Search

Complications de l'adénome de la prostate, pronostic

L'adénome de la prostate (hyperplasie bénigne de la prostate, HBP) ​​est une tumeur bénigne qui survient souvent chez les hommes âgés de 40 à 50 ans.

L'adénome de la prostate est la prolifération des tissus de la prostate et l'apparition de tumeurs bénignes (tumeurs, "nœuds"). Comme la prostate enveloppe une partie de l'urètre, elle se contracte au fur et à mesure qu'elle se dilate et que la miction devient difficile.

Causes de l'adénome de la prostate

Le développement de l'adénome de la prostate s'explique par les changements hormonaux qui se produisent dans le corps d'un homme avec l'âge: diminution du taux d'hormones sexuelles masculines (testostérone), et augmentation des hormones féminines (œstrogènes). Le risque d'adénome de la prostate augmente après 40 à 50 ans. Chez les jeunes hommes, cette maladie est extrêmement rare.

Symptômes de l'adénome de la prostate

  • mictions fréquentes;
  • l'envie d'uriner la nuit, ce qui conduit à une interruption du sommeil;
  • affaiblissement de la pression d'un flux, flux d'urine faible, mince et intermittent;
  • besoin d'uriner immédiatement après avoir poussé;
  • sensation de vidange incomplète de la vessie, miction en deux doses espacées de 5 à 10 minutes;
  • la nécessité de forcer lorsque vous urinez;
  • une incontinence urinaire peut survenir lorsque la vessie est pleine.

L'adénome de la prostate se développe progressivement, en passant par trois étapes. Au premier stade de la maladie, les troubles de la miction sont minimes. Il y a une légère augmentation (surtout la nuit) et une léthargie du flux d'urine. La durée de la première étape est individuelle - de 1 an à 10-12 ans.

Dans la deuxième phase de la maladie, les troubles sont plus prononcés: le flux d'urine devient intermittent, il est nécessaire de fatiguer et de donner une sensation de vidange incomplète de la vessie. Après que l'urine commence à rester dans la vessie, ce qui entraîne sa rétention dans les voies urinaires et une inflammation de leurs muqueuses. Cela se manifeste par une douleur, une sensation de "brûlure" lors de la miction, une douleur dans la région sus-pubienne et le bas du dos. La deuxième étape passe presque toujours dans la troisième.

Au troisième stade de la maladie, l'urine (la nuit, puis le jour) est libérée de façon périodique ou permanente, ce qui nécessite l'utilisation d'un urinoir.

Complications de la prostate

Rétention urinaire

La rétention urinaire aiguë se manifeste par l'incapacité d'uriner. Douleurs douloureuses à uriner, douleur dans la région sus-pubienne. Dans les adénomes de la prostate, la rétention urinaire aiguë peut causer:

  • abus d'alcool
  • constipation
  • hypothermie
  • repos au lit forcé
  • vidange intempestive de la vessie.

Dans ce cas, vous devez contacter d'urgence l'hôpital chirurgical!

Inflammation des voies urinaires

Inclure l'urétrite. la cystite pyélonéphrite. qui résultent de la stagnation de l'urine dans les voies urinaires, ce qui crée un environnement favorable au développement de l'infection. La violation de l'urine sortant de la vessie et les changements inflammatoires conduisent à de telles maladies de la vessie, principalement la lithiase urinaire. De graves violations de l'écoulement d'urine par les reins entraînent une hydronéphrose et une insuffisance rénale.

Prévisions

La maladie peut être arrêtée tôt. Si une visite opportune chez le médecin et prend le traitement prescrit, le volume de la prostate n'augmentera pas et la miction ne se produira pas. Aux stades avancés de la maladie, la qualité de vie est considérablement réduite et le risque de complications augmente.

  • contrôle du poids corporel (plus la masse corporelle est grande, plus la prostate est grande);
  • régimes amaigrissants - limiter la consommation de viande rouge, de graisses animales (beurre, margarine, lait), d'hydrates de carbone facilement digestibles (produits à base de farine), de fruits et de légumes devraient prévaloir dans le régime alimentaire;
  • chaque homme de plus de 45 ans devrait être examiné chaque année par un urologue et vérifier le niveau de PSA.

Prévention de la rétention urinaire aiguë dans l'adénome de la prostate

  • constipation
  • hypothermie
  • débordement de la vessie,
  • limiter la consommation d'alcool (en particulier de bière), épicée, épicée.

En présence d'un adénome de la prostate, il est conseillé de subir un examen de contrôle tous les 1,5-2 ans.

Hyperplasie de la prostate ou adénome 1, 2 et 3 degrés: traitement, questions et réponses

Selon les statistiques, l'hyperplasie ou une maladie, mieux connue sous le nom d'adénome, est la pathologie la plus courante chez les hommes, dont l'âge s'est écoulé depuis cinq décennies.

Cette maladie exclusivement liée au sexe, qui n’est inhérente qu’à l’homme, se caractérise par le fait que les tissus de la prostate sont bénins (si on peut appeler cette pathologie un tel mot) s’agrandissent.

En conséquence, ils grossissent et bloquent progressivement l'urètre ou l'urètre, ce qui le rend difficile et empêche l'urine de quitter le corps du patient. Trois degrés ou stades de développement et d'évolution de la maladie sont distingués et décrits.

Causes de la maladie

En ce qui concerne les raisons de l'émergence et du développement de la pathologie masculine, il est surprenant de constater qu'il n'existe toujours pas de données fiables. Parmi les urologues, il existe différents jugements sur les causes de la maladie, mais il existe également une opinion générale.

Prostate saine et adénome

La première et la plus importante chose sur laquelle tous les médecins s’accordent est que les modifications de l’équilibre hormonal chez l’homme liées à l’âge provoquent un adénome. Cependant, les statistiques confirment cette maladie, qui touche de plus en plus les hommes et bien avant l'âge «critique».

Les autres raisons de l'apparition de l'hyperplasie ne sont pas sans raison:

  • conditions environnementales défavorables;
  • violation des processus métaboliques du corps;
  • excès de nutrition, un mode de vie physiquement inactif;
  • maladies chroniques sous forme de cirrhose du foie, d’athérosclérose et d’autres maladies.

Degrés et stades de développement

Première étape

Adénome de la prostate 1 degré - de quoi s'agit-il et comment se manifeste-t-il? Au début, les processus négatifs dans la prostate ne se manifestent pas et, en règle générale, l’homme n’éprouve aucune gêne lorsqu’il se rend aux toilettes.

L'urine est entièrement excrétée, ne présente pas de tractus urinaire et ne subit aucune modification.

Le fait que le développement de la maladie a commencé ne peut être remarqué que lorsque les envies d'aller aux toilettes sont plus fréquentes, surtout la nuit, et que le processus de miction n'a plus la même intensité qu'auparavant.

Au fil du temps, la fréquence des envies diurnes et nocturnes augmente non seulement. Après le sommeil, la visite aux toilettes s'accompagne d'un retard notable à la miction. De plus en plus, un homme commence à remarquer l'effet paradoxal de la dépendance inversement proportionnelle: plus il se rend souvent aux toilettes, moins le volume de liquide absorbé est faible au cours d'un seul acte d'urination. Au stade initial de l'adénome, le patient ressent une miction incontinente en raison du fait que les muscles de la vessie commencent à se contracter arbitrairement. L'homme cherche donc immédiatement à aller aux toilettes.

La première phase de la maladie peut durer assez longtemps. Pour de nombreux hommes, il ne présente pas de symptômes prononcés. De plus, ils essaient de s’adapter, à la fois à l’état et au mode de miction, renvoyant ainsi le traitement à l’urologue.

Deuxième étape

Adénome de la prostate 2 degrés - qu'est-ce que c'est et qu'est-ce qui est typique de ses symptômes? La ligne de démarcation entre l'achèvement du premier et le début du deuxième stade de l'hyperplasie est presque imperceptible.

La seule chose qui distingue les 1 et 2 degrés l'un de l'autre est que les symptômes de besoin fréquent et de vidange incomplète de la vessie de l'urine sont complétés par l'apparition d'un inconfort et de sensations douloureuses lors de la miction.

Cela en dit long sur la présence et le développement de processus inflammatoires qui affectent les tissus de la prostate. Ce stade de la maladie peut également être accompagné d'un chevauchement complet de l'uretère, ainsi que d'une dystrophie des tissus musculaires de la vessie, ce qui conduit à une rétention complète de l'urine, car il n'est pas capable de sortir de sa capacité.

Le liquide stagne à la fois dans l'urètre et dans les reins. Par conséquent, il n'est pas excrété d'une part et de l'autre, il n'entre pas dans la capacité de la vessie. Tout cela conduit au fait que pendant l'envie d'uriner apparaissent une douleur intense dans le corps pubien du patient et dans la région lombaire.

Dans le cas d'une maladie telle qu'un adénome de grade 2, des facteurs tels que le stress ou la condition de surfusion, ainsi que la consommation d'alcool et la malbouffe, aggravent considérablement l'état du patient.

Au cours du deuxième stade de la maladie, un cathéter est inséré pour soulager le liquide vésical afin d’améliorer l’état du patient et d’éviter les complications concomitantes graves, avec rétention urinaire totale.

Si un adénome de la prostate 2 est diagnostiqué, une intervention chirurgicale est-elle nécessaire? Au deuxième degré, les adénomes ne sont pas exclus et les méthodes chirurgicales de traitement des pathologies masculines dangereuses.

Troisième étape

Si le premier degré d'adénome dû à des conditions et circonstances favorables ne peut devenir la deuxième étape, alors le deuxième deviendra inévitablement la troisième.

La troisième phase de l'adénome se manifeste par des symptômes difficiles pour le patient, une douleur incessante et une augmentation marquée de la glande elle-même et de la vessie en raison de la cessation complète de sa capacité de contracter.

La situation du patient est aggravée par des symptômes tels qu'un état d'apathie, de déshydratation, une faiblesse générale, qui s'accompagne souvent de nausées, de haut-le-cœur et de constipation. Par conséquent, le troisième degré de l'adénome de la prostate a un pronostic très défavorable avec des complications possibles sous la forme d'adénome et de prostatite, d'urétrite et d'épididymoorchite.

En ce qui concerne le traitement de la prostate du troisième degré, la thérapie à l'aide de médicaments dans ce cas est absolument inutile. Sans traitement chirurgical ne suffit pas. Si une opération n'est pas effectuée à temps, l'uretère peut se chevaucher complètement et les reins sont défaillants.

Comment prévenir la pathologie?

La médecine traditionnelle utilise des méthodes précises de diagnostic et de détection de l'hyperplasie aux tout premiers stades de son développement, ainsi que des méthodes médicamenteuses et opérationnelles de traitement, ce qui réduit considérablement le pronostic défavorable de la maladie. Cependant, les moyens de prévention de l'adénome, que toute personne responsable devrait connaître, ne sont pas moins importants.

Absolument, tout homme est un groupe d'adénomes de vulnérabilité. Donc:

  • il est nécessaire de visiter systématiquement l'urologue pour un examen et une consultation;
  • conformément aux recommandations d'un diététicien pour faire des ajustements nutritionnels;
  • commencer après les consultations avec les médecins à l'effort physique;
  • éliminer complètement ou limiter la consommation d'alcool;
  • en cas de surpoids, suivre strictement les régimes thérapeutiques et prophylactiques.

Botkin.pro - service de conseil vidéo
docteur en ligne

Votre médecin est toujours en contact.

Commencez par chercher un médecin

Botkin

  • S'inscrire
  • Trouvez votre docteur
  • Choisissez une heure
  • Obtenez une consultation vidéo et une conclusion

Consultation vidéo
sur Botkin.pro est pratique

Il ne faut pas plus de deux minutes pour trouver votre médecin et vous inscrire à une consultation en ligne avec un médecin. Et vous pouvez obtenir une consultation vidéo de n'importe où.

Consultation en ligne
docteur sur Botkin.pro -
rapide pratique
est disponible

  • Obtenir de l'aide médicale sans quitter la maison
  • Réduisez les attentes de communication avec votre médecin
  • Oubliez les déclarations papier.
  • Obtenez un deuxième avis gratuitement

Nous recommandons les médecins en ligne pour les consultations vidéo

Gnynorybov Andrei Mikhailovich

Zaplotnaya Anna Alekseevna

Golembovskaya Tatyana Olegovna

Alekseenko Elena Alexandrovna

Gnynorybov Andrei Mikhailovich

Zaplotnaya Anna Alekseevna

Golembovskaya Tatyana Olegovna

Alekseenko Elena Alexandrovna

Médecins en ligne par profession

Consulter n'importe quel appareil

Obtenez de l'aide sur votre PC, smartphone ou tablette sans téléchargement ni installation supplémentaires.

Ou téléchargez l'application mobile:

Ils nous font confiance

Commentaires du patient

La consultation vidéo est super. Je vais utiliser et recommander! Enregistrez et payez en quelques clics! Chanson !! N'allez nulle part.

Jeunesse passée avec les enfants à la clinique! Combien de contagion ramassé! Il est nécessaire de forum des momies pour que chacun sache!

L'ennemi ne voudra pas traverser les hôpitaux avec une cirrhose du foie. Bravo!

Quand un médecin sur son téléphone portable le dérangeait, des remords tourmentés. Maintenant, je suis à l'aise pour mon argent!

Inscrivez-vous gratuitement

Après vous être inscrit sur notre site Web, vous aurez accès à votre compte personnel et pourrez profiter de tous les avantages du service Botkin.pro.

Fin de l'inscription

Un message avec un lien d'activation a été envoyé à votre adresse e-mail. Accédez à ce message et activez votre compte pour accéder à votre compte.

Voulez-vous partager vos impressions sur notre service?

Quel est le pronostic de l'adénome de la prostate à différents stades de la maladie?

Parmi les nombreuses maladies du système génito-urinaire chez les hommes, une maladie telle que l'adénome de la prostate est émise. Beaucoup de patients ont une question logique: quel pronostic pour un adénome de la prostate peut être attendu? Le développement de cette maladie est comparé à une bombe à retardement, provoquée par la prolifération de tissu prostatique, qui entraîne la formation ultérieure de formations ressemblant à des tumeurs, généralement bénignes. Leur principal danger est que, prenant peu de place, les tumeurs commencent à comprimer l'urètre, ce qui a l'effet le plus négatif sur le processus de miction. Dans le cas où l'état devient négligé, il évolue vers l'incontinence urinaire chez les patients.

Le traitement de cette pathologie doit être effectué rapidement. Sinon, la maladie devient négligée, ce qui implique l'utilisation de méthodes telles que l'installation d'un urinal et la réalisation d'une opération chirurgicale.

La progression de ces manifestations est lourde de complications et se manifeste souvent sous la forme de maladies graves à évolution indépendante. Dans ce scénario, les reins et autres organes du système génito-urinaire peuvent en souffrir.

Qu'est-ce qu'un adénome de la prostate?

L'adénome de la prostate est une maladie causée par des changements liés à l'âge survenant dans les tissus de cet organe. Il est à noter que la prostate est directement impliquée dans la fonction de reproduction et la vie sexuelle des hommes. Le développement de l'adénome se caractérise en médecine par la prolifération des tissus d'un organe avec la formation subséquente de phoques et la formation de néoplasmes nodulaires. Quel est le pronostic de l'adénome de la prostate et cette expression correspond-elle à un concept tel que le pronostic de la prostatite?

Lorsque l'urètre est comprimé, l'écoulement de l'urine est perturbé, ce qui entraîne une gêne prononcée pendant la miction, une rétention urinaire dans le corps et de fausses impulsions qui apparaissent la plupart du temps la nuit. L'incontinence urinaire, qui peut survenir à la suite d'un surpeuplement de la vessie dans l'adénome, est une négligence du processus. L'hypertrophie graduelle des muscles de la vessie est une caractéristique de cette pathologie qui, avec le temps, développe une atonie.

Entre autres choses, fonction érectile réduite. Le degré de complexité des manifestations dépend directement de la forme de la gravité de la maladie. Tous ces symptômes affectent le plus négativement la qualité de vie du patient.

Une complication désagréable apparaissant à l'arrière-plan de l'adénome de la prostate est la rétention urinaire, dans la forme aiguë de la maladie.

Causes de l'adénome de la prostate

Comme toute autre maladie, l'adénome de la prostate a ses propres causes. Il est à noter que la gestion de tous les processus intervenant dans le corps humain se fait par le cerveau. La réaction correspondante est produite après que le cerveau a reçu et analysé des informations provenant de tous les systèmes et organes internes. Le corps humain reste dans un état sain jusqu'à ce que les cellules cérébrales soient capables de contrôler tous les processus intervenant dans le corps et de contrôler l'influx nerveux.

La survenue d'un adénome de la prostate est causée par la présence de certains facteurs causaux qui provoquent une violation des caractéristiques fonctionnelles du cerveau. En d'autres termes, lorsque les connexions neuronales sont rompues, le cerveau cesse de donner des ordres clairs qui devraient garantir le bon fonctionnement de la prostate. À la suite de ces échecs, le développement de l'adénome se produit.

Outre l'âge, des facteurs tels que la prédisposition héréditaire et la nationalité peuvent influencer le développement de cette pathologie. Les représentants des pays asiatiques risquent donc de contracter le moins cette maladie. Quel est le pronostic de l'adénome de la prostate et le pronostic de la prostatite?

Les maladies du système urogénital, qui incluent la prostatite et l'adénome de la prostate, sont le plus souvent touchées par les hommes de plus de 40 ans.

Il existe une croyance populaire selon laquelle le développement de pathologies similaires peut être influencé par une activité sexuelle insuffisante ou par les conséquences de maladies sexuellement transmissibles transmises précédemment. Selon les scientifiques médicaux, cette version n'est rien d'autre qu'une illusion. On peut en dire autant de la relation entre adénome et cancer. Le fait est que le développement de l'adénome de la prostate se produit au niveau cellulaire à partir des tissus en expansion de cet organe, qui n'ont pas l'habitude de se développer en néoplasmes malins. Toutefois, selon les statistiques médicales, il existe dans la pratique des cas où une personne souffre de deux maladies en même temps.

Les principaux symptômes de l'adénome de la prostate

L'adénome de la prostate a des signes prononcés. Parmi eux figurent les suivants:

  • l'apparition de difficultés dans le processus de miction;
  • violation de la miction, exprimée dans l'affaiblissement du jet et la discontinuité;
  • besoin plus fréquent et accru d'uriner;
  • libération urinaire incomplète;
  • dysfonction érectile.

Faire un diagnostic précis en présence de ces signes pour des urologues expérimentés n'est pas difficile. Les principaux symptômes de la maladie sont si prononcés qu'après avoir écouté les plaintes des patients, le médecin a toutes les chances de poser un diagnostic qualitatif. La commodité pour le diagnostic dans certaines cliniques fournit des questionnaires spécialement compilés pour les patients. En outre, dans le même but, l’échelle internationale d’évaluation des symptômes de la prostate, qui consiste en un questionnaire de 8 questions, a récemment été largement utilisée.

Quelles conséquences peut-on attendre de la forme courante d'adénome?

Le pronostic pour la prostate, cependant, et pour l'adénome est assez rassurant, surtout si le traitement est commencé à temps. Cependant, dans certains cas, ces maladies peuvent avoir les effets les plus néfastes. Si vous ne tenez pas compte de ces symptômes et ne vous rendez pas à l'hôpital pour une assistance médicale, les conséquences de l'adénome peuvent non seulement nuire à la santé de l'homme, mais aussi devenir une menace pour sa vie. Les pathologies les plus courantes pouvant survenir dans ce scénario sont les suivantes:

  • augmentation des interruptions pendant la miction;
  • développement de la cystite;
  • pyélonéphrite;
  • la formation de calculs rénaux;
  • dysfonctionnement rénal;
  • incontinence

Conformément aux données des statistiques médicales, le développement de telles complications au cours des dernières années a eu tendance à augmenter. Et, comme le montre la pratique, cela ne peut être lié qu'au fait que les mesures de traitement et de prévention des maladies ont été prises à temps. En règle générale, le résultat d’une telle négligence pour leur propre santé est le déclenchement de processus pathologiques conduisant au dysfonctionnement d’organes individuels du système urogénital. L’adénome, sous sa forme avancée, affecte non seulement la qualité de la vie d’une personne, mais peut également entraîner une invalidité du patient.

Diagnostic de l'adénome

Afin de détecter rapidement l'adénome de la prostate, il est conseillé de procéder à un dépistage. Ce moment concerne les hommes dont l'âge a dépassé la barre des quarante ans. Malheureusement, dans la pratique, il existe de tels cas où les patients sont hospitalisés avec un retard important: la maladie est déjà en cours et le traitement médicamenteux n’est pas efficace. Dans ce scénario, les patients n'attendent rien d'autre que la chirurgie.

Les principales manifestations décrites ci-dessus ont pour but de contacter des institutions médicales pour obtenir de l'aide des urologues, mais les raisons pour lesquelles les patients ont fait cela en dehors du temps sont considérées comme un sentiment d'inconfort et une apparence de peur d'une éventuelle opération. Les principes de diagnostic de l'adénome de la prostate sont extrêmement simples: la maladie est déterminée par des spécialistes sur la base de plaintes et de témoignages de patients.

Traitement de l'adénome de la prostate

Le traitement d'un adénome de la prostate au tout début implique un traitement conservateur. Dans ce cas, nous parlons du premier stade de la maladie, lorsque les principaux symptômes de la maladie sont exprimés légèrement.

Il existe actuellement plusieurs groupes de médicaments destinés à un traitement médical. Parmi eux se trouvent:

  • les bloqueurs adrénergiques qui réduisent le tonus musculaire des organes du système urogénital, ce qui contribue à la normalisation du courant urinaire. Parmi ces médicaments, les médicaments tels que l'alfuzosine et la doxazosine sont particulièrement populaires;
  • des inhibiteurs;
  • remèdes à base de plantes.

Les inhibiteurs adrénergiques doivent être utilisés avec une légère augmentation de la prostate. Dans les cas compliqués, lorsque les symptômes principaux sont accompagnés d'une incontinence urinaire ou si l'adénome est infecté par une voie urinaire, ces médicaments ne sont pas recommandés. Cette catégorie de médicaments fait partie du traitement symptomatique, qui vise à réduire la fréquence des mictions et à renforcer le jet. Il convient de noter que ces médicaments n’éliminent pas les signes de la maladie et n’affectent pas l’évolution de la maladie dans son ensemble, mais ne font que soulager l’état du patient.

Les inhibiteurs adrénergiques abaissent la pression artérielle, ce qui peut entraîner des effets secondaires et des effets indésirables tels qu'une perte de conscience à court terme, une faiblesse, des vertiges, etc. Dans certains cas, la prise d'inhibiteurs adrénergiques provoque des maux de tête, une enflure du nez et une irritation de l'œsophage. Avec de telles manifestations, le dosage du médicament peut être réduit ou complètement annulé.

L'utilisation d'inhibiteurs réduit le niveau de l'hormone, appelée dihydrotestérone dans la terminologie médicale. De ce fait, la taille de la prostate est réduite, ce qui empêche la rétention d’urine dans la vessie. Les inhibiteurs ont un certain nombre d’effets secondaires, parmi lesquels la réduction du désir sexuel et l’apparition de problèmes d’érection. Des préparations de ce type peuvent être combinées avec des adrénobloquants.

En ce qui concerne les plantes médicinales, elles sont malheureusement reconnues comme inefficaces et ne les appliquent dans ce cas qu’au stade initial. Parmi eux se trouvent des médicaments populaires tels que le bêta-cytostérol.

Dans le cas où le traitement médicamenteux n'apportait pas le résultat souhaité, le traitement de la maladie est reproduit à l'aide d'une intervention chirurgicale. L'élimination de l'adénome est conseillé d'effectuer à tout moment. Cependant, cette méthode présente à la fois des avantages et des inconvénients, le principal étant le risque de complications après une intervention chirurgicale. Il existe plusieurs méthodes d'intervention chirurgicale et elles dépendent de la nature du néoplasme et du degré de complexité de la maladie. Parmi eux se trouvent:

  • résection transurétrale de la prostate, qui implique l’élimination de la tumeur par l’urètre. La durée de la manipulation est d'environ une heure et demie. Les éléments suivants peuvent constituer des contre-indications à cette opération: état grave du patient, mauvaise coagulation du sang, infection;
  • adénomectomie - chirurgie par la formation d'une fente dans la paroi abdominale. Il est conseillé de procéder à une augmentation significative de la prostate et à une incapacité à effectuer une résection transurétrale.

La période postopératoire implique le respect des recommandations médicales, y compris la thérapie par le régime.

Tout sur l'adénome de la prostate: causes, symptômes, traitement, pronostic

Ce problème devient chaque année de plus en plus urgent. De nombreux hommes, ainsi que de nombreuses femmes, s'intéressent à cette question. Après tout, l’incidence est à la hausse et le diagnostic de cette maladie est généralement posé dès les stades avancés. Et, comme vous le savez, plus le diagnostic est posé tardivement, plus la maladie est négligée, et cela concerne toutes les maladies, plus le traitement et le pronostic sont difficiles.

Par conséquent, nous estimons qu'il est nécessaire d'attirer votre attention sur un problème aussi important, car le traitement de l'adénome de la prostate (PAD) est possible et son efficacité est beaucoup plus grande aux premiers stades.

Dans cet article, nous examinerons en détail les causes du développement de cette maladie, les facteurs contribuant à la survenue d'un adénome de la prostate, les symptômes, les méthodes de diagnostic, toutes les méthodes de traitement, des techniques traditionnelles aux dernières techniques. Et aussi nous décrirons les méthodes de prévention et les complications possibles, si une personne ne fait pas attention aux symptômes qui apparaissent et ne se tournent pas vers un médecin.

Le synonyme de cette maladie est l'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP), on le trouve dans la littérature médicale et peut être utilisé dans le texte ci-dessous. Certaines personnes confondent cette maladie avec une inflammation de la prostate (prostatite), c'est une erreur.

La prostatite et l'adénome de la prostate sont des maladies différentes et ont des étiologies différentes.

L'APS est une tumeur bénigne de la prostate pouvant se former à partir d'épithélium glandulaire ou du stroma de la prostate.

Anatomie de la prostate

Afin de mieux comprendre pourquoi certains symptômes apparaissent dans la PUA, nous allons vous en dire un peu plus sur la structure de la glande.

La prostate (prostate) est située dans le bassin sous la vessie chez les hommes. Il a une forme sphérique et recouvre l'urètre. Structure macroscopique - le fer est constitué de deux lobes et d'un isthme. Sa taille est normale 2 * 3 * 4 cm. La glande se compose de tissu glandulaire, qui est assemblé dans les lobules et le tissu conjonctif (stroma). La fonction de la prostate est sécrétoire, c'est-à-dire la production de liquide nécessaire au maintien du fonctionnement normal du sperme.

  • 1 - vessie
  • 2 - la prostate
  • 3 - canal de la prostate
  • 4 - ampoule rectale
  • 5 - urètre (urètre)
  • 6 - symphyse pubienne

À quelle fréquence la maladie survient

L'hyperplasie bénigne de la prostate est une maladie très courante. Le plus souvent, il se développe chez les hommes âgés de 40 à 50 ans. Rarement trouvé chez les patients plus jeunes. Selon les médecins, environ 80% des hommes seront tôt ou tard atteints de cette maladie. Le risque de développer une HBP augmente avec l'âge.

Causes de l'adénome

La ménopause masculine est à l'origine du développement de l'HBP. Après 40 ans chez les hommes, des changements hormonaux dans le corps se produisent. Le niveau d'androgènes (hormones «masculines») diminue et le niveau d'œstrogènes (hormones «féminines») augmente. Tous les hommes ont toujours à la fois des androgènes et des œstrogènes dans le corps, mais pendant la ménopause, leur équilibre se modifie.

Pendant cette période, les niveaux d'estradiol augmentent, c'est lui qui a la capacité de stimuler la croissance et la reproduction des cellules de la prostate.

Facteurs de risque de développer une HBP:

Selon les observations à long terme, un certain nombre de facteurs augmentant le risque de développer une hyperplasie bénigne de la prostate.

  • Âge des hommes de plus de 40 ans
  • La présence d'obésité (tissu adipeux - un substrat pour la production d'oestrogène)
  • La présence de cette maladie chez des proches
  • L'abus d'alcool
  • Le tabagisme
  • L'hypodynamie
  • Hypertension artérielle
  • Malnutrition - consomme de grandes quantités d'aliments épicés et gras

Facteurs n'affectant pas le développement de l'HBP:

Il n'y a pas de relation fiable entre l'incidence de cette maladie et les facteurs suivants:

  • Orientation sexuelle
  • Activité sexuelle
  • Maladies inflammatoires retardées des organes pelviens, y compris les maladies vénériennes

Symptômes de l'adénome

Dans cette section, nous énumérons simplement les symptômes possibles de l’hyperplasie bénigne de la prostate; ils seront détaillés ci-dessous.

  • Mictions fréquentes (voir les causes des mictions fréquentes chez l'homme)
  • Pulsions nocturnes fréquentes
  • Troubles du sommeil (voir comment s'endormir rapidement)
  • Symptôme "jet lent"
  • Miction intermittente
  • Sensation de vidange incomplète de la vessie
  • La nécessité d'une forte tension des muscles abdominaux pendant la miction
  • Miction involontaire en petites portions (voir incontinence chez l'homme).

Classification de l'HBP

  • Forme sous-somalienne - la tumeur se propage dans la direction du rectum.
  • Forme intra-vésicale - la tumeur se propage dans la direction de la vessie.
  • Forme rétrotrigonale - la tumeur est située sous le triangle de la vessie.

Il distingue différents stades (degrés) de développement de l'adénome:

Étape 1 - compensée

Parmi les symptômes, les patients notent des mictions fréquentes, surtout la nuit. La fréquence peut aller jusqu'à 10 fois par jour et (ou) jusqu'à 7 fois par nuit. Les pulsions sont ressenties très fortement, mais en même temps il y a un retard dans la miction, un flux d'urine s'écoule à faible vitesse, malgré les efforts de l'homme. Parfois, une fuite d'urine involontaire peut être observée.

La vidange de la vessie est due aux capacités de compensation de la paroi musculaire de la vessie. Cette étape peut être longue, jusqu'à 9-10 ans. Mais souvent, la progression est plus intense. Après épuisement des possibilités de compensation, la prochaine étape commence.

Étape 2 - Sous-compensé

À ce stade, une inflammation de la vessie se produit, ce qui provoque l'apparition de douleur lorsque vous urinez. Les mictions fréquentes persistent, les mictions involontaires deviennent plus fréquentes. Il y a un sentiment de vidange incomplète de la vessie. Le flux d'urine devient non seulement léthargique, mais aussi intermittent. Un mélange de sang peut apparaître dans les urines. Lorsque le stress, l'alcool ou l'hypothermie peut être un manque complet de miction. Dans ce cas, douleur dans la vessie, irradiant vers la région lombaire ou au-dessus de l'os pubien.

En raison du fait que le patient doit faire de gros efforts pour uriner, un prolapsus rectal ou une hernie peut survenir. Les parois de la vessie sont fortement étirées et il existe des formations sacculaires dans lesquelles peuvent s'accumuler jusqu'à un litre d'urine résiduelle. Si les méthodes modernes de traitement de l'adénome ne sont pas utilisées, alors commence le stade 3 de la maladie.

Stage 3 - décompensé

À ce stade, il est nécessaire d'utiliser un urinoir, car l'urine coule continuellement de la vessie qui déborde. Des symptômes courants apparaissent - faiblesse, nausée, perte d’appétit, soif, perte de poids et constipation. Lorsque l'accumulation dans le sang de bases azotées, l'odeur de l'urine de la bouche.

Le volume d'urine résiduelle peut atteindre deux litres, une trop grande dilatation des parois de la vessie se produit et la contractilité de ses parois diminue. Il y a une violation des reins. Lorsque la stagnation de l'urine peut développer une inflammation des voies urinaires, qui se manifeste par une augmentation de la température corporelle. Un patient présentant ce stade a besoin de toute urgence d'un traitement de l'adénome de la prostate, non seulement avec des médicaments, mais également avec un traitement chirurgical.

Complications pour l'hyperplasie bénigne de la prostate

Les patients ont souvent peur d'aller chez le médecin avec un problème aussi délicat ou craignent qu'il soit nécessaire de retirer l'adénome de la prostate, augmentant ainsi le risque de complications pouvant mettre la vie en danger.

Rétention urinaire aiguë

Avec une forte compression de l'urètre par une hypertrophie de la prostate, une rétention urinaire aiguë se développe. L'hypothermie, les infections respiratoires aiguës, le retard de la vidange de la vessie, le stress ou la consommation d'alcool peuvent également être des facteurs de départ.

Le tableau clinique de la rétention urinaire aiguë - l'incapacité d'uriner lorsque la vessie est pleine. Cela provoque une douleur intense dans la région sus-pubienne, irradiant dans le bas du dos et le pénis.

Si le patient ne reçoit pas l'assistance médicale qualifiée à temps, la rétention urinaire aiguë peut être compliquée par le développement d'une dysfonction rénale, d'une hydronéphrose et d'un coma.

Si vous présentez des signes de rétention urinaire aiguë, vous devez immédiatement vous rendre à l'hôpital!

Inflammation des voies urinaires

Avec la stagnation de l'urine ou la vidange incomplète de la vessie crée des conditions très favorables pour la reproduction des bactéries. Cela peut provoquer une urétrite, une cystite et une pyélonéphrite.

Urolithiase

Avec la stagnation de l'urine et une concentration élevée de sel dans l'urine, la formation de microlithes, puis de calculs de la vessie, est possible. À leur tour, ils peuvent entraîner un blocage de l'urètre, ce qui entraînera une rétention urinaire aiguë.

Diagnostic de l'HBP

Collecte des plaintes et des antécédents et examen du patient. L'examen rectal des doigts vous permet de déterminer la taille, la consistance de la prostate, la douleur à la palpation ou son absence.

Chaque homme de plus de 40 ans devrait vérifier chaque année le niveau d'antigène spécifique de la prostate, même s'il ne s'inquiète de rien. Cette analyse peut aider à diagnostiquer non seulement l'HBP, mais également le cancer de la prostate.

Méthodes de recherche en laboratoire:

  • Test sanguin biochimique
  • Analyse d'urine
  • Détermination de l'antigène spécifique de la prostate (PSA, PSA) dans le sang.

Déterminer le niveau de PSA dans l'adénome est non seulement la méthode de diagnostic la plus importante, mais également une méthode de contrôle de l'évolution de la maladie.

Le taux d'antigène spécifique de la prostate, en fonction de l'âge de l'homme.

Méthodes de recherche instrumentales:

  • TRUS - échographie transrectale. Vous permet de détecter une augmentation de la prostate, des nodules dans sa structure, la présence de calculs dans la vessie, afin de déterminer la quantité d'urine résiduelle.
  • Débitmétrie urinaire - détermination du débit urinaire pendant la miction. Normalement, il est de 15 ml par seconde et plus. En le réduisant à 10 ml / s, on peut parler de la présence d'un obstacle à l'écoulement de l'urine.
  • Radiographie - permet d'identifier la lithiase urinaire et les modifications du système rénal pelvis-bassins.

Échelle I-PSS. C'est un questionnaire de 7 questions sur les différents symptômes de l'HBP. Le patient répond à chacun d’eux en évaluant la présence de chaque symptôme et sa gravité de 0 à 5 points. Le médecin évalue la probabilité de la présence d'HBP chez un patient donné.

Traitement de l'hyperplasie bénigne de la prostate

Traitement conservateur

  • α-1 bloqueurs adrénergiques. Utilisé pour rétablir ou améliorer l'écoulement de l'urine dans l'urètre, car ces médicaments provoquent son expansion, ce qui détend les muscles lisses de l'urètre.
  • Inhibiteurs de la 5-α réductase. Ils ralentissent la croissance de la prostate, réduisant ainsi son volume. Ils sont généralement prescrits si le volume d'adénome est très important. Ils ont un certain nombre d'effets secondaires graves - la dysfonction érectile, une augmentation des glandes mammaires et une diminution de la libido.
  • Préparations à base de plantes - réduisent légèrement les symptômes de la maladie, affectant les muscles de l'urètre, mais n'affectant pas la croissance de la tumeur.

Les médicaments ne soulagent pas l'adénome, mais ralentissent seulement sa croissance ou atténuent les symptômes, il n'est pas possible de le guérir uniquement avec des médicaments.

Traitement chirurgical

Il existe de nombreuses chirurgies différentes utilisées pour l'adénome de la prostate.

  • Une prostatectomie ouverte consiste en l'ablation de la prostate, opération abdominale réalisée sous anesthésie générale. Il est utilisé avec une masse importante de la prostate (plus de 60 grammes) et un volume résiduel d’urine d’au moins 150 ml. Il est possible de mener une intervention en 2 étapes. La première étape consiste à retirer la prostate, une fistule se forme jusqu’à la paroi abdominale antérieure, à travers laquelle l’urine passe dans le tractus urinaire. La deuxième étape rétablit le flux normal d'urine.
  • Résection transurétrale (TUR) - l'opération est réalisée sans incision. Toutes les manipulations se font à travers l'urètre. Les conditions pour ce type de traitement chirurgical sont les suivantes: la masse de la prostate ne dépasse pas 60 grammes et le volume d'urine résiduelle est inférieur à 150 ml. En règle générale, lors de la résection transurétrale, la prostate n'est pas complètement retirée et on prescrit au patient des médicaments qui inhiberont ensuite la croissance ultérieure de la glande. TOUR est moins invasif que la prostatectomie ouverte. Mais après cette opération, les complications sont plus courantes, telles que saignements, incontinence urinaire, éjaculation rétrograde, sclérose du col de la vessie ou sténose urétrale.
  • Traitement par micro-ondes transurétrale - un cathéter est inséré dans l'urètre, à travers lequel les micro-ondes sont alimentées. Le tissu glandulaire est très chaud et coagulé. La méthode est appliquée uniquement pour les petits adénomes. En période postopératoire, un œdème local est observé et un cathéter est inséré pour éliminer l’urine.
  • Vaporisation laser transurétrale - comme son nom l'indique, l'opération est effectuée à l'aide d'un laser. Un cathéter est inséré dans l'urètre. Lorsqu'un laser est appliqué sur une tumeur, l'eau s'évapore de ses cellules, entraînant leur mort. La prostate est réduite en taille. L'application de la technique n'est recommandée que pour les petites tumeurs.
  • Ablation transurétrale à l'aiguille - le médecin insère des aiguilles dans le tissu prostatique à l'aide d'un cystoscope. Les ondes radiofréquences sont acheminées à travers elles. Il chauffe et détruit le tissu tumoral. La méthode ne s'applique pas aux grosses tumeurs. Les complications probables sont les mêmes que dans le traitement transurétral à micro-ondes - une violation de l'écoulement de l'urine due au gonflement des tissus.
  • Ultrason fouxied à haute intensité (FUVI) - une caméra vidéo microscopique et un émetteur d'ondes ultrasonores sont insérés à l'aide d'une sonde. L'échographie agit thermiquement et détruit les tissus. Une complication importante est l'impuissance, qui se développe dans 1 à 7% des cas.
  • Dilatation du ballon - à l'aide d'un cystoscope, un ballon est inséré dans l'urètre avec lequel il dilate la lumière de l'urètre. Cette méthode est utilisée dans les cas où le traitement conservateur est inefficace et le traitement chirurgical est contre-indiqué. La dilatation par ballonnet ne peut que réduire les symptômes, mais n'affecte pas la croissance tumorale.
  • Stenting - une méthode similaire à la précédente, seule une endoprothèse vasculaire est insérée dans la lumière de l'urètre, ce qui améliore le flux urinaire Les indications pour la méthode sont les mêmes que pour la dilatation du ballon.
  • Cryodestruction - une tête de congélation est insérée à l'aide d'un cystoscope à travers lequel l'azote liquide est fourni. Les tissus de la prostate sont gelés sous l'influence de basses températures et détruits. Afin de ne pas endommager l'urètre à basses températures, un élément chauffant est utilisé dans sa zone.
  • Embolisation des artères de la prostate. La technique la plus récente appartenant aux chirurgiens endovasculaires. À travers l'artère fémorale à travers le cathéter atteignent les artères de la prostate. De petites sphères de plastique médical ayant un diamètre de 0,1 à 0,4 mm sont introduites dans leur lumière. Ils sont soufflés dans les petites artérioles par le flux sanguin et les bouchent. Les tissus de la prostate ne sont pas nourris et meurent, ce qui entraîne une diminution significative de celle-ci.

Le résultat de l'embolisation des artères de la prostate. Les cercles orange ont marqué la prostate.

Traitements inefficaces

Celles-ci incluent les méthodes traditionnelles de traitement de l'adénome de la prostate. Parmi eux, traitement, jus de citrouille, noix, eau de sapin, décoction de noisetier, mais ils ne peuvent s’empêcher de se débarrasser de l’adénome en croissance. Cela inclut également le massage de la prostate pour adénome. De telles méthodes ne vous permettront que de perdre du temps et d'atteindre la maladie d'un stade plus avancé.

Toutes les méthodes de traitement les moins invasives et les plus sûres ne sont possibles qu'avec de petits adénomes. Cela signifie que plus tôt vous allez chez le médecin lorsque les premiers symptômes de la maladie apparaissent, plus il sera facile de guérir et la probabilité de complications sera moindre.

Prévention de l'HBP

Il existe plusieurs méthodes pour prévenir le développement de l'adénome:

Mode d'alimentation. La nutrition de l'adénome doit être équilibrée, les produits doivent contenir beaucoup de fibres, de vitamines et d'oligo-éléments.

Adénome de la prostate pronostic à 3 degrés

Cette maladie a maintenant reçu un autre nom: l'hyperplasie bénigne (HBP). Cette pathologie est l’une des plus communes parmi toutes les formes de troubles de la fonction prostatique chez les hommes âgés. Quelle est cette maladie? Quand il apparaît pour la première fois, un petit nodule commence à se développer.

Étendue de la maladie

Les médecins distinguent 3 stades de développement de cette maladie de la prostate. Ils font valoir que la taille de la tumeur n'est en aucun cas le principal signe de la détermination clinique du stade de la maladie.

Il y a 3 degrés d'HBP:

1 degré. Cela s'appelle compensé. Elle se manifeste par un besoin fréquent d'émettre de l'urine, surtout la nuit, mais une léthargie d'émission et l'absence d'urine résiduelle sont perceptibles. A la palpation, on observe une augmentation de la glande, une netteté des frontières et du sulcus médian. pas d'urine résiduelle.

Ce degré d'adénome est un signe de la nécessité de consulter un médecin et de vérifier le fonctionnement des organes urinaires après avoir passé un contrôle des organes. Ceci afin d'éviter d'autres problèmes.

On pense que le développement du grade 2 provoque une infection de la membrane muqueuse des voies urinaires.

Enquête

Avec la manifestation des signes ci-dessus, vous devez être examiné de manière urgente par des spécialistes. Lors de l'examen du patient, le médecin effectue une enquête, examine le patient.

La palpation et le tapotement du bas-ventre donnent au médecin une idée de l'état de la glande. Après l'examen initial, une référence est émise pour les tests de laboratoire nécessaires, notamment:

  • culture d'urine (déterminée par la présence d'infections urinaires et génitales);

  • analyse de l'urine (montre la teneur en azote, s'il y a des protéines dans l'urine et des électrolytes);

  • dosage biologique du sang (détermine le taux de PSA en cas de suspicion de cancer);

  • Analyse cytologique de l'urine, en cas de suspicion de malformation de la tumeur.

    En plus des tests de laboratoire, des examens par ultrasons et par rayons X sont effectués. En outre, une évaluation du taux d'émission d'urine est nécessaire.

    Clinique de la maladie

    L'adénome du 3ème degré a généralement dans sa liste des conséquences négatives du dysfonctionnement de l'émission de l'urine. À ce stade, il n’ya pas de sensations douloureuses, pas de problèmes d’érection, pas de diminution de l’activité sexuelle.

    Traitement de l'adénome du troisième degré

    L'adénome au troisième stade n'est plus traité. Un seul moyen est possible - une opération. Il existe plusieurs méthodes chirurgicales de ce type:

  • Adénomectomie transvésicale. C'est le nom de la méthode de traitement pour le cas où l'adénome est déjà très grand. Qu'est-ce qu'une telle opération? Prostatite chez les hommes chirurgie.

    Une dissection est faite dans la région de la vessie, à travers laquelle le médecin retire la tumeur. C'est la manière la plus traumatisante pour le patient. La rééducation après une telle opération dure longtemps, elle est très lente. Cette opération est effectuée uniquement dans les cas en cours.

  • Résection transurétrale. Aujourd'hui, c'est le moyen le plus sûr de traiter le troisième stade de la maladie. C'est un type de chirurgie peu invasif. Il est remarquable que l'incision soit faite à l'aide d'instruments modernes. Cela minimise le risque de saignement et de complications après le retrait de la tumeur.

    Il convient de noter qu’il n’est pas nécessaire de faire appel à un médecin et de se faire examiner par un médecin. Plus le processus est trivial, plus le traitement est difficile. Le meilleur moyen d'éviter de telles conséquences graves est de consulter immédiatement un médecin dès les premiers signes de la maladie.

    L'adénome de la prostate de grade 3 est une affection assez grave dans laquelle il existe de nombreuses complications négligées. Il est utile de savoir que l'adénome de la prostate, comme c'est le cas avec toute hyperplasie de la prostate, a différents stades de développement. Et plus ce stade de complication est élevé, plus le patient aura une inflammation plus forte de la glande reproductive. Par exemple, la prostatite de grade 1 se distingue par les symptômes les plus mineurs, mais cela ne signifie pas qu'il n'a pas besoin de traitement. Si cela n’est pas fait, une prostatite de grade 3 ou un adénome de la prostate de grade 1 apparaîtra.

    Complications de la maladie

    Les complications et les conséquences désagréables de cette maladie chez les hommes incluent:

    1. Rétention aiguë et prolongée de l'urée. Une complication aussi dangereuse que la rétention d'urine dans le corps est difficile à guérir avec l'aide de médicaments modernes et, en même temps, il est strictement interdit de différer le traitement. Cette complication est souvent observée dans l'adénome de prostate de grade 3. Elle est causée par un blocage des voies urinaires, ce qui entraîne une forte augmentation de la vessie. Puisque le liquide ne peut pas être retiré du corps, après un certain temps, le patient prend des produits de décomposition toxiques et il y a une douleur intense qui ne passe pas. La rétention d'urine dans l'organisme provoque souvent une infection de la vessie et une insuffisance rénale. L'intervention chirurgicale permet d'amener un cathéter spécial dans les voies urinaires, ce qui aidera le patient à vider sa vessie.
    2. Pierres en écoulements urinaires. L’apparition de calculs et d’autres néoplasmes dans la cavité des organes urinaires est l’un des premiers résultats du retard du liquide traité dans le corps. Comme les pierres peuvent se déplacer le long des voies urinaires, elles provoquent souvent des douleurs sévères et désagréables lors de la marche et de l'exercice.
    3. Hématurie L'apparition d'une teinte rouge dans l'urine est le premier signe d'une complication dangereuse, au cours de laquelle l'adénome de la prostate 1 degré passe au troisième stade. L'apparition de sang intercalé dans l'urine se produit progressivement, chaque jour devenant de plus en plus importante.
    4. Orchit. Cette inflammation du testicule, qui est une complication de nombreuses maladies, dont l'une est considérée comme un adénome de la prostate à n'importe quel stade. Avec l'orchite, le patient ressent une douleur intense dans le scrotum, qui est transmise à l'aine et au périnée.

    Une fois le patient examiné, le médecin détermine l’étendue de la pathologie, à partir de laquelle un traitement supplémentaire est ajouté.

    Description de la pathologie 3 degrés

    L'adénome de la prostate (un autre nom pour la maladie est l'hyperplasie bénigne de la prostate ou HBP) ​​est la forme la plus grave de maladie urologique chez l'homme. Et si, au premier stade, les symptômes de la maladie ne sont pas si dangereux et faciles à traiter, alors le stade 3 est considéré comme le plus grave pour le patient, car il se caractérise par des complications désagréables pour le corps.

    Le patient est diagnostiqué avec une insuffisance rénale et des modifications de la structure des parois de la vessie. Dans le même temps, sa taille a considérablement augmenté - il peut désormais contenir plus de 2 litres de liquide. Un homme présentant un degré de prostatite donné peut présenter des signes externes de cette maladie.

    En raison de la grande taille de la vessie, il est possible de sonder à travers l’estomac, ainsi que de voir la partie supérieure saillante. Lorsque le patient a d'abord envie de se vider, il est accompagné d'une douleur constante, forte et coupante.

    Dans ce cas, le patient remarque une sortie involontaire, ce qui suggère une idée de l'incontinence. En fait, il s'agit d'un symptôme du développement d'un adénome de la prostate, très dangereux pour la santé.

    Avec le développement du stade 3 de l'adénome de la prostate, le patient se plaint de:

    • faiblesse générale du corps;
    • constipation persistante;
    • déshydratation grave même en buvant de grandes quantités de liquide;
    • l'apathie;
    • nausée se transformer en vomissement.

    On observe également à ce stade un allongement des écoulements urinaires, résultant d'une uropathie, qui est influencée par une pression élevée dans le système pelvien. En cas de maladie de grade 3, le patient nécessite une hospitalisation et une intervention chirurgicales urgentes, sinon tout peut entraîner la mort du patient.

    Traitement de l'adénome de la troisième étape

    L'adénome de la prostate n'est traité que de manière chirurgicale, pour lequel vous pouvez utiliser les méthodes suivantes:

    1. Résection transurétrale. Actuellement, c'est la méthode la plus efficace de traitement de la maladie de stade 3. Cela réside dans le fait que le médecin procède à une incision dans la région de la vessie par la méthode de l'électrorésection, ce qui minimise la possibilité de saignement.
    2. Adénomectomie transvésicale. Cette intervention chirurgicale est appliquée lorsque la tumeur atteint une taille importante. Dans la région de la vessie, une petite incision est pratiquée, à travers laquelle la tumeur est extraite. Il s’agit d’une méthode d’intervention plutôt traumatisante, à la suite de laquelle se produit une période de réadaptation longue et assez difficile.

    Selon les statistiques, l'hyperplasie ou une maladie, mieux connue sous le nom d'adénome, est la pathologie la plus courante chez les hommes, dont l'âge s'est écoulé depuis cinq décennies.

    Cette maladie exclusivement liée au sexe, qui n’est inhérente qu’à l’homme, se caractérise par le fait que les tissus de la prostate sont bénins (si on peut appeler cette pathologie un tel mot) s’agrandissent.

    En conséquence, ils grossissent et bloquent progressivement l'urètre ou l'urètre, ce qui le rend difficile et empêche l'urine de quitter le corps du patient. Trois degrés ou stades de développement et d'évolution de la maladie sont distingués et décrits.

    Causes de la maladie

    En ce qui concerne les raisons de l'émergence et du développement de la pathologie masculine, il est surprenant de constater qu'il n'existe toujours pas de données fiables. Parmi les urologues, il existe différents jugements sur les causes de la maladie, mais il existe également une opinion générale.

    Prostate saine et adénome

    La première et la plus importante chose sur laquelle tous les médecins s’accordent est que les modifications de l’équilibre hormonal chez l’homme liées à l’âge provoquent un adénome. Cependant, les statistiques confirment cette maladie, qui touche de plus en plus les hommes et bien avant l'âge «critique».

    Les autres raisons de l'apparition de l'hyperplasie ne sont pas sans raison:

    • conditions environnementales défavorables;
    • violation des processus métaboliques du corps;
    • excès de nutrition, un mode de vie physiquement inactif;
    • maladies chroniques sous forme de cirrhose du foie, d’athérosclérose et d’autres maladies.

    Degrés et stades de développement

    Première étape

    Adénome de la prostate 1 degré - de quoi s'agit-il et comment se manifeste-t-il? Au début, les processus négatifs dans la prostate ne se manifestent pas et, en règle générale, l’homme n’éprouve aucune gêne lorsqu’il se rend aux toilettes.

    L'urine est entièrement excrétée, ne présente pas de tractus urinaire et ne subit aucune modification.

    Le fait que le développement de la maladie a commencé ne peut être remarqué que lorsque les envies d'aller aux toilettes sont plus fréquentes, surtout la nuit, et que le processus de miction n'a plus la même intensité qu'auparavant.

    Au fil du temps, la fréquence des envies diurnes et nocturnes augmente non seulement. Après le sommeil, la visite aux toilettes s'accompagne d'un retard notable à la miction. De plus en plus, un homme commence à remarquer l'effet paradoxal de la dépendance inversement proportionnelle: plus il se rend souvent aux toilettes, moins le volume de liquide absorbé est faible au cours d'un seul acte d'urination.

    La première phase de la maladie peut durer assez longtemps. Pour de nombreux hommes, il ne présente pas de symptômes prononcés. De plus, ils essaient de s’adapter, à la fois à l’état et au mode de miction, renvoyant ainsi le traitement à l’urologue.

    Deuxième étape

    Adénome de la prostate 2 degrés - qu'est-ce que c'est et qu'est-ce qui est typique de ses symptômes? La ligne de démarcation entre l'achèvement du premier et le début du deuxième stade de l'hyperplasie est presque imperceptible.

    La seule chose qui distingue les 1 et 2 degrés l'un de l'autre est que les symptômes de besoin fréquent et de vidange incomplète de la vessie de l'urine sont complétés par l'apparition d'un inconfort et de sensations douloureuses lors de la miction.

    Cela en dit long sur la présence et le développement de processus inflammatoires qui affectent les tissus de la prostate. Ce stade de la maladie peut également être accompagné d'un chevauchement complet de l'uretère, ainsi que d'une dystrophie des tissus musculaires de la vessie, ce qui conduit à une rétention complète de l'urine, car il n'est pas capable de sortir de sa capacité.

    Le liquide stagne à la fois dans l'urètre et dans les reins. Par conséquent, il n'est pas excrété d'une part et de l'autre, il n'entre pas dans la capacité de la vessie. Tout cela conduit au fait que pendant l'envie d'uriner apparaissent une douleur intense dans le corps pubien du patient et dans la région lombaire.

    Dans le cas d'une maladie telle qu'un adénome de grade 2, des facteurs tels que le stress ou la condition de surfusion, ainsi que la consommation d'alcool et la malbouffe, aggravent considérablement l'état du patient.

    Au cours du deuxième stade de la maladie, un cathéter est inséré pour soulager le liquide vésical afin d’améliorer l’état du patient et d’éviter les complications concomitantes graves, avec rétention urinaire totale.

    Si un adénome de la prostate 2 est diagnostiqué, une intervention chirurgicale est-elle nécessaire? Au deuxième degré, les adénomes ne sont pas exclus et les méthodes chirurgicales de traitement des pathologies masculines dangereuses.

    Troisième étape

    Si le premier degré d'adénome dû à des conditions et circonstances favorables ne peut devenir la deuxième étape, alors le deuxième deviendra inévitablement la troisième.

    La troisième phase de l'adénome se manifeste par des symptômes difficiles pour le patient, une douleur incessante et une augmentation marquée de la glande elle-même et de la vessie en raison de la cessation complète de sa capacité de contracter.

    La situation du patient est aggravée par des symptômes tels qu'un état d'apathie, de déshydratation, une faiblesse générale, qui s'accompagne souvent de nausées, de haut-le-cœur et de constipation. Par conséquent, le troisième degré de l'adénome de la prostate a un pronostic très défavorable avec des complications possibles sous la forme d'adénome et de prostatite, d'urétrite et d'épididymoorchite.

    En ce qui concerne le traitement de la prostate du troisième degré, la thérapie à l'aide de médicaments dans ce cas est absolument inutile. Sans traitement chirurgical ne suffit pas. Si une opération n'est pas effectuée à temps, l'uretère peut se chevaucher complètement et les reins sont défaillants.

    Comment prévenir la pathologie?

    La médecine traditionnelle utilise des méthodes précises de diagnostic et de détection de l'hyperplasie aux tout premiers stades de son développement, ainsi que des méthodes médicamenteuses et opérationnelles de traitement, ce qui réduit considérablement le pronostic défavorable de la maladie. Cependant, les moyens de prévention de l'adénome, que toute personne responsable devrait connaître, ne sont pas moins importants.

    Absolument, tout homme est un groupe d'adénomes de vulnérabilité. Donc:

    • il est nécessaire de visiter systématiquement l'urologue pour un examen et une consultation;
    • conformément aux recommandations d'un diététicien pour faire des ajustements nutritionnels;
    • commencer après les consultations avec les médecins à l'effort physique;
    • éliminer complètement ou limiter la consommation d'alcool;
    • en cas de surpoids, suivre strictement les régimes thérapeutiques et prophylactiques.
  • Diagnostic De Prostatite

    Les Complications De La Prostatite