Search

Adénome de la prostate - symptômes chez l'homme, les premiers signes, les causes, le traitement et les complications de l'adénome

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne qui se développe à partir du stroma ou de l'épithélium glandulaire de la prostate. En soi, l'adénome ne métastase pas, mais peut éventuellement dégénérer en adénocarcinome (cancer de la prostate).

Chez 30 à 40% des hommes de plus de 50 ans et entre 75 et 90% des plus de 65 ans, la forme de prolifération du tissu glandulaire dans le col de la vessie se modifie.

Quelle est cette maladie, pourquoi survient-elle chez les hommes de plus de 40 ans, quels sont les premiers symptômes et quel est le traitement prescrit, allons au-delà.

Qu'est-ce que l'adénome de la prostate?

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne des glandes paraurétrales, située autour de l'urètre dans sa section prostatique. Le principal symptôme de l'adénome de la prostate est une violation de la miction due à la compression progressive de l'urètre avec un ou plusieurs nodules en croissance.

En cas d'adénome, un organe est agrandi, ce qui provoque une compression de la vessie et de l'urètre. Cela perturbe le courant d'urine et conduit à une accumulation d'urine résiduelle. En outre, un homme peut développer une infection de l’appareil génital, une lithiase urinaire et un cancer. L'augmentation est indolore, ce qui est dangereux pour le diagnostic rapide de la maladie.

La prostate: qu'est-ce que c'est?

La prostate, également appelée prostate, est un organe situé légèrement en dessous de la vessie. L'objectif principal de la prostate - le développement d'un secret spécifique, qui fait partie du sperme. Le secret de la prostate, déterminant la consistance de l'éjaculat (contribuant notamment à sa dilution), contient des vitamines, des enzymes, de l'immunoglobuline, des ions zinc, etc.

La prostate pour hommes est le «deuxième cœur» responsable de la fonction sexuelle, de l'état psycho-émotionnel et de la santé en général.

Les principales fonctions de la prostate comprennent:

  • liquéfaction des spermatozoïdes - grâce à cela, les spermatozoïdes acquièrent une motilité active et deviennent généralement viables;
  • sécrétion - dans sa composition, il contient des enzymes, des protéines, des graisses et des hormones, sans lesquels le système reproducteur ne fonctionnerait pas normalement;
  • Éjection de la graine - les muscles lisses de la prostate sont capables de contraction, ce qui assure l'écoulement de la graine dans l'urètre, et c'est ainsi que se produit l'éjaculation.

Les causes

L'adénome de la prostate se développe et se développe progressivement. Bien que cette maladie touche principalement les hommes âgés, les symptômes initiaux peuvent être identifiés dès l'âge de 30 à 40 ans. Fait intéressant, au début, les nodules des cellules se forment massivement et ne commencent à grossir qu’après une longue période.

  1. Le premier groupe comprend les causes liées au mode de vie d'une personne, qui augmentent le risque de croissance de la prostate. Par exemple, il peut s'agir d'un travail sédentaire ou d'un stress mental actif en l'absence de travail physique. C'est pourquoi le rôle de l'exercice régulier est difficile à surestimer.
  2. Le deuxième groupe comprend des raisons objectives qui ne dépendent pas du mode de vie d’une personne. Il a été prouvé que l'adénome de la prostate est causé par des modifications du fond hormonal d'un homme. Si nous considérons que ces changements se produisent inévitablement au cours de la vieillesse, on peut en conclure que seuls certains hommes ont la chance d'éviter les problèmes liés à la prostate.

Un certain nombre de facteurs concomitants peuvent contribuer au développement de l'adénome. Ceux-ci comprennent:

  • Surpoids (l'accumulation de tissu adipeux contribue au développement des hormones féminines);
  • Facteur héréditaire;
  • Athérosclérose;
  • Abus de tabac et d'alcool;
  • Processus inflammatoires dans les reins et l'urètre;
  • Hypodynamie et régime malsain;
  • Hypertension artérielle.

Types d'adénome de la prostate

Selon la structure et l'emplacement, il existe trois types d'adénome:

  1. La tumeur pénètre dans l'urètre par l'urètre, déformant le sphincter interne et perturbant sa fonction.
  2. La tumeur augmente dans la direction du rectum, la miction est légèrement altérée, mais la perte de contractilité de la partie prostatique de l'urètre ne permet pas à la vessie de se vider complètement.
  3. Avec un compactage uniforme de la prostate sous la pression d'un adénome sans l'augmenter, on n'observe ni rétention urinaire dans la vessie ni trouble urinaire. C'est le type d'adénome le plus favorable.

Symptômes de l'adénome de la prostate chez les hommes

Il existe deux groupes de symptômes de l'adénome de la prostate: irritatifs et obstructifs.

Le premier groupe de symptômes de l'adénome de la prostate comprend:

  • augmentation de la miction,
  • envie persistante (impérative) d'uriner,
  • nycturie
  • incontinence urinaire.

Le groupe de symptômes obstructifs caractéristiques de l'adénome de la prostate comprend:

  • difficulté à uriner,
  • apparition retardée et augmentation du temps de miction,
  • sensation de vidange incomplète
  • uriner par intermittence flux lent,
  • la nécessité de forcer

Les premiers signes à surveiller:

  • Les premiers signes d’un adénome de la prostate sont un flux d’urine lent, une envie accrue d’uriner, qui ne se terminent pas toujours par une vidange de la vessie.
  • Au fur et à mesure que la tumeur grossit, le patient ne souhaite plus savoir quelles sont les causes de l'adénome de la prostate, il s'inquiète davantage de la façon de se débarrasser des symptômes inquiétants. La miction devient difficile, vous devez forcer, uriner, connecter les muscles abdominaux.

Avec la complication de l'adénome de la prostate et son passage à un stade sévère, tous les symptômes s'intensifieront, ce qui affectera la vie du patient. Dans les cas surchargés, seule la chirurgie peut aider, raison pour laquelle il est si important de faire attention aux symptômes. Même s'ils ont été répétés 1 à 2 fois, un examen complet est requis.

L'adénome de la prostate chez l'homme passe par plusieurs étapes, chacune s'accompagnant de signes et de complications croissants.

Formulaire compensé

Les changements les plus caractéristiques dans la miction de cette étape sont:

  • plus fréquent
  • moins libre
  • moins intense qu'auparavant (le flux d'urine n'a plus l'apparence d'une parabole caractéristique, mais tombe presque à la verticale).

Avec la poursuite de la croissance de la prostate et la compression accrue de l'urètre, les symptômes suivants apparaissent:

  • augmentation du besoin d'uriner pendant la journée
  • diminution du débit urinaire,
  • augmentation de l'incidence d'un désir irrépressible d'uriner (les pulsions dites impératives),
  • participation des muscles auxiliaires: le patient met de temps en temps à rude épreuve l'estomac au début ou à la fin de la miction pour une meilleure vidange.

Stage sous-compensé

Sous-compensé - une augmentation de la prostate a atteint des niveaux lorsqu'elle a commencé à affecter fortement la fonction de la vessie pour éliminer l'urine du corps. Les violations se produisent:

  • la vessie est libérée par portions
  • l'épaisseur des parois de la bulle augmente
  • une partie de l'urine est conservée,
  • si la vessie déborde, une miction involontaire peut se produire,
  • l'urine peut être trouble et contenir des impuretés sanguines.

Adénome de la prostate de stade 3 - décompensé

Il y a une baisse de la contractilité de la vessie aux limites minimales, une augmentation de l'urine résiduelle peut être d'environ deux litres. Un étirement important de la vessie, dans lequel ses contours apparaissent sous la forme d’un ovale ou d’une forme sphérique, atteignant le nombril et, dans certains cas, s'élevant considérablement plus haut, est également pertinent.

Pendant ce temps, la nuit, et après et pendant le jour, l'urine est excrétée de manière systématique ou permanente, ceci se produit de manière involontaire, en raison des gouttes de la vessie débordante.

Symptômes associés de l'adénome:

  • faiblesse
  • nausée et manque d'appétit
  • constipation
  • soif et bouche sèche.

Implications pour les hommes

Complications de l'adénome de la prostate:

  • Rétention urinaire aiguë. Une complication apparaît à 2 ou 3 stades de la maladie en raison de la compression de l'urètre par la prostate hypertrophiée.
  • Inflammation des voies urinaires. Les processus stagnants dans la vessie entraînent la prolifération de bactéries. Ils provoquent l'apparition d'une cystite, d'une urétrite, d'une pyélonéphrite.
  • Urolithiase. La vidange incomplète de la vessie entraîne l'apparition de microlithes, de cailloux ou de dépôts minéraux. Ils peuvent provoquer un blocage de la vessie et une rétention urinaire.
  • Hématurie L'apparition d'érythrocytes dans l'urine, à l'origine des varices du col de la vessie.

Diagnostics

Il n’est pas exagéré de dire que le succès de l’adénome de la prostate dépend directement du patient. C'est l'enquête qui peut, au tout début, fournir les indicateurs permettant à un spécialiste de suspecter la présence de la maladie.

Le diagnostic comprend:

  1. Le médecin effectue un examen digital de la prostate.
  2. Afin d'évaluer la gravité des symptômes de l'adénome de la prostate, le patient est invité à remplir un journal de miction.
  3. Effectuer une étude des sécrétions de la prostate et des frottis de l'urètre pour exclure les complications infectieuses.
  4. Une échographie de la prostate est réalisée, au cours de laquelle le volume de la prostate est déterminé, les calculs et les zones stagnantes sont détectés, la quantité d'urine résiduelle, l'état des reins et des voies urinaires sont évalués.

L'analyse du PSA dans l'adénome de la prostate est un indicateur important pour déterminer l'étendue de la maladie et la désignation du traitement. Une telle étude est recommandée pour chaque homme de plus de 40 ans chaque année, car il diagnostique toutes les anomalies de la prostate et peut même détecter le cancer de l'adénome de la prostate.

Malgré le fait que de nombreux patients aident les médicaments et améliorent considérablement la qualité de vie, dans presque 100% des cas, les symptômes désagréables réapparaissent quelque temps après l’arrêt du traitement.

  1. Les alpha-bloquants détendent les muscles de la vessie et de la prostate, normalisent le processus de miction: silodosine, Dalfaz, Omnik, Setégis, Kornam, Adenorm, Flosin, Doxazosine, Lokren.
  2. Les inhibiteurs de la 5-alpha réductase sont nécessaires pour réduire la quantité de tissu glandulaire de la tumeur de la prostate, ainsi que pour contrôler et corriger les hormones: Dutasterid, Finasteride.
  3. Les antibiotiques sont nécessaires pour réduire l'activité de la flore pathogène, si la cause de l'adénome est une infection pathogène et une reproduction rapide: Céphalosporines, Gentamicine.
  4. Les médicaments anti-inflammatoires sont nécessaires à un homme pour éliminer rapidement l'inflammation de la prostate et réduire la douleur aiguë liée à l'adénome de la prostate: Voltaren, Dikloberl, Diclofenac.
  5. Les antispasmodiques pour un homme sont nécessaires si le syndrome douloureux, même si un régime strict est observé, ne recule pas, ne faiblit pas. Préparations: Papaverine, Ibuprofen, Buscopan.

Avant de prendre des médicaments, assurez-vous de consulter votre médecin, car Il existe des contre-indications d'utilisation.

Opération

Les mesures chirurgicales sont appliquées lorsque l'inefficacité d'un traitement conservateur ou lorsque la maladie est négligée. Dans l'adénome de la prostate, une opération est prescrite pour les indications absolues:

  • Incapacité à uriner;
  • Hématurie massive;
  • Des pierres dans la vessie;
  • Processus pathologiques dans la prostate;
  • Une augmentation de la proportion moyenne de la prostate;
  • Insuffisance rénale;
  • Grande accumulation d'urine résiduelle.

Une opération non programmée (urgence) est effectuée dans la journée qui suit le début des complications: hémorragie grave menaçant la vie du patient et rétention urinaire sous forme aiguë.

Préparation à la chirurgie:

  1. Un test sanguin général est effectué pour déterminer l'anémie (quantité réduite d'hémoglobine et de globules rouges), la leucocytose (en parlant de tout processus inflammatoire).
  2. Avant la chirurgie, il est nécessaire de vérifier le fonctionnement des reins à l'aide d'un test sanguin biochimique. En cas d'insuffisance rénale, la créatinine et l'urée sanguine seront élevées.
  3. Des études de coagulation sanguine sont nécessaires pour exclure le risque de thromboembolie ou de saignement, pendant et après la chirurgie.
  4. ECG (électrocardiogramme) - afin d’exclure les complications possibles du cœur pendant la chirurgie.

Il existe différentes méthodes de traitement chirurgical de l'adénome de la prostate:

  • La résection transurétrale ou TUR est une méthode répandue, car une telle opération est réalisée à travers l'urètre sans incisions. Cependant, il ne peut être utilisé qu'avec une masse d'adénome allant jusqu'à 60 g et contenant jusqu'à 150 mg d'urine résiduelle dans la vessie. De plus, cette méthode n'est pas autorisée en cas d'insuffisance rénale du patient.
  • L'adénomectomie (prostatectomie ouverte) est une méthode populaire de traitement chirurgical de l'adénome de la prostate en raison du nombre réduit de contre-indications. Il est important d'utiliser lorsque la masse de la prostate dépasse 40 grammes et la quantité d'urine résiduelle de 150 ml. Ne pas interférer avec l'opération et les diverses complications de la pathologie.

Probabilité de rechute

Après une intervention chirurgicale pour adénome de la prostate, des rechutes inflammatoires sont possibles. À cet égard, pendant la période postopératoire, il est nécessaire de respecter les précautions que le médecin désigne:

  • ne pas trop travailler
  • ne pas surcharger
  • suivre un régime
  • être supervisé par un spécialiste.

Traitement mini-invasif de l'adénome de la prostate.

  1. Méthode thermique - la taille de la prostate diminue sous l’influence des températures élevées. La radiofréquence et le rayonnement micro-ondes sont utilisés pour chauffer les tissus d'un organe, moins souvent - les ultrasons.
  2. Cryodestruction - les cellules des tissus anormaux sont détruites par l'exposition à des températures extrêmement froides
  3. Technique laser - le rayonnement laser affecte l'eau des tissus de la prostate et le réchauffe. Il y a un pliage (coagulation) du tissu de l'organe.
  4. Dilatation par ballonnet de l'urètre - un cathéter est inséré dans l'urètre avec un ballon à l'extrémité duquel la lumière de l'urètre est dilatée.
  5. Stenting de l'urètre de la prostate - un stent (squelette en forme de cylindre) est inséré dans l'urètre, ce qui facilite l'urination du patient.

Régime alimentaire pour adénome

Le régime alimentaire est sélectionné individuellement pour chaque patient en tenant compte du degré de négligence de la pathologie, de l'état général du patient et de ses antécédents, ainsi que des préférences gustatives du patient. Mais, comme le montre la pratique, changer de mode et d'équilibrer les rapports de force ne suffit pas.

Une attention particulière est portée aux produits riches en sélénium (Se) et en zinc (Zn), qui ont un effet positif sur la tumeur en réduisant sa taille. Pendant la maladie, un homme devrait recevoir pendant la journée 25 mg de zinc et au moins 5 µg de sélénium.

Adénome de la prostate chez les hommes traitement de symptômes photo

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne qui se développe à partir du stroma ou de l'épithélium glandulaire de la prostate. En soi, l'adénome ne métastase pas, mais peut éventuellement dégénérer en adénocarcinome (cancer de la prostate).

Chez 30 à 40% des hommes de plus de 50 ans et entre 75 et 90% des plus de 65 ans, la forme de prolifération du tissu glandulaire dans le col de la vessie se modifie.

Quelle est cette maladie, pourquoi survient-elle chez les hommes de plus de 40 ans, quels sont les premiers symptômes et quel est le traitement prescrit, allons au-delà.

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne des glandes paraurétrales, située autour de l'urètre dans sa section prostatique. Le principal symptôme de l'adénome de la prostate est une violation de la miction due à la compression progressive de l'urètre avec un ou plusieurs nodules en croissance.

En cas d'adénome, un organe est agrandi, ce qui provoque une compression de la vessie et de l'urètre. Cela perturbe le courant d'urine et conduit à une accumulation d'urine résiduelle. En outre, un homme peut développer une infection de l’appareil génital, une lithiase urinaire et un cancer. L'augmentation est indolore, ce qui est dangereux pour le diagnostic rapide de la maladie.

La prostate, également appelée prostate, est un organe situé légèrement en dessous de la vessie. L'objectif principal de la prostate - le développement d'un secret spécifique, qui fait partie du sperme. Le secret de la prostate, déterminant la consistance de l'éjaculat (contribuant notamment à sa dilution), contient des vitamines, des enzymes, de l'immunoglobuline, des ions zinc, etc.

La prostate pour hommes est le «deuxième cœur» responsable de la fonction sexuelle, de l'état psycho-émotionnel et de la santé en général.

Les principales fonctions de la prostate comprennent:

  • liquéfaction des spermatozoïdes - grâce à cela, les spermatozoïdes acquièrent une motilité active et deviennent généralement viables;
  • sécrétion - dans sa composition, il contient des enzymes, des protéines, des graisses et des hormones, sans lesquels le système reproducteur ne fonctionnerait pas normalement;
  • Éjection de la graine - les muscles lisses de la prostate sont capables de contraction, ce qui assure l'écoulement de la graine dans l'urètre, et c'est ainsi que se produit l'éjaculation.

L'adénome de la prostate se développe et se développe progressivement. Bien que cette maladie touche principalement les hommes âgés, les symptômes initiaux peuvent être identifiés dès l'âge de 30 à 40 ans. Fait intéressant, au début, les nodules des cellules se forment massivement et ne commencent à grossir qu’après une longue période.

  1. Le premier groupe comprend les causes liées au mode de vie d'une personne, qui augmentent le risque de croissance de la prostate. Par exemple, il peut s'agir d'un travail sédentaire ou d'un stress mental actif en l'absence de travail physique. C'est pourquoi le rôle de l'exercice régulier est difficile à surestimer.
  2. Le deuxième groupe comprend des raisons objectives qui ne dépendent pas du mode de vie d’une personne. Il a été prouvé que l'adénome de la prostate est causé par des modifications du fond hormonal d'un homme. Si nous considérons que ces changements se produisent inévitablement au cours de la vieillesse, on peut en conclure que seuls certains hommes ont la chance d'éviter les problèmes liés à la prostate.

Un certain nombre de facteurs concomitants peuvent contribuer au développement de l'adénome. Ceux-ci comprennent:

  • Surpoids (l'accumulation de tissu adipeux contribue au développement des hormones féminines);
  • Facteur héréditaire;
  • Athérosclérose;
  • Abus de tabac et d'alcool;
  • Processus inflammatoires dans les reins et l'urètre;
  • Hypodynamie et régime malsain;
  • Hypertension artérielle.

Selon la structure et l'emplacement, il existe trois types d'adénome:

  1. La tumeur pénètre dans l'urètre par l'urètre, déformant le sphincter interne et perturbant sa fonction.
  2. La tumeur augmente dans la direction du rectum, la miction est légèrement altérée, mais la perte de contractilité de la partie prostatique de l'urètre ne permet pas à la vessie de se vider complètement.
  3. Avec un compactage uniforme de la prostate sous la pression d'un adénome sans l'augmenter, on n'observe ni rétention urinaire dans la vessie ni trouble urinaire. C'est le type d'adénome le plus favorable.

Il existe deux groupes de symptômes de l'adénome de la prostate: irritatifs et obstructifs.

Le premier groupe de symptômes de l'adénome de la prostate comprend:

  • augmentation de la miction,
  • envie persistante (impérative) d'uriner,
  • nycturie
  • incontinence urinaire.

Le groupe de symptômes obstructifs caractéristiques de l'adénome de la prostate comprend:

Les premiers signes à surveiller:

  • Les premiers signes d’un adénome de la prostate sont un flux d’urine lent, une envie accrue d’uriner, qui ne se terminent pas toujours par une vidange de la vessie.
  • Au fur et à mesure que la tumeur grossit, le patient ne souhaite plus savoir quelles sont les causes de l'adénome de la prostate, il s'inquiète davantage de la façon de se débarrasser des symptômes inquiétants. La miction devient difficile, vous devez forcer, uriner, connecter les muscles abdominaux.

Avec la complication de l'adénome de la prostate et son passage à un stade sévère, tous les symptômes s'intensifieront, ce qui affectera la vie du patient. Dans les cas surchargés, seule la chirurgie peut aider, raison pour laquelle il est si important de faire attention aux symptômes. Même s'ils ont été répétés 1 à 2 fois, un examen complet est requis.

L'adénome de la prostate chez l'homme passe par plusieurs étapes, chacune s'accompagnant de signes et de complications croissants.

Les changements les plus caractéristiques dans la miction de cette étape sont:

  • plus fréquent
  • moins libre
  • moins intense qu'auparavant (le flux d'urine n'a plus l'apparence d'une parabole caractéristique, mais tombe presque à la verticale).

Avec la poursuite de la croissance de la prostate et la compression accrue de l'urètre, les symptômes suivants apparaissent:

  • augmentation du besoin d'uriner pendant la journée
  • diminution du débit urinaire,
  • augmentation de l'incidence d'un désir irrépressible d'uriner (les pulsions dites impératives),
  • participation des muscles auxiliaires: le patient met de temps en temps à rude épreuve l'estomac au début ou à la fin de la miction pour une meilleure vidange.

Sous-compensé - une augmentation de la prostate a atteint des niveaux lorsqu'elle a commencé à affecter fortement la fonction de la vessie pour éliminer l'urine du corps. Les violations se produisent:

Il y a une baisse de la contractilité de la vessie aux limites minimales, une augmentation de l'urine résiduelle peut être d'environ deux litres. Un étirement important de la vessie, dans lequel ses contours apparaissent sous la forme d’un ovale ou d’une forme sphérique, atteignant le nombril et, dans certains cas, s'élevant considérablement plus haut, est également pertinent.

Pendant ce temps, la nuit, et après et pendant le jour, l'urine est excrétée de manière systématique ou permanente, ceci se produit de manière involontaire, en raison des gouttes de la vessie débordante.

Symptômes associés de l'adénome:

  • faiblesse
  • nausée et manque d'appétit
  • constipation
  • soif et bouche sèche.

Complications de l'adénome de la prostate:

  • Rétention urinaire aiguë. Une complication apparaît à 2 ou 3 stades de la maladie en raison de la compression de l'urètre par la prostate hypertrophiée.
  • Inflammation des voies urinaires. Les processus stagnants dans la vessie entraînent la prolifération de bactéries. Ils provoquent l'apparition d'une cystite, d'une urétrite, d'une pyélonéphrite.
  • Urolithiase. La vidange incomplète de la vessie entraîne l'apparition de microlithes, de cailloux ou de dépôts minéraux. Ils peuvent provoquer un blocage de la vessie et une rétention urinaire.
  • Hématurie L'apparition d'érythrocytes dans l'urine, à l'origine des varices du col de la vessie.

Il n’est pas exagéré de dire que le succès de l’adénome de la prostate dépend directement du patient. C'est l'enquête qui peut, au tout début, fournir les indicateurs permettant à un spécialiste de suspecter la présence de la maladie.

Le diagnostic comprend:

  1. Le médecin effectue un examen digital de la prostate.
  2. Afin d'évaluer la gravité des symptômes de l'adénome de la prostate, le patient est invité à remplir un journal de miction.
  3. Effectuer une étude des sécrétions de la prostate et des frottis de l'urètre pour exclure les complications infectieuses.
  4. Une échographie de la prostate est réalisée, au cours de laquelle le volume de la prostate est déterminé, les calculs et les zones stagnantes sont détectés, la quantité d'urine résiduelle, l'état des reins et des voies urinaires sont évalués.

L'analyse du PSA dans l'adénome de la prostate est un indicateur important pour déterminer l'étendue de la maladie et la désignation du traitement. Une telle étude est recommandée pour chaque homme de plus de 40 ans chaque année, car il diagnostique toutes les anomalies de la prostate et peut même détecter le cancer de l'adénome de la prostate.

Malgré le fait que de nombreux patients aident les médicaments et améliorent considérablement la qualité de vie, dans presque 100% des cas, les symptômes désagréables réapparaissent quelque temps après l’arrêt du traitement.

  1. Les alpha-bloquants détendent les muscles de la vessie et de la prostate, normalisent le processus de miction: silodosine, Dalfaz, Omnik, Setégis, Kornam, Adenorm, Flosin, Doxazosine, Lokren.
  2. Les inhibiteurs de la 5-alpha réductase sont nécessaires pour réduire la quantité de tissu glandulaire de la tumeur de la prostate, ainsi que pour contrôler et corriger les hormones: Dutasterid, Finasteride.
  3. Les antibiotiques sont nécessaires pour réduire l'activité de la flore pathogène, si la cause de l'adénome est une infection pathogène et une reproduction rapide: Céphalosporines, Gentamicine.
  4. Les médicaments anti-inflammatoires sont nécessaires à un homme pour éliminer rapidement l'inflammation de la prostate et réduire la douleur aiguë liée à l'adénome de la prostate: Voltaren, Dikloberl, Diclofenac.
  5. Les antispasmodiques pour un homme sont nécessaires si le syndrome douloureux, même si un régime strict est observé, ne recule pas, ne faiblit pas. Préparations: Papaverine, Ibuprofen, Buscopan.

Avant de prendre des médicaments, assurez-vous de consulter votre médecin, car Il existe des contre-indications d'utilisation.

Les mesures chirurgicales sont appliquées lorsque l'inefficacité d'un traitement conservateur ou lorsque la maladie est négligée. Dans l'adénome de la prostate, une opération est prescrite pour les indications absolues:

  • Incapacité à uriner;
  • Hématurie massive;
  • Des pierres dans la vessie;
  • Processus pathologiques dans la prostate;
  • Une augmentation de la proportion moyenne de la prostate;
  • Insuffisance rénale;
  • Grande accumulation d'urine résiduelle.

Une opération non programmée (urgence) est effectuée dans la journée qui suit le début des complications: hémorragie grave menaçant la vie du patient et rétention urinaire sous forme aiguë.

Préparation à la chirurgie:

  1. Un test sanguin général est effectué pour déterminer l'anémie (quantité réduite d'hémoglobine et de globules rouges), la leucocytose (en parlant de tout processus inflammatoire).
  2. Avant la chirurgie, il est nécessaire de vérifier le fonctionnement des reins à l'aide d'un test sanguin biochimique. En cas d'insuffisance rénale, la créatinine et l'urée sanguine seront élevées.
  3. Des études de coagulation sanguine sont nécessaires pour exclure le risque de thromboembolie ou de saignement, pendant et après la chirurgie.
  4. ECG (électrocardiogramme) - afin d’exclure les complications possibles du cœur pendant la chirurgie.

Il existe différentes méthodes de traitement chirurgical de l'adénome de la prostate:

  • La résection transurétrale ou TUR est une méthode répandue, car une telle opération est réalisée à travers l'urètre sans incisions. Cependant, il ne peut être utilisé qu'avec une masse d'adénome allant jusqu'à 60 g et contenant jusqu'à 150 mg d'urine résiduelle dans la vessie. De plus, cette méthode n'est pas autorisée en cas d'insuffisance rénale du patient.
  • L'adénomectomie (prostatectomie ouverte) est une méthode populaire de traitement chirurgical de l'adénome de la prostate en raison du nombre réduit de contre-indications. Il est important d'utiliser lorsque la masse de la prostate dépasse 40 grammes et la quantité d'urine résiduelle de 150 ml. Ne pas interférer avec l'opération et les diverses complications de la pathologie.

Après une intervention chirurgicale pour adénome de la prostate, des rechutes inflammatoires sont possibles. À cet égard, pendant la période postopératoire, il est nécessaire de respecter les précautions que le médecin désigne:

  • ne pas trop travailler
  • ne pas surcharger
  • suivre un régime
  • être supervisé par un spécialiste.

Régime alimentaire pour adénome

Le régime alimentaire est sélectionné individuellement pour chaque patient en tenant compte du degré de négligence de la pathologie, de l'état général du patient et de ses antécédents, ainsi que des préférences gustatives du patient. Mais, comme le montre la pratique, changer de mode et d'équilibrer les rapports de force ne suffit pas.

Une attention particulière est portée aux produits riches en sélénium (Se) et en zinc (Zn), qui ont un effet positif sur la tumeur en réduisant sa taille. Pendant la maladie, un homme devrait recevoir pendant la journée 25 mg de zinc et au moins 5 µg de sélénium.

  • Fruits de mer: moules, huîtres, crevettes.
  • Viande rouge,
  • agneau et boeuf maigre.
  • Son d'herbe de blé.
  • Gruau de sarrasin
  • Noix
  • Pastèque séchée et graines de citrouille.
  • Cacao - poudre et chocolat.
  • Sésame.
  • Foie de veau.
  • Pois
  • Hareng
  • Jaune d'oeuf.
  • Champignons
  • Porc et foie de boeuf.
  • Le maïs
  • Riz, sarrasin,
  • orge et flocons d'avoine.
  • Viande de pieuvre
  • Un oeuf
  • Haricots et lentilles.
  • Pistaches.
  • Sea Kale
  • Pois
  • Crevettes et pétoncles.
  • Huile d'olive
  • Viande: agneau maigre, lapin, boeuf, dinde, poulet.
  • Poisson: toutes les espèces non grasses.
  • Soupes: lait, betterave rouge, légumes et bouillon de légumes, soupe végétarienne, fruits, bortsch.
  • Légumes: sauf l'oseille, le radis, les épinards, l'ail, les champignons, les oignons et marinés. Si la choucroute n'est pas aigre.
  • Pain: de préférence au blé, pas frais et aux pâtisseries d'hier.
  • Produits laitiers: lait aigre, lait, kéfir, fromage cottage et fromage (faible en gras), un peu de crème sure.
  • Gruaux: différents.
  • Vous pouvez également faire une omelette protéinée, les saucisses au lait sont autorisées, ainsi que divers fruits sous forme fraîche et séchée. Boissons comme compote, infusion, jus, gelée. Les bonbons peuvent être des mousses et de la gelée, des bonbons, non fabriqués à partir de chocolat. Retirez la crème, la glace et le chocolat.

Le régime alimentaire après le retrait de l'adénome de la prostate sera similaire. C'est-à-dire qu'il est également important de manger plus d'aliments frais, pas de plats nocifs. L'avantage de prendre des protéines et des graisses végétales.

Il est important de suivre les recommandations médicales suivantes:

  • abandonner complètement les mauvaises habitudes;
  • augmenter l'activité physique;
  • rendre visite à un urologue une fois par an;
  • suivre un régime thérapeutique;
  • contrôler votre propre poids.

L'adénome de la prostate est une maladie grave qui nécessite un traitement rapide, mais uniquement sous la surveillance d'un spécialiste. Aucune auto-médication n'est autorisée ici. Tout le meilleur pour vous et prenez soin de votre santé!

L'état de la prostate affecte le bien-être, le mode de vie et les performances d'un homme.

L'hyperplasie de la prostate (adénome de la prostate) peut causer de nombreux problèmes, dont le principal est le problème de la miction normale.

Un traitement opportun aide à corriger le développement d'un adénome à l'aide de médicaments ou de méthodes chirurgicales.

Pour un diagnostic précis de la maladie, vous devez consulter l'urologue. Dans cet article, vous apprendrez quelles sont les causes d'un adénome de la prostate. La photo montrera clairement la maladie.

La prostate (prostate) est un petit organe composé de muscles et de glandes. Cette glande remplit des fonctions importantes dans le corps de l'homme. Il met en évidence un secret spécial (jus), qui dilue le sperme lors de l'éjaculation.

Au-dessus de la prostate se trouve la vessie, à travers laquelle passe l'uretère. Avec une érection, la prostate bloque l'entrée de la vessie. Fer tissé à partir des tubes et des alvéoles.

AIDE! Adénome de la prostate (hyperplasie) se réfère à une augmentation du nombre de cellules dans ses tissus.

L'hyperplasie ressemble visuellement à une croissance inégale ou uniforme des tissus. Dans le même temps, les lobes des organes sont généralement clairement visibles. L'adénome de la prostate chez les hommes peut se propager dans toutes les directions.

Au cours de la formation d'un adénome (hyperplasie), différents types de tissus subissent des modifications. Par conséquent, la nature de cette tumeur bénigne ou de ses parties peut être:

  • musculaire (myomateuse);
  • cicatriciel (fibreux);
  • ou glandulaire (adénomateux).

Il existe trois types de glandes dans la prostate, qui peuvent toutes se développer. Les néoplasmes remplacent progressivement les tissus sains. L'hyperplasie commence par de petits nodules, qui se multiplient et grandissent progressivement.

Changes in, caractérisée par un élargissement bénin de la prostate, a plusieurs noms dans la littérature en langue russe. «Adénome de la prostate» et «adénome de la prostate» sont des noms plus familiers pour l'audition du patient. Néanmoins, les nouveaux noms - HBP (hyperplasie bénigne de la prostate) ou HBP (hyperplasie bénigne de la prostate) reflètent plus pleinement l'essence de ce changement.

Dans des livres et des articles écrits par des urologues russes de la fin du 19e siècle et du début du 20e siècle, cette maladie s'appelle hypertrophie de la prostate. Le terme "hypertrophie" signifie une augmentation anormale de quelque chose (organe, cellules). Au début du XXe siècle, un terme en urologie «adénome de la prostate» est également apparu, indiquant que le tissu en expansion n'est rien de plus qu'une tumeur bénigne de la prostate - un adénome.

Dans le même temps, un certain nombre de scientifiques ont commencé à utiliser le terme «hyperplasie» (avec une hypertrophie d’un organe ou de cellules, leur taille augmente simplement, et avec une hyperplasie, l’organe augmente en raison d’une augmentation du nombre de cellules).

En outre, des différences entre les médecines russe et anglaise sont apparues.

Déjà au milieu du XXe siècle, dans des ouvrages de référence et des manuels, la maladie s'appelait hyperplasie bénigne de la prostate - HBP, ce qui peut être traduit en russe par "hyperplasie bénigne de la prostate".

Les chirurgiens soviétiques ont utilisé les termes «adénome de la prostate» et «adénome de la prostate», les considérant comme corrects. De tels termes sont utilisés à ce jour, ils sont plus familiers à l'audition des patients. Cependant, au cours des 10-15 dernières années, les médecins des institutions médicales figurant sur la fiche du patient n’appellent pas cette maladie «adénome de la prostate», mais BPH (dans un autre mode de réalisation, BPH).

AIDE! Les termes ont été remplacés car le nouveau nom reflète correctement et complètement l'essence de la maladie, traduite littéralement en anglais, actuellement utilisée par les urologues de tous les pays de la CEI. Les médecins utilisent d'autres noms pour cette maladie, comme le recommande la Classification internationale des maladies (CIM-10, numéro d'article N40).

Les premières plaintes d’urgence fréquente peuvent apparaître à l’âge de 40 à 45 ans. À cet âge, le diagnostic d'HBP en urologie est posé chez 20 à 27% des hommes.

Qu'est-ce qui fait que les hommes ont un adénome de la prostate? Plus l'homme est âgé, plus le risque d'hyperplasie d'organe est élevé. Les causes de l'adénome de la prostate chez l'homme sont associées à des modifications hormonales.

Avec la réalisation de la maturité chez les hommes, la production de la testostérone, une hormone masculine, diminue et la production des hormones féminines, l'œstrogène, augmente.

Les dysfonctionnements de l'hypophyse et de l'hypothalamus dans l'adénome de la prostate sont une autre raison de la production insuffisante de testostérone pour diverses raisons.

Si l'augmentation ne pince pas l'urètre, ne cause pas d'autres inconvénients, alors

traitement de l'hyperplasie prostatique

Tous les hommes sont à risque, peu importe leur lieu de résidence, leur race, leurs activités ou leur activité physique. Aucune association n'a été trouvée entre l'hyperplasie prostatique et le tabagisme ou l'abus d'alcool. Le principal facteur de risque est l'âge de la personne. Il n’existe pas non plus de lien entre la formation d’une hyperplasie bénigne de la prostate et la prostatite aiguë ou chronique.

Une prostate en bonne santé ressemble à un corps symétrique et arrondi de section transversale triangulaire, de couleur rose pâle. Dans la section, vous pouvez voir des actions lisses. L'hyperplasie, la croissance des tissus, rend le corps ovale, arrondi ou lui donne une forme irrégulière et une hétérogénéité de la structure.

L'augmentation peut être significative et la forme des lobes et de la glande dans son ensemble est complètement asymétrique. Ces modifications sont clairement visibles sur l'écran de l'appareil à ultrasons (sur les images, vous pouvez également voir la déformation de la vessie et la quantité d'urine résiduelle).

Une prostate en bonne santé a la forme d’un triangle aplati faisant face au sommet. Le diamètre d’une prostate saine de diamètre est en moyenne de 4 cm et de 3,5 à 4 cm dans le sens longitudinal, le volume d’une prostate saine étant d’environ 20 cm3.

À quoi ressemble l'adénome de la prostate? Photo à votre attention:

Un signe et un symptôme de la maladie peuvent être des mictions répétées pendant la journée, avec une vidange incomplète de la vessie.

Un autre signe d'une hypertrophie de la prostate est un problème de processus urinaire lui-même:

  • jet faible, non tendu;
  • la nécessité de fatiguer les muscles abdominaux pendant la miction;
  • une fois que le patient a uriné, on a le sentiment que la vessie est toujours pleine;
  • excrétion de gouttes d'urine après la miction;
  • douleur dans la région sus-pubienne après la miction.

AIDE! La nature et l'intensité des symptômes dépendent de la forme et de l'orientation de l'hyperplasie. Ainsi, l'HBP de la prostate en expansion dans le rectum ne cause pas de difficultés de miction. L'adénome, atteignant la paroi abdominale, exerce une pression sur l'urètre, ce qui entraîne des problèmes.

Avec le développement de l'HBP a trois degrés.

Vous trouverez ci-dessous les symptômes des différents stades de la maladie.

  1. La première étape - le jet n’a pas de pression, alors qu’il existe de fortes impulsions accélérées (surtout la nuit), la miction est difficile.
  2. La deuxième étape - le jet n'a pas de pression, alors qu'il y a de fortes impulsions accélérées.

Vidange incomplète de la vessie et formation d'urine résiduelle. Rétention urinaire aiguë possible, en conséquence - une violation des reins.

  • La troisième étape - en raison du chevauchement de l'urètre, le patient urine avec beaucoup de difficulté. Une rétention urinaire aiguë nécessitant un traitement par un chirurgien est possible. L'urine goutte goutte à goutte spontanément. La fonction rénale est altérée.
  • Pour les adénomes de la prostate, voici les contre-indications:

    • soulever des poids;
    • supercool, nager dans le trou;
    • bronzer, surchauffer, y compris dans le bain;
    • manger de la viande rouge, des aliments épicés, de la margarine, des graisses animales, des aliments à base de farine, d'autres aliments interdits par le régime;
    • boire de l'alcool gazeux et des boissons gazeuses;
    • faire du vélo avec une mauvaise sélection de la selle;
    • fumer (fumer restreint les vaisseaux sanguins et est incompatible avec le traitement de nombreux médicaments);
    • abuser de l'alcool.

    Quand l'hyperplasie prostatique peut et devrait:

    • mener une vie active, marcher beaucoup;
    • pratiquer des sports sans haltérophilie pour améliorer la circulation dans la région pelvienne;
    • faire de la thérapie physique et du yoga;
    • prendre des bains d'une certaine température après avoir consulté un médecin. Vous trouverez toutes les informations sur les traitements à l'eau pour les adénomes de la prostate ici;
    • avoir une vie sexuelle ou se masturber après avoir consulté un urologue;
    • suivre un régime;
    • assurez-vous de manger des tomates et des pâtes de tomates contenant du lycopène;
    • ramener le poids à la normale;
    • après 45 ans, allez chez l'urologue une fois par an;
    • Ne pas oublier la prévention des maladies.

    Le domaine de la médecine impliqué dans l'adénome de la prostate s'appelle l'urologie. Les maladies de la prostate sont traitées par un urologue. Si un homme vit dans une région où il n'y a pas de spécialistes restreints, il devrait contacter un médecin généraliste qui lui recommandera un médecin urologue. L'urologue est également spécialiste des maladies des reins et des organes du système urinaire.

    La méthode et le schéma thérapeutique de la maladie de l'HBP sont déterminés par l'urologue après la réalisation des procédures de diagnostic et la réception des résultats du test. L'analyse la plus importante est l'analyse de PSF (antigène peptidique spécifique). Dans la plupart des cas d'HBP, la prostate peut être traitée sans intervention chirurgicale.

    Si la maladie de l'adénome de la prostate a atteint le stade extrême et que les médicaments sont efficaces, le médecin vous prescrit un traitement contre l'hyperplasie bénigne de la prostate. Les médicaments modernes ont montré une grande efficacité dans le traitement de l'hyperplasie prostatique.

    Il existe deux groupes de médicaments efficaces.

    1. Médicaments qui soulagent la tension de la prostate, réduisant ainsi son tonus.

    Dans une prostate détendue, le canal urinaire devient plus large et l’urine de la vessie passe librement.

  • Médicaments réduisant la production de testostérone. Lorsque vous prenez ces médicaments, la prostate se contracte, la libido diminue et le volume du sperme diminue. En conséquence, la prostate moins de pression sur l'urètre.
  • Les préparations à base de plantes ont un certain effet cicatrisant, mais la concentration de substances qui affectent le volume de la prostate est bien inférieure à celle des drogues synthétiques.
  • Traitement avec des bougies et des microclysters. Sur les avantages et les inconvénients des médicaments sous cette forme, lisez notre article.
  • Il existe plusieurs méthodes de traitement chirurgical. Le médecin peut suggérer au patient d’effectuer une opération d’épargne avec un équipement moderne. Dans les cas extrêmes, le patient est retiré de la prostate. Les méthodes de traitement chirurgical peuvent être invasives (opérations abdominales à grande échelle) et peu invasives (méthodes simples dans lesquelles l’ouverture de la cavité est faite ponctuellement ou pas du tout). Il existe les types d'opérations suivants:

    Invasif:

    • adénomectomie ouverte;
    • laparoscopie;
    • retrait d'adénome de la prostate par laser (vaporisation, énucléation).

    Endoscopique:

    • ablation par aiguille transurétrale;
    • résection transurétrale;
    • incision transurétrale;
    • électrovaporisation transurétrale.

    Mini-invasif (non endoscopique):

    • la cryodestruction;
    • traitement par ultrasons focalisés;
    • équilibrage;
    • injection d'alcool éthylique;
    • hyperthermie par micro-ondes;
    • thérapie transurétrale par micro-ondes;
    • installation d'un stent urétral.

    Parfois, on prescrit au patient une embolisation vasculaire. Cette procédure est conçue pour réduire le flux sanguin vers la prostate, ce qui entraîne une diminution de sa taille.

    La vidéo suivante présente une opération de résection transurétrale pour retirer un adénome de la prostate:

    Les remèdes populaires comprennent le traitement des infusions et des décoctions de plantes, d’huile et de graines de citrouille, de miel, de cire d’abeille, de propolis, de thés et de miel sbiten. En tant que drogue, on utilise de la pelure d'oignon, du jus de pomme de terre, de l'huile de ricin, du sel.

    En l'absence de traitement, les patients au stade 2 et en particulier au stade 3 peuvent présenter des complications liées à un adénome de la prostate.

    Du sang peut apparaître dans la vessie du patient en raison de lésions des vaisseaux sanguins dues à une pression urinaire excessive.

    Quoi de plus dangereux adénome de la prostate chez les hommes? Les vaisseaux sanguins peuvent endommager les calculs vésicaux.

    Les calculs se forment à partir d'urine résiduelle, en particulier en cas de processus inflammatoire (cystite) de la vessie.

    Les muscles de la vessie peuvent être soumis à des tensions et à une dystrophie; le fait de jeter de l'urine dans les reins peut entraîner une pyélonéphrite et le développement d'une insuffisance rénale. Une tumeur de l'adénome de la prostate peut causer une prostatite chronique.

    IMPORTANT! Les problèmes de miction ne disparaîtront pas d'eux-mêmes. Ils peuvent être le signe de changements graves dans le corps. Une visite opportune chez le médecin aidera à prévenir les complications et le développement incontrôlé de la maladie.

    Grâce à cet article, vous avez appris quelles sont les causes de l'adénome de la prostate chez l'homme, vous vous êtes familiarisé avec des images d'hyperplasie bénigne de la prostate et vous avez découvert les complications possibles de la maladie.

    Dans la vidéo suivante sur les symptômes de l’HBP et le traitement de cette maladie:

    Photo adénome de la prostate, symptômes et traitement

    Cette maladie se développe à partir de l'épithélium glandulaire de la prostate. L'adénome n'est pas capable de former un foyer secondaire du processus pathologique, mais si vous ne prenez aucune mesure, il va évoluer en cancer glandulaire. Les médecins utilisent un terme différent dans le diagnostic - HBP. Il représente ce qui suit: hyperplasie bénigne de la prostate.

    Le principal symptôme de l'adénome de la prostate chez l'homme est l'émission fréquente d'urine la nuit.

    Les premiers signes qui devraient alerter - l’émission d’urine avec la vessie pleine est accompagnée d’un malaise et d’une sensation de brûlure à la fin. Très souvent confondu avec la polyurie. Quand un tel moment arrive, il est urgent de contacter un urologue ou un néphrologue.

    Si vous ne faites pas appel à un spécialiste, la libération d'urine chez les hommes deviendra plus fréquente et encore plus douloureuse. Le processus de libération de fluide est moins libre. La quantité d'urine excrétée à la fois diminue. Le jet est faible. L'envie d'émettre avec une bulle à moitié vide peut apparaître, devenir forte et l'homme ne peut tolérer une courte période. Beaucoup considèrent qu'un tel état est naturel et imputé à l'âge, mais ce n'est pas correct, et cela ne devrait pas être observé, même si vous avez 20 ans, au moins 60 ans.

    Après un certain temps, le processus d'émission d'urine devient presque impossible. Parfois, chez les hommes atteints d'adénome de la prostate, l'urine est émise avec quelques pauses, au point de fatiguer. En conséquence, l'incontinence urinaire se produit la nuit, puis autour de l'horloge. Cette sélection donne à l'homme un inconvénient.

    Les causes de la maladie

    L'adénome de la prostate a un nombre considérable de causes chez les hommes:

    1. Infections génitales. Ceux-ci incluent: la chlamydia, le virus de l'herpès et d'autres.
    2. Circulation sanguine altérée dans les organes pelviens chez les hommes.
    3. Mode de vie sédentaire et sédentaire.
    4. Absence de relations sexuelles pendant longtemps, interruption des relations sexuelles ou allongement des relations sexuelles à l'aide de méthodes artificielles.
    5. Problèmes avec le système immunitaire.
    6. L'hypothermie conduit à un adénome de la prostate.
    7. Situations stressantes et tensions nerveuses, grand effort physique.
    8. Réactions allergiques du corps.
    9. Violation des niveaux hormonaux chez l'homme.
    10. Manque d'oligo-éléments, de nutriments et de vitamines.

    Au stade initial, lorsque le processus d'élargissement des cellules entraîne une légère augmentation des organes et que l'émission d'urine est encore insignifiante, des symptômes de nycturie ou d'hématurie peuvent parfois apparaître. Ensuite, l'adénome de la prostate est compliqué par une lithiase urinaire ou des infections transmises sexuellement.

    Types de complications de l'adénome de la prostate chez l'homme:

    1. Rétention urinaire aiguë. Cette condition du corps masculin se caractérise par l'impossibilité de se vider de soi, ce qui s'accompagne de sensations douloureuses et du besoin d'émettre de l'urine. Manifesté à la deuxième ou troisième étape du processus inflammatoire de la prostate. Les raisons en sont: l'hypothermie, la suralimentation d'aliments épicés, l'utilisation de médicaments diurétiques, une fatigue accrue, une position assise ou couchée pendant une longue période, l'alcoolisme. Tout cela peut entraîner un gonflement de la prostate. Symptômes: manque d'urine lors de l'émission, coupure du pubis, gonflement de la vessie, anxiété dans la région sus-pubienne. La vidange se fait avec un cathéter ou une intervention chirurgicale.
    2. L'hématurie est la présence d'une petite quantité de sang dans la décharge. Dans l'adénome de la prostate, l'hématurie survient de manière inattendue. L'hématurie peut être détectée au microscope ou lors de l'émission d'urine. Traitement: si un homme a un adénome dans ce cas, il devrait être opéré immédiatement.
    3. Des pierres dans la vessie. La formation de calculs est due à une quantité considérable d'urine non excrétée. Symptômes: émission fréquente d'urine, douleur à la tête du pénis, il est parfois impossible de déféquer.
    4. Complications dues à des infections entraînant l'apparition de diverses maladies du système urogénital. La congestion peut contribuer au développement de l'infection, ainsi qu'à la mise en place d'un cathéter.
    5. CKD Observé dans la dernière étape. Symptômes: bouche sèche, faiblesse accrue, électrolytes sanguins altérés, augmentation de l'émission d'urine, augmentation du taux d'urée et de crétinine, etc. Un traitement dans un tel état est inutile.

    Une enquête sur cette maladie implique:

    1. Examen digital rectal, reconnu comme la méthode la plus fiable.
    2. Prenant le secret de la prostate.
    3. Un écouvillon des voies urinaires qui aide à détecter les infections.
    4. Échographie - vous permet de déterminer la taille de la glande, les restes du liquide, pour trouver les calculs. Cela aide également à déterminer l'efficacité du traitement.
    5. Urométrie - aide à identifier le moment de l'émission de l'urine, la vitesse du jet et d'autres paramètres nécessaires au diagnostic.

    Un homme de plus de 50 ans est affecté à PSA. Cette procédure aide à identifier les cancers de la prostate au stade initial et à prescrire le traitement approprié. Les symptômes peuvent ne pas toujours aider à un diagnostic correct. Si un médecin soupçonne un cancer, il prescrit une biopsie de la prostate.

    Pour éviter les complications et l'apparition de tumeurs, il est nécessaire de subir un examen annuel et de passer les tests recommandés. Une telle attitude envers votre corps vous aidera à vous sentir bien à tout âge. Assurez-vous de faire attention aux changements et aux symptômes. Pour se débarrasser de l'adénome, il est nécessaire de respecter les recommandations et de suivre le traitement.

    Actuellement, l'adénome n'est pas traité par une méthode unique, car les symptômes présents peuvent indiquer plus d'une maladie. Dans chaque cas, afin de prescrire le traitement correct, il est nécessaire de prendre en compte de nombreux facteurs: la catégorie d'âge du patient, le bien-être général, l'accord à la chirurgie, le stade de l'adénome. Par exemple, après une étape établie, vous pourrez vous familiariser avec la photo et comprendre approximativement quelle image de la maladie est en train de se produire. Sous la photo, signe toujours quel traitement doit être prescrit à ce stade. Mais cela ne signifie pas qu'il soit nécessaire de se soigner et de se diagnostiquer soi-même. L'adénome est traité avec une méthode conservatrice ou chirurgicale.

    L’application de l’une des méthodes dépend des stades de la maladie:

    1. À la première étape, une méthode conservatrice est appliquée. Si la recommandation est suivie, les symptômes disparaissent et l'adénome disparaît.
    2. Dans la deuxième étape, l'adénome est enlevé par une intervention chirurgicale.
    3. Au troisième stade, on utilise la ponction percutanée, la néphrostomie, le cystome, etc.

    Ceux qui souffrent d'adénome devraient faire des exercices dont les photos peuvent être trouvées sur Internet. Ils aideront à améliorer le flux sanguin dans la région pelvienne, préviendront la stagnation du sang, normaliseront le poids corporel. Assurez-vous également de porter une attention particulière à votre alimentation et commencez à consommer davantage de fruits, de légumes, de fruits de mer et de céréales.

    L'usage d'alcool, de tabac et de drogues est strictement interdit. Vous devriez également éviter l'hypothermie. Portez une attention particulière à la sexualité pour éviter le risque de contracter une infection. Éliminez l’abstinence et l’agitation sexuelles prolongées sans éjaculation et tout autre écart par rapport au rythme physique naturel.

    Si vous ne respectez pas toutes les mesures préventives, ne demandez pas l'aide d'un spécialiste, ne pratiquez pas de sports ni ne faites d'exercice (pour bien comprendre l'exercice, vous devez vous familiariser avec la photo), n'adhérez pas à une nutrition adéquate et ne surveillez pas votre vie sexuelle adénomes de la prostate, ce qui peut compliquer la vie de tout homme et entraîner la mort.

    De nombreux troubles sexuels peuvent être observés tôt ou tard chez tous les hommes, quels que soient leur âge et leur état de santé. Nous parlons de problèmes de puissance, d’érection faible et de manque de désir sexuel chez les femmes. Il existe également de nombreux processus naturels de la physiologie et de la structure des organes génitaux que les hommes perçoivent avec prudence.

    Le priapisme est l'un de ces phénomènes et la plupart des hommes ne savent même pas ce que ce concept signifie. Cela est dû au fait que le priapisme est assez rare, il peut être observé principalement chez les enfants de 5 à 10 ans et chez les hommes de 20 à 50 ans. Ce concept n'a rien à voir avec la moitié féminine de la société. Il n'y a pas si longtemps, dans la pratique médicale, le priapisme a commencé à être perçu comme un trouble sexuel, qui n'a en fait aucune motivation sexuelle.

    Le concept de priapisme doit comprendre la pathologie sexuelle, qui s'accompagne de l'apparition d'une érection sans aucune raison, et le pénis en érection procure à l'homme un inconfort et une douleur, et ne disparaît pas avant longtemps. Une telle érection n'a rien à voir avec l'excitation sexuelle et la convoitise d'une femme et constitue donc un processus artificiel.

    Le priapisme n'a aucune corrélation avec l'âge d'une personne, son état de santé et ses fonctions sexuelles. La pratique médicale a documenté à plusieurs reprises des cas de priapisme chez les garçons et les hommes de puberté sexuellement actifs. La raison de cette érection injustifiée est une violation de la circulation sanguine dans les corps caverneux du pénis.

    Comme le priapisme se produit sur le fond de la circulation sanguine altérée dans les corps caverneux du pénis, en médecine, cette pathologie est divisée en types, en fonction du type de circulation sanguine et des vaisseaux sanguins. Si nous parlons de stase de sang artériel dans le pénis, sa surabondance provoque le développement d'un priapisme non ischémique. Dans le cas où la sortie veineuse est perturbée lors d'une érection, cela provoque une stagnation du sang, ce qui signifie qu'il s'agira d'un priapisme ischémique.

    Le premier type de priapisme n'entraîne pas autant d'inconfort pour l'homme que le priapisme ischémique, qui provoque une douleur et un inconfort graves chez l'homme. En outre, les médecins peuvent classer le priapisme en deux types supplémentaires: le priapisme nocturne intermittent (il se manifeste la nuit pendant le sommeil) et le vrai priapisme, en fonction du moment et de la gravité du problème.

    Pour détecter rapidement le priapisme, il faut être capable de distinguer ses signes externes de ses symptômes. En fait, les confondre avec tout autre trouble sexuel est difficile en raison de la spécificité du tableau clinique. Le symptôme principal est une érection continue qui ne s'arrête pas même après l'éjaculation et provoque des douleurs. Considérez également les symptômes suivants en tant que symptômes:

    • malgré l'état érigé du pénis, la tête reste douce au toucher;
    • un homme ressent un certain engourdissement;
    • premièrement, apparaissent les douleurs et la tension du personnage pleurnichant, après quoi la douleur augmente et commence à réagir dans le bas-ventre;
    • pendant l'éjaculation, un homme ressent de la douleur, il ne se produit pas de sensation de plaisir ni de soulagement;
    • le processus de la miction reste normal;
    • la peau du pénis commence progressivement à virer au rouge, et plus tard, on peut observer la cyanose du pénis.

    Dès que les symptômes du priapisme ont été découverts, un homme devrait consulter immédiatement un médecin, en l'occurrence un urologue, un andrologue ou même un chirurgien. Bien que la plupart des hommes, à cause de leur timidité, préfèrent taire le problème, ce qui entraîne des conséquences graves et des troubles.

    Pour éliminer le priapisme chez l'homme, il est important de déterminer d'abord avec précision toutes les causes possibles de cette pathologie. Pour ce faire, un homme doit subir un diagnostic complet et un examen. Aujourd'hui, en théorie médicale, il y a plus de 50 raisons du priapisme classiquement divisées en groupes:

    1. Les causes de neurogen, c'est-à-dire de troubles du système nerveux, tels que la sclérose en plaques, la méningite ou l'encéphalite avec complications, l'oncologie de la moelle épinière ou du cerveau, une lésion cérébrale traumatique, etc.
    2. Les causes de psychogènes, qui sont des anomalies et des maladies de la psyché - peur, schizophrénie, stress psychologique, épilepsie, vasospasmes pendant l’érection.
    3. Blessures - Toute blessure à l'organe de reproduction de l'homme qui endommage les vaisseaux sanguins.
    4. Causes métastatiques - les maladies de la prostate, des intestins, des reins ou de la vessie peuvent contribuer au développement du priapisme.
    5. Les causes hématologiques qui impliquent des troubles sanguins tels que la leucémie, la drépanocytose ou la vascularite.
    6. Causes d'intoxication - dans ce cas, nous parlons de divers intoxications corporelles, substances narcotiques ou toxiques, alcool, poisons d'origine végétale ou animale. En outre, le priapisme peut apparaître sur le fond de la prise d'un médicament puissant, par exemple, stimuler l'érection.
    7. Autres raisons qu'il est impossible d'établir. Dans ce cas, le priapisme est appelé idiopathique.

    Dans la pratique médicale, la question de savoir quelles maladies entraînent une déviation aussi grave du travail de l'organe sexuel reste ouverte. Les causes peuvent être des maladies endocriniennes et urogénitales, des troubles neurologiques, une insuffisance hépatique, une thrombose, le paludisme, voire l’absence de rate. En tout état de cause, le traitement du priapisme implique en premier lieu le traitement des causes et des préalables de cette pathologie.

    Pour simplifier le processus de traitement du priapisme peut, si rapidement demander l'aide d'un médecin. Après un diagnostic approfondi, le spécialiste déterminera le type de priapisme, ainsi que ses causes. Dans ce cas, le traitement à domicile est inapproprié, le spécialiste exigera très probablement le séjour du patient. Habituellement, le priapisme ischémique nécessite la ponction des corps caverneux, ce qui aidera à éliminer l'excès de sang.

    En outre, le médecin doit prescrire à un homme des médicaments vasodilatateurs pour normaliser le flux sanguin. Dans ce cas, il est très important de respecter la posologie, car un tel médicament peut faire baisser la pression artérielle. En mode stationnaire, les médecins pourront suivre la réaction de la pression, ainsi que l'état de la circulation sanguine. Et seulement si un traitement conservateur n’aide pas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire - l’installation d’un drainage entre les veines.

    Le priapisme non ischémique est traité à la fois à l'hôpital et à la maison, mais sous la surveillance d'un médecin. Ce type de pathologie n’est pas aussi dangereux pour la santé des hommes, le risque de lésion des tissus est beaucoup plus faible que dans le cas du priapisme ischémique. Les médecins vous conseillent d'appliquer de la glace sur l'organe génital en prenant une position d'attente et en observation.

    Toute hernie, y compris le scrotum, est une saillie de tout organe de la cavité abdominale situé sous la peau. Dans le cas d'une hernie scrotale, une perforation est observée à l'aine. Le risque de développer cette pathologie est assez élevé tant chez les enfants que chez les adultes.

    La hernie testiculaire peut être congénitale ou acquise.

    1. La hernie congénitale est le résultat d'un trouble du développement de l'embryogenèse. Pendant le développement prénatal, les gonades du garçon ne sont pas situées dans le scrotum, mais dans la cavité abdominale. Elles occupent leur poste permanent à la fin de la grossesse et tombent dans le scrotum à l'aide du processus du péritoine. Le canal par lequel les testicules descendent doit être fermé au moment de la naissance de l'enfant. Si, pour une raison quelconque, cela ne se produit pas, il reste un message entre le scrotum et le péritoine. En conséquence, le développement d'une hydrocèle ou d'une hernie du testicule chez le nouveau-né est probable. La hernie se forme lorsqu'elle pénètre dans le processus vaginal des anses intestinales.

    2. Une hernie testiculaire acquise chez l'homme peut résulter de:

    • effort physique disproportionné, haltérophilie;
    • testicules d'hydropisie;
    • varices du testicule;
    • prédisposition héréditaire.

    La hernie testiculaire chez un enfant est visible visuellement sous la forme d'une saillie dans l'aine. Avec la tension, l'effort physique, les cris, la toux, le rire, la saillie devient plus grande. La hernie sur les testicules chez l'homme est accompagnée d'une douleur à l'aine, aggravée par l'effort. Les patients se plaignent d'une violation de la chaise - une hernie entraîne la constipation.

    Pourquoi le bon testicule fait mal: diagnostic et traitement