Search

Analyse du PSA, la norme chez les hommes par âge - tableau

Le cancer de la prostate (cancer de la prostate) est l’un des principaux acteurs de la structure de la mortalité par cancer chez les hommes. Le cancer de la prostate a des signes non spécifiques aux premiers stades de la maladie, tels que douleur, troubles de la miction et présence de sang dans les urines. La maladie peut être asymptomatique pendant longtemps. Souvent, les patients ne demandent de l'aide qu'en cas d'apparition de douleurs osseuses, ce qui indique un stade avancé de la maladie, une métastase du tissu osseux.

Identifiez la maladie à un stade précoce, lorsque le traitement est le plus efficace, aidez les études de dépistage, y compris l'examen par un urologue et le dosage de PSA chez l'homme

Décrypter par âge les résultats de l’étude nous permet de différencier la variante de la norme d’âge de la pathologie et d’identifier les groupes à risque accru de mener une enquête plus détaillée.

La définition d'un antigène spécifique de la prostate aide à identifier les formes précoces de cancer chez les patients ne présentant pas de troubles spécifiques, ainsi qu'à évaluer les résultats du traitement des maladies bénignes et malignes de la prostate.

Qu'est-ce que l'analyse PSA?

Dans le sang des hommes, l'antigène spécifique de la prostate est normalement présent (PSA, PSA). La structure est une glycoprotéine, qui sécrète les cellules des canaux de la prostate. Cela est nécessaire pour diluer l'éjaculat - c'est l'un des facteurs importants contribuant à la réalisation de la fonction de reproduction de l'homme.

L'antigène spécifique de la prostate est principalement défini comme marqueur tumoral du cancer de la prostate. Cet indicateur est une indication pour le choix du volume d’opération. Après le traitement, son évaluation indique l'efficacité du traitement. En outre, ses valeurs sont importantes dans le diagnostic et le traitement de l'adénome de la prostate.

  • La quantité principale de PSA est contenue dans l'éjaculat. La quantité d'antigène spécifique de la prostate dans le sang est normale, très peu, en raison de la barrière histohématologique.
  • Dans diverses situations, le PSA sérique augmente, ce qui signifie que la barrière est brisée, le plus souvent en raison de la croissance des tissus, de l’inflammation ou du stress mécanique.

Qu'est-ce qui est commun et gratuit?

L'antigène est présent dans le sang comme suit:

  • PSA gratuit;
  • Les fractions associées à l'antiprotéase:
    • 1) alpha 1-antichymotrypsine,
    • 2) alpha 2-macroglobuline. La dernière fraction n'est pas déterminée.

Les deux valeurs suivantes ont une signification clinique:

  • PSA total (PSA total), y compris PSA-libre et PSA-associé à l'alpha1-antichymotrypsine);
  • PSA gratuit (f-PSA)

Le ratio PSA libre / PSA total

Il est utilisé pour identifier des indications pour la recherche morphologique (biopsie) dans un certain groupe de patients. Une biopsie sera programmée si le ratio PSA libre / total chez un patient est inférieur à 15%.

Il est nécessaire de préciser qu’avec un volume de prostate supérieur à 40-60 cm3, ce rapport n’est pas très informatif.

Interprétation des résultats de PSA dans les tests sanguins en fonction de l'âge

On pense qu'en moyenne, le PSA ne devrait pas dépasser 4 ng par millilitre. Cependant, ce n'est pas une déclaration complètement correcte. L'analyse de décodage prend en compte l'âge d'un homme, car Le PSA dans le sang sera d'autant plus élevé que le volume de la prostate augmentera avec l'âge.

Une augmentation du PSA entre 50 et 70 ans est retrouvée dans 15% des cas et n'indique pas toujours une atteinte maligne des organes.

Analyse du PSA, la norme par âge

Jusqu'à 40 ans, la limite supérieure de l'indicateur est de 2,5 ng / ml.

La valeur de PSA-free est normalement comprise entre 0,04 et 0,5 ng / ml. La valeur ci-dessus est généralement utilisée pour calculer le ratio des fractions de PSA.

Dépistage primaire

Les valeurs ci-dessus sont approximatives et moyennées, ne concernent que le dépistage primaire, dépendent de l'âge du patient et de nombreux autres facteurs. L'interprétation des résultats obtenus au cours de l'étude ne peut concerner que le médecin traitant.

L'augmentation du total de PSA dans la gamme de 4 à 10 ng / ml de médecins - les urologues appellent la "zone grise". Avec ce sens, il est impossible de parler de manière fiable d'un processus malin ou bénin.

En moyenne, avec cette valeur de PSA, le cancer de la prostate touche 30% des hommes. Pour vérification, une étude morphologique, une biopsie tissulaire de la prostate à l'aiguille fine, est attribuée.

Il est nécessaire de prendre en compte, même si le PSA est inférieur à 4 ng / ml, il existe un risque de détection de lésions malignes.

L’Organisation mondiale de la santé recommande de réduire les seuils de PSA afin d’étendre les indications pour un examen supplémentaire à 2,5 ng / ml

Le PSA dans le sang d'un homme augmente avec diverses maladies:

  • dans le processus inflammatoire dans les organes du système génito-urinaire;
  • prostatite aiguë;
  • inflammation chronique de la prostate, en aggravation;
  • adénome de la prostate;
  • altération de l'apport sanguin au tissu de la prostate;
  • infarctus de la prostate;
  • avec l'apparition d'une lésion maligne dans le tissu de la prostate

La croissance du PSA dans le sang ne parle pas toujours d'oncologie.

Causes de la croissance du PSA dans les maladies

  • Dans les processus inflammatoires des tissus des glandes, la cause de l'augmentation du PSA est une violation de la perméabilité des tissus.
  • Dans le cancer de la prostate, l'antigène spécifique de la prostate pénètre dans le sang pour deux raisons: il est produit par les cellules cancéreuses et les barrières membranaires de la glande sont détruites.
  • Dans l'adénome, en raison d'une augmentation du volume glandulaire et de la compression des cellules de la prostate par le tissu adénomateux.
  • La violation du passage de l'urine sous la forme d'un retard aigu dans l'adénome peut entraîner une augmentation du PSA.

Facteurs pouvant potentiellement causer de la croissance

  • palpation de la prostate;
  • massage de la prostate;
  • faire du vélo, faire de la moto, monter à cheval;
  • éjaculation à la veille de la collecte de sang;
  • la cystoscopie;
  • le cathétérisme de la vessie, en particulier le cathétérisme avec un cathéter dur (utilisé assez rarement actuellement);
  • prendre des médicaments pour le traitement de l'HBP.

"Triade diagnostique" de dépistage du cancer de la prostate

  1. Analyse du sérum pour le PSA.
  2. Examen rectal.

Une méthode simple et efficace qui complète la définition de PSA. Le plus souvent, la formation de la prostate a une croissance périphérique qui vous permet de palper les nœuds de moins d'un demi-centimètre de diamètre. Avec la croissance tumorale centrale, le contenu informationnel de la palpation diminue.

La sensibilité de la combinaison de diagnostic, y compris l'analyse de PSA + examen rectal, est de 93%

III. L'échographie transrectale de la prostate (TRUS) est beaucoup plus informative par rapport à l'échographie abdominale, ce qui permet de différencier l'hyperplasie bénigne des tumeurs malignes. L'étude mesure le volume de la prostate et calcule l'indice de densité de PSA: la valeur de PSA divisée par le volume de la glande. Le risque de diagnostic du cancer de la prostate augmente avec des densités de PSA supérieures à 0,15.

Ces méthodes se complètent et, ensemble, donnent une image diagnostique plus précise.

Méthodes de diagnostic supplémentaires

S'il existe des indications cliniques et de laboratoire, la vérification morphologique de la maladie alléguée est effectuée. La plus grande efficacité a été obtenue par la technique de la biopsie transrectale à ponction multifocale de la prostate sous contrôle échographique. Cette manipulation mini-invasive, possible sans hospitalisation à l'hôpital, est une procédure ambulatoire.

Quand un médecin prescrira-t-il une biopsie de la prostate?

  1. PSA> 10 ng / ml;
  2. PSA 4-10 ng / ml, PSA libre / total 20%, soit 0,75 ng / ml par an.
  3. Si le médecin soupçonne un patient atteint d'un cancer, même en l'absence de cellules tumorales dans la prostate ponctuée, une observation dynamique est affichée.

Dépistage du cancer de la prostate

Dépistage - examen des personnes ne présentant aucun symptôme de la maladie afin de diagnostiquer des maladies latentes ou des facteurs de risque.

Dans ce cas, il est rationnel d'effectuer une recherche de dépistage:

  1. Les patients âgés de cinquante à soixante-dix ans ne présentent pas de pathologie somatique sévère et peuvent, lors du diagnostic d'un cancer, suivre un traitement radical;
  2. Les patients se plaignant de problèmes de miction;
  3. Patients atteints de maladies du système urogénital, âgés de plus de 50 ans, avec un marqueur tumoral non spécifié auparavant, si un traitement chirurgical est prévu, ou un traitement médicamenteux pour l’HBP ou la prostatite chronique;
  4. Patients après 40 ka, ayant des antécédents héréditaires défavorables, c’est-à-dire des parents proches atteints d’un cancer de la prostate avéré.

On discute de l'abaissement de l'âge limite d'inclusion dans le dépistage primaire chez les hommes à partir de quarante ans.

Indications de réévaluation du contingent avec un PSA initialement faible:

  • avec PSA supérieur à 1 ng / ml, faire le test une fois tous les trois ans;
  • avec PSA 1-1,99 ng / ml - une fois tous les deux ans;
  • si la valeur de PSA est supérieure à 2 ng / ml, il est recommandé de procéder à une analyse une fois par an.

Taux d'augmentation

Un nombre considérable de néoplasmes malins de la prostate (selon diverses données allant de 20% à 40%) se retrouvent dans le PSA normal; sa valeur doit donc être déterminée en dynamique.

Le taux de croissance de 0,75 ng / ml par an est en corrélation positive avec la fréquence de détection du cancer.

Règles de don de sang PSA

  • annuler l'effort physique intensif 48 heures avant l'analyse;
  • s'abstenir d'éjaculer pendant 48 heures avant le prélèvement de sang;
  • après examen rectal devrait passer 7 jours;
  • après le massage de la prostate - 7 jours;
  • promenades à vélo ou à moto - après 7 jours;
  • L'échographie transrectale peut augmenter le taux de PSA. Il a donc été démontré qu'elle retardait la détermination du PSA de 7 jours.
  • plus de 6 semaines devraient s'écouler après une biopsie prostatique multifocale à l'aiguille fine;
  • si le patient a des maladies inflammatoires des voies urinaires, le test doit être différé jusqu'à la guérison;
  • après la chirurgie - résection transurétrale de la prostate (TUR), l’étude ne devrait être achevée qu’après 6 mois.

Ce n'est pas toujours que l'augmentation de l'antigène spécifique de la prostate indique un cancer. Un appel opportun à l’urologue vous permettra d’établir de manière fiable le motif de l’augmentation et à temps de prescrire le traitement approprié.

Une décennie peut s'écouler de l'apparition d'une lésion tumorale microscopique dans la prostate à un stade terminal de la maladie. Ne manquez pas les formes précoces de la maladie, lorsque le traitement sera le plus efficace, facilitera les examens prophylactiques de la prostate, notamment le don de sang pour le marqueur tumoral et l’examen rectal de la prostate.

Norme PSA: principales caractéristiques de l'analyse et indications pour sa livraison

L'antigène spécifique de la prostate (PSA) est produit par les cellules de la prostate.

Si son indicateur dépasse les normes établies, il s'agit alors d'une conséquence des processus pathologiques de la glande. Le test PSA aide donc à diagnostiquer les maladies de l'organe.

Le test PSA est le plus informatif parmi d’autres tests permettant de détecter une maladie de la prostate. Il peut être utilisé pour déterminer les processus inflammatoires de la prostate et la croissance bénigne des tissus, mais l'objectif principal de l'étude PSA est de détecter les cellules cancéreuses.

Lorsqu'un test sanguin de PSA est prescrit:

  • avec des symptômes caractéristiques d'une tumeur maligne dans la prostate;
  • après l'âge de cinquante ans, une analyse annuelle est effectuée pour déterminer le standard de PSA;
  • examen annuel après quarante ans en présence de parents atteints d'un cancer;
  • avec une hypertrophie de la prostate;
  • identifier le stade du cancer;
  • afin de surveiller le déroulement du traitement.

Jusqu'à récemment, on pensait que le taux de PSA se situait dans la gamme allant jusqu'à 4,0 ng / ml, mais la pratique médicale a montré que le cancer peut se développer à un taux plus faible. Par conséquent, un PSA supérieur à 2,5 ng / ml peut servir de signe d'une tumeur maligne, mais uniquement s'il existe d'autres facteurs indirects.

PSA total

L'antigène total spécifique de la prostate est égal à la somme du PSA libre et lié.

Identifier l’indice PSA total vous permet de:

  • diagnostiquer le début du développement de la pathologie;
  • examiner la prostate pour la prophylaxie;
  • détecter la norme PSA, évaluer les résultats du traitement de la prostate;
  • si un homme a été opéré, une analyse PSA générale aide à identifier les récidives.

Messages d'intérêt public gratuits et connexes:

  • forme libre - le PSA n'est pas associé aux protéines;
  • forme liée - le PSA est associé à l’alpha 1-antichymotrypsine.

Le PSA libre dans le corps d’un homme n’est que de 10%. L'analyse de l'antigène libre nous permet de distinguer les tumeurs bénignes des tumeurs malignes.

Le test PSA est un marqueur tumoral qui détecte les modifications oncologiques dans la prostate, mais un taux élevé d'antigène peut indiquer la présence d'autres maladies de la prostate. Si le PSA élevé est causé par une prostatite ou un adénome, ils parlent alors d'un faux test positif.

Afin d'éviter toute erreur lors du diagnostic, le médecin utilise le coefficient PSA, qui permet d'évaluer le rapport entre l'antigène spécifique de la prostate libre et lié. Si le PSA associé est élevé, on suppose alors un cancer et, s'il est libre, une hyperplasie bénigne.

Norm chien dans le sang des hommes et déviations de cet indicateur

Le PSA est la norme chez les hommes et ne dépasse pas 4,0 ng / ml. Si cet indicateur est dépassé, le patient peut être dirigé vers une biopsie, mais un taux de PSA élevé ne signifie pas toujours un cancer. Si une tumeur maligne est suspectée, des tests supplémentaires sont attribués au patient.

Les niveaux élevés de PSA dans le sang, la norme de plus de 4,0 ng / ml:

Les taux excessifs suggèrent que la prostate est sous l’influence de tout processus, interne ou externe. Elle augmente uniquement lorsque la barrière entre les cellules de la prostate et le système circulatoire est brisée.

Effets externes sur la prostate:

  • examen de la glande par palpation;
  • masser la prostate;
  • longues balades à vélo;
  • équitation;
  • sexe brut à la veille de l'analyse;
  • la cystoscopie;
  • placer un cathéter dans la vessie;
  • vieillissement du corps (variation d'âge);
  • prendre des médicaments pour le traitement de la prolifération bénigne des tissus et de certains médicaments.

Si de telles influences externes n'existent pas sur la prostate, elles parlent alors des pathologies de la glande elle-même ou d'autres problèmes internes.

La norme PSA dans le sang d’un homme est rejetée dans les maladies suivantes:

  • prostatite aiguë;
  • exacerbation de la prostatite chronique;
  • maladies inflammatoires des voies urinaires;
  • ischémie de la prostate;
  • hypertrophie de la prostate;
  • hyperplasie bénigne;
  • infarctus de la prostate;
  • tumeur maligne.

Faible taux de PSA dans le sang, le taux est inférieur à 2,0 ng / ml:

Un indice de PSA bas est la norme, ce qui suggère que le risque de développement de processus pathologiques dans la glande est minime. Une diminution de l'antigène spécifique de la prostate indique l'efficacité du traitement des maladies de la prostate.

Interprétation du résultat

Le PSA est la norme chez les hommes caractérisés par une prostate en bonne santé. Si le PSA est élevé, le médecin déchiffre les indicateurs, alors qu'il est très important de réussir deux tests à la fois: gratuit et total. C'est le ratio d'indicateurs qui permet de diagnostiquer le cancer et de le différencier d'autres pathologies qui, par leurs symptômes, s'apparentent à des tumeurs malignes.

La concentration de PSA total dans le sang ne varie que très peu, l’augmentation de l’indice pouvant indiquer à la fois un cancer, une prostatite et un adénome. Le PSA libre est faible dans les tumeurs malignes et élevé dans l'hyperplasie bénigne ou l'inflammation de la prostate. Un spécialiste interprétant ces indicateurs peut diagnostiquer le cancer en toute confiance ou exclure une telle tumeur.

La valeur du PSA libre par rapport au total est déterminée de 12 à 100%. Plus le score est élevé, moins le risque de cancer est probable.

Si le médecin détermine le cancer, effectuez des recherches supplémentaires pour attribuer un traitement adéquat.

Le traitement traditionnel du cancer de la prostate est le suivant:

  1. La radiothérapie à distance est la méthode la plus courante de lutte contre le cancer. Elle consiste en l'irradiation de l'organe malade, la projection de l'organe est déterminée par IRM.
  2. La curiethérapie est un type de radiothérapie pratiquée en l'absence de métastases. Considérée comme la technique la plus efficace à ce jour, l’avantage de cette opération est que la source de rayonnement est injectée directement dans l’organe affecté, éliminant ainsi les effets nocifs sur les autres tissus.
  3. La prostectomie est une procédure chirurgicale pour le traitement du cancer de la prostate. On recourt à cette mesure radicale si, à la suite de l'opération, d'autres méthodes ne sont pas efficaces, la prostate, les ganglions lymphatiques iliaques et les vésicules séminales sont complètement retirés.

Prise de sang pour le PSA: la norme pour l'âge chez l'homme

Pour connaître le niveau de PSA, vous devez faire un don de sang pour analyse. Les prélèvements sanguins étant effectués dans une veine le matin, il est important de réussir une analyse jusqu'à 11 heures lorsque le risque de destruction des cellules sanguines dans le sérum sanguin est minime.

Avant de passer l'analyse, il est nécessaire de suivre un certain nombre de règles:

  • pendant la journée avant l'analyse ne peut pas manger des aliments gras;
  • le jour du don de sang, les surtensions nerveuses et physiques doivent être évitées;
  • Il est déconseillé de fumer au moins 30 minutes avant le prélèvement sanguin;
  • vous ne pouvez pas effectuer l'analyse si moins de 10 jours se sont écoulés depuis le massage de la prostate;
  • Pour éviter les faux positifs, il ne faut pas effectuer d'analyse en cas d'inflammation des voies urinaires ou après le cathétérisme.

Plus l'homme est âgé, plus l'antigène sanguin est spécifique de la prostate. Il est donc recommandé aux personnes âgées de faire un don de sang chaque année pour déterminer l'indice de PSA. Les données sont entrées dans le tableau et le médecin peut clairement voir comment les indicateurs changent et s’il existe des motifs de préoccupation.

Analyse de sang pour chien normal pour l'âge (ng / ml):

  • jusqu'à quarante - 1,4-2,5;
  • jusqu'à cinquante - 2,0-2,5;
  • jusqu'à soixante - 3.1-3.5;
  • jusqu'à soixante-dix - 4.1-4.5;
  • après soixante-dix - 4.4-6.5.

Le taux de PSA d'une femme est de 0,2 ng / ml et n'est pas utilisé pour détecter un cancer.

Tout sur le test sanguin pour le PSA chez l'homme: qu'est-ce que c'est, la préparation et l'interprétation des résultats de la recherche

Un pourcentage accru de PSA dans le plasma est considéré comme l'indicateur le plus fiable de la présence d'un oncologie dans les structures de la prostate.

Le cancer peut être détecté même aux stades les plus initiaux (ceci est très important, car il évolue dans les premiers mois sans aucun signe prononcé).

Le PSA (antigène spécifique de la prostate) est un composé protéique qui se forme dans les tissus de la prostate et est présent dans le sang de tout homme en bonne santé en petites quantités. Une augmentation de la concentration de cette substance dans le corps peut indiquer la présence d'un organe oncologique. Que peut dire une analyse PSA?

Analyse PSA: c'est quoi?

Antigène spécifique de la prostate - C’est ce que signifie le PSA. C’est ce que l’on appelle le marqueur du cancer, qui est capable, même au début de la maladie, d’indiquer la présence d’une maladie cancéreuse.

Beaucoup d'hommes posent aux médecins la même question d'actualité: quand doit-on passer ce test? Il est prescrit en présence d'oncologie ou en cas de suspicion.

Cette étude offre l’occasion d’obtenir la réponse correcte à la question sur l’état actuel de la santé des hommes. Les médecins recommandent de faire une analyse de tous les représentants du sexe fort des 40 à 80 ans. Cela aide à évaluer la performance de la prostate.

L'enzyme PSA est produite par la prostate et est classée dans le groupe des protéases. De la prostate, la substance pénètre immédiatement dans le sang. L'augmentation de la concentration de ce composé protéique indique le stade de l'oncologie, si le patient en a un.

La substance est nécessaire à la dilution et au ramollissement du sperme. Il contribue également à augmenter de manière significative la motilité des spermatozoïdes.

Globalement

Le PSA total est un indicateur qui combine deux formes d’un antigène spécifique: libre et associé à l’a-1-antichymotrypsine.

Gratuit

C'est l'une des formes moléculaires de l'antigène spécifique de la prostate.

Le ratio du total et libre

Dans le sérum, l'antigène spécifique de la prostate se présente sous deux formes principales: libre et associée à toutes sortes d'antiprotéases.

La concentration de la forme libre est d'environ 9% du PSA total.

Une proportion impressionnante d'antigène spécifique de la prostate (environ 92%) est associée à l'alpha1-antichymotrypsine et est disponible pour le dosage en laboratoire. Une petite quantité d'antigène de glande est directement liée à l'alpha 2-macroglobuline et n'est pas disponible pour la recherche utilisant des méthodes conventionnelles.

C'est parce que la molécule de PSA est située à l'intérieur du complexe. Les fractions liées et libres totalisent le PSA total. La concentration de l'antigène total dans la normale augmente lentement au fil des ans. Mais il ne devrait pas dépasser 4 ng / ml. Pour poser un diagnostic précis en cas de suspicion de cancer de la prostate, il est nécessaire de calculer le rapport PSA total et libre: PSA libre / PSA total * 100%.

Si le nombre reçu est inférieur à 10 - 15%, le médecin prescrira en principe au patient une biopsie et un examen échographique de la prostate pour confirmer ou infirmer le diagnostic voulu.

Après avoir reçu les résultats finaux à la limite de la norme, la procédure doit être répétée environ tous les six mois.

Quelles sont les maladies de la prostate qu'un test sanguin révèle-t-il pour le PSA?

Le principal objectif physiologique de la prostate est de préparer le canal urétral masculin à l'éjaculation immédiate.

Grâce au secret du fer, qui comprend une proportion impressionnante du contenu en PSA, l'irrigation interne du canal urétral est réalisée. Le liquide sécrétoire rend l'éjaculation plus liquide en dissolvant le mucus cervical.

En d'autres termes, le meilleur environnement possible est garanti pour le mouvement des cellules germinales mâles dans la cavité utérine. Un agent spécifique de la prostate est synthétisé par les structures cellulaires de la prostate.

Ce composé protéique est considéré comme faisant partie intégrante du sperme. Un dysfonctionnement de la glande, tôt ou tard, peut avoir une conséquence désagréable: l'infertilité masculine.

C'est pourquoi, si le PSA d'un représentant du sexe fort n'est pas dans la zone des valeurs autorisées, les cellules germinales ne pourront pas se déplacer normalement. Ceci suggère que le sperme ne pourra pas féconder un ovule.

Non seulement la carence est nocive, mais un excès de ce composé protéique. Une augmentation significative du PSA dans l'analyse au cours du décodage peut indiquer la présence d'un cancer, qui est à un stade avancé.

Il est possible de détecter ce marqueur tumoral en passant l’analyse du sérum plasmatique à un décryptage ultérieur par un professionnel de la santé.

Un antigène spécifique de la prostate est considéré comme spécifique à un organe, c'est-à-dire non associé à une pathologie spécifique de la glande. Cela suggère qu'il peut être perçu comme un marqueur de processus inflammatoires puissants se produisant dans d'autres organes internes.

C'est ce marqueur du cancer qui permet de détecter en temps opportun l'hyperplasie bénigne (adénome) et le cancer de la prostate. Et puis, quand les maux sont encore dans les premiers stades.

Pour cette raison, l'analyse et son décodage ultérieur doivent être effectués de temps en temps.

Comme mentionné précédemment, cela devrait être fait pour tous les hommes dont l'âge est supérieur à quarante ans.

Si une personne a moins d'un an mais qu'elle présente des symptômes caractéristiques indiquant la présence d'une maladie de la glande, vous pouvez consulter un médecin plus tôt.

Qui et pourquoi a besoin du contrôle de PSA?

Le groupe à risque comprend les hommes âgés de quarante à quatre-vingts ans susceptibles de développer un cancer de la prostate. Dans la vieillesse, le plus souvent des diagnostics décevants. L'âge moyen auquel le risque de cancer est suffisamment élevé est de soixante-cinq ans.

Pour se protéger, chaque homme doit régulièrement passer un test de PSA. Cela vous permettra de toujours connaître l'état de votre corps afin de prendre les mesures appropriées en temps utile.

L'étude est assignée:

  • en tant qu'examen obligatoire de la moitié masculine de la population âgée afin de diagnostiquer rapidement les maladies mortelles;
  • en présence de suspicions sur la pathologie de la prostate;
  • après chirurgie avec excision de tumeurs malignes de la prostate;
  • pour suivre l'efficacité du traitement prescrit.

Pourquoi ai-je besoin d'un test sanguin pour le PSA?

Les institutions médicales modernes ont pour tâche non seulement de traiter les patients atteints de diverses maladies, mais également de prévenir l'apparition de conditions pathologiques et de les détecter, même à un stade précoce, lorsque les mesures thérapeutiques sont les plus efficaces.

Ceci est particulièrement important dans le cas de maladies oncologiques, car leur diagnostic à un stade avancé n’aide généralement pas à éviter le décès. Les tumeurs malignes, dont le site de localisation est la prostate, se distinguent chez les patients de sexe masculin.

Pour détecter la maladie aux stades où le traitement est encore possible, il est nécessaire de réaliser régulièrement une analyse de sang pour le PSA. Il est important de savoir ce que c'est, pourquoi il est nécessaire et quelles pathologies un écart par rapport à la norme peut indiquer.

Que montre cette analyse

L'abréviation «PSA» signifie «antigène spécifique de la prostate». En d'autres termes, c'est une protéine, un type de sérine protéase, qui dilue le liquide séminal. La production d'antigène a lieu dans la prostate.

Selon l'âge et l'état de santé général, le PSA chez l'homme est produit en quantités différentes. Le niveau d'antigènes dans la composition du sang montre la santé de la prostate.

L’étude doit être réalisée sur tous les membres de la moitié masculine de la population ayant reçu un diagnostic d’hyperplasie de la prostate, cette maladie pouvant se transformer en adénome et en cancer.

C'est la détermination du niveau de PSA qui permet de surveiller ce processus et une intervention chirurgicale rapide. Il est seulement nécessaire de faire l'analyse périodiquement. Après avoir décodé les résultats, le médecin signale la présence ou l'absence de la maladie.

Le PSA est également présent chez les hommes sans aucun processus pathologique, ce qui est considéré comme la norme, car la synthèse protéique est réalisée en petites quantités de façon constante.

Le développement du cancer de la prostate peut avoir lieu sans symptômes concomitants. Les signes commencent à apparaître au stade de la métastase, lorsque la tumeur est déjà inopérable.

Il est important de diagnostiquer la valeur de l'antigène spécifique de la prostate afin de prévenir le cancer. Il est à noter que la structure protéique du PSA est convertie en un marqueur tumoral.

Une fois nommé

Un niveau élevé de l'indicateur peut ne pas dans tous les cas indiquer le développement de processus oncologiques. De plus, le diagnostic de cancer est également possible à faibles valeurs.

Parmi les principales indications d'analyse figurent:

  • signes de maladie de la prostate;
  • des diagnostics pour exclure ou confirmer la formation d'une tumeur maligne;
  • le dépistage de la prophylaxie, surtout s’il existe une prédisposition génétique;
  • contrôle dans le processus de traitement thérapeutique du cancer;
  • détermination des conditions récurrentes chez les patients opérés.

Un test sanguin pour le PSA est également nécessaire dans les cas suivants:

  • l'activité professionnelle implique des conditions de travail néfastes;
  • la présence d'une tumeur tumorale chez un membre de la famille proche;
  • troubles du système urinaire;
  • suspicion de prostatite ou d'hyperplasie bénigne;
  • la présence de liquides sanguins dans le liquide séminal ou sanguin;
  • antécédents de thérapie avec des médicaments hormonaux;
  • la présence de douleur chronique dans la région pelvienne ou dorsale inférieure.

Pour exclure le surdiagnostic, contribuant à compliquer de manière significative la vie d'un homme en l'absence de la maladie, l'analyse est nommée uniquement sur les motifs. En outre, il est important de bien préparer l’étude, qui implique l’élimination de tous les facteurs pouvant avoir un impact négatif sur la prostate.

Classement PSA

Une fois que l'antigène spécifique de la prostate de la prostate est absorbé dans le sang, il peut être stocké dans celui-ci sous 3 types:

  • libre, alors que la connexion avec les protéines plasmatiques est absente;
  • associée à la chymotrypsine, qui est une enzyme plasmatique hautement active;
  • avec la macroglobuline - se connecte avec les protéines du sang.

Ces espèces doivent être identifiées, car elles constituent la base du test de diagnostic de base. Ainsi, l'enzyme est classée dans:

  • PSA libre;
  • psa commun est la partie libre de l'antigène associée à la chymotrypsine;
  • le rapport des deux espèces.

Pour déterminer la valeur quantitative de l'indicateur, il est nécessaire de spécifier quel type de PSA sera étudié. Le plus souvent, il s'agit d'un antigène spécifique de la prostate. En cas de dépassement du niveau, une analyse approfondie est attribuée, qui comprend l’étude de trois types de marqueur de la prostatite.

Norme pour les hommes

Les indicateurs normaux du PSA total vont de 0 à 4 ng / ml. Avec le développement du processus pathologique dans la prostate, les valeurs augmenteront.

Le corps de chaque personne est caractérisé par des caractéristiques individuelles.

La prostate masculine peut aussi être différente. La taille, la sensibilité à divers facteurs et la résistance aux stimuli internes et externes peuvent varier.

De plus, il subit éventuellement des modifications, ce qui conduit à une augmentation naturelle de l'indice.

Les taux d’âge sont présentés dans le tableau ci-dessous.

Test sanguin pour PSA et son interprétation

Les maladies urologiques souvent diagnostiquées chez les hommes comprennent le cancer et l'adénome de la prostate. Pour identifier le stade initial de ces pathologies, qui est dangereux pour son développement asymptomatique, il est possible d'utiliser un marqueur tumoral spécifique à la prostate. Les indications pour les tests sanguins de PSA incluent la suspicion de maladies graves avec un risque élevé de mortalité. Par conséquent, afin d'éliminer toute possibilité de distorsion des résultats, toutes les instructions relatives à la préparation du diagnostic doivent être strictement suivies.

Qu'est-ce qu'un test sanguin pour le PSA?

L'un des organes génitaux masculins exocrines les plus importants est la prostate, qui produit le secret de la prostate (un composant du sperme) et agit comme une valve qui bloque la sortie de la vessie. Parmi les maladies cancéreuses affectant les hommes, le cancer de la prostate occupe une position dominante, diagnostiquée principalement chez les personnes de plus de 55 ans. Une caractéristique de cette oncopathologie est le développement lent asymptomatique.

Le pronostic du traitement du cancer de la prostate dépend de la rapidité de la détection de la maladie - plus une tumeur maligne est détectée rapidement, plus il est probable que le traitement donne des résultats positifs. Afin de détecter rapidement les pathologies oncologiques, une méthode de diagnostic très informative est utilisée: un test sanguin pour le PSA (antigène spécifique de la prostate).

Le diagnostic consiste essentiellement à déterminer le niveau d'un marqueur tumoral spécifique (produits vitaux de tumeurs ou substances produites par des tissus sains en réponse à la pénétration de cellules cancéreuses dans l'organisme) dans le sérum sanguin. Par antigène spécifique de la prostate (ou PSA), on entend les substances dont les molécules sont composées de plusieurs résidus d’acides aminés (polypeptides) et, selon la classification biochimique, est une protéase (une enzyme qui décompose les liaisons peptidiques entre les acides aminés dans les protéines).

Le PSA est produit par les cellules des canaux excréteurs de la prostate, alors qu'il est capable de produire des unités structurelles et fonctionnelles normales et tumorales. Dans des conditions normales, l’antigène pénètre dans l’éjaculat et le liquide opalescent sécrété par la prostate. Une très petite quantité d'antigènes pénètre dans le sang. Lors de la formation de tumeurs spécifiques à un organe de la prostate (cancer ou adénome), le taux de PSA dans le sérum sanguin augmente considérablement, ce qui justifie la réalisation d'une biopsie pour confirmer la présence de pathologies cancéreuses.

Un test sanguin pour le PSA a commencé à être utilisé pour détecter les formes précoces de cancer de la prostate depuis la fin des années 1980. Les données statistiques recueillies lors de l'application du dépistage du PSA indiquent une efficacité élevée de cette méthode de diagnostic (une diminution du taux de mortalité par cancer due au traitement opportun était de 25%). Un antigène spécifique de la prostate a plusieurs formes moléculaires:

  1. Gratuit
  2. Associée à l'alpha-1-antichymotrypsine (un inhibiteur de la protéase, une augmentation de la concentration est associée au développement de processus tumoraux).
  3. Associée à l’alpha-2-macroglobuline (inhibiteur des endopeptidases non détecté lors des tests de laboratoire immunochimiques, l’augmentation du niveau est provoquée par des maladies aiguës ou chroniques).

Les indicateurs de PSA libre et de niveaux liés à l'alpha-1-anti-chymotrypsine sont significatifs sur le plan diagnostique, dont la somme est le PSA total. Le dépistage du cancer de la prostate détermine initialement le niveau de l'antigène total, et s'il s'avère élevé, une décomposition est effectuée dans le contexte des formes moléculaires.

Une fois nommé

Dans la pratique mondiale, il n'y a pas de position généralement acceptée concernant la pertinence de la désignation du dépistage du PSA sans motif évident. Les partisans d'un examen régulier justifient leur opinion par la possibilité de détecter rapidement les pathologies glandulaires et les opposants par l'insécurité d'interférence avec la structure de la prostate et le risque de surdiagnostic (conclusion erronée concernant la présence de la maladie).

Sur la base de données théoriques et d’informations statistiques, il est conseillé aux hommes de commencer à déterminer leur taux d’antigène de la prostate à partir de 45 ans. Pour le groupe d'âge plus jeune, les indications pour un test sanguin de PSA sont l'apparition de signes de prostatite ou de symptômes caractéristiques d'autres maladies de la prostate:

  • nycturie (mictions fréquentes la nuit);
  • prédisposition génétique aux maladies oncologiques;
  • difficulté à uriner, sensation persistante de vessie pleine;
  • douleur pelvienne chronique;
  • écoulement discontinu d'urine et autres troubles du système urinaire.

Outre le diagnostic visant à prévenir le développement de formations tumorales, l’analyse a pour objet de surveiller l’état de santé des patients chez lesquels une pathologie de la prostate a été diagnostiquée. La détermination du nombre d’antigènes spécifiques de la prostate est indiquée dans les cas suivants:

  • après traitement radical d'une tumeur maligne (l'analyse est effectuée 1 fois en 3 mois);
  • pendant le traitement du cancer de la prostate (pour contrôler le traitement);
  • lors de la détection de signes de modifications structurelles de l'organe lors d'un examen rectal;
  • si des troubles vasculaires de la glande avaient déjà été détectés (ischémie, infarctus).

En raison de la spécificité de différentes formes moléculaires de l'antigène spécifique de la prostate, les indications pour l'administration de PSA total et libre varient:

Indications pour déterminer le PSA total

Indications pour déterminer le PSA libre

Adénome de la prostate suspecté (hyperplasie bénigne)

Diagnostic préventif chez les hommes de plus de 45 ans

Surveillance du traitement de l'adénome ou du cancer

Diagnostic différentiel de cancer, prostatite, adénome

Surveillance du traitement de processus malins identifiés précédemment

Préparation à la livraison

Le taux d'antigène spécifique de la prostate dans le sang dépend de nombreux facteurs, qui ne sont pas tous associés à des pathologies oncologiques. Le dépistage du cancer de la prostate par le PSA, en plus de son utilisation pour la détection précoce des tumeurs à un stade précoce de la maladie, comporte un certain nombre de risques potentiels, notamment:

  • interprétation erronée des résultats du diagnostic;
  • complications déclenchées par une biopsie, basées sur des résultats de test erronés;
  • fausses données de biopsie (positives), qui servent de motif pour prescrire un traitement sans qu'il soit nécessaire;
  • effets secondaires du traitement prescrit (dysfonction érectile, incontinence urinaire, pathologie cardiovasculaire, etc.).

Afin d'éviter une interprétation erronée des résultats de laboratoire, la préparation de l'analyse du PSA chez l'homme doit être effectuée dans le strict respect des règles en vigueur, notamment:

  • s'abstenir de toute activité sexuelle au moins 48 heures avant le début du test (l'éjaculation entraîne une augmentation de la concentration sérique de PSA);
  • 3 à 4 jours avant le diagnostic, respectez un régime alimentaire particulier (refusez les aliments frits, épicés et gras, éliminez les boissons alcoolisées et les liquides contenant des éléments nutritifs);
  • au moins 3 jours pour s'abstenir de masser la prostate (contribue à une augmentation marquée du taux de PSA);
  • ne pas subir d'échographie transrectale au moins une semaine avant de donner du sang pour analyse (la cystoscopie n'a pas d'effet significatif sur le taux de PSA, il n'y a donc aucune restriction quant à ses performances);
  • refuser toute activité physique quelques jours avant le diagnostic (cyclisme, cheval, musculation);
  • Dépistage du PSA pas plus tôt que 6 mois. après chirurgie de la prostate (résection transurétrale).

Comment prendre une analyse

Si la préparation préliminaire d'un test sanguin pour l'analyse du taux de PSA a été effectuée conformément à toutes les recommandations, les résultats de l'étude refléteront probablement le niveau réel d'antigène. Pour améliorer l'efficacité du diagnostic, il est nécessaire de respecter les règles relatives aux tests sanguins pour le PSA le jour de la prise de matériel biologique, qui comprennent les dispositions suivantes:

  • le diagnostic est posé à jeun (le taux de PSA ne fluctue pas beaucoup pendant la journée, mais il est recommandé de faire un don de sang le matin après un jeûne de 10 heures);
  • immédiatement avant la procédure, vous devez vous détendre complètement;
  • cesser complètement de fumer doit avoir lieu au plus tard une heure avant le prélèvement sanguin;
  • avant de donner du sang, il faut éviter le stress physique ou émotionnel;
  • devrait s'abstenir de prendre des médicaments;
  • avant la procédure, vous ne pouvez boire que de l'eau propre.

Du sang sur PSA dans un volume de 5 à 10 ml est prélevé dans une veine du coude. Études de laboratoire utilisant un dosage immunoenzymatique pendant une journée, à la suite de quoi les résultats sont transmis au médecin pour déchiffrement. Si les données obtenues à la suite de l'analyse initiale soulèvent des doutes quant à leur fiabilité, des dons de sang répétés sont prescrits. Pour garantir la précision de la réanalyse du PSA, le biomatériau doit être collecté au même intervalle que la première fois.

Décoder l'analyse du PSA chez les hommes par âge

La norme de PSA chez les hommes est déterminée sur la base d'observations à long terme et est basée sur l'incidence de l'oncologie chez les hommes présentant divers indicateurs de la concentration de l'uncomarqueur dans le sérum sanguin. Les avis des experts sur le niveau normal de PSA sont partagés - la norme moyenne est considérée comme une concentration de 4 ng / ml, selon d'autres données, ce chiffre ne doit pas dépasser 2,5 ng / ml.

En raison du fait que la prochaine étape après la détection d'une augmentation du contenu en antigène est un examen histologique du tissu prostatique (et qu'il s'agit d'une intervention grave dans la structure de la glande), le médecin doit être sûr de la faisabilité d'une biopsie. Des études récentes dans le domaine du diagnostic indiquent qu'il est nécessaire de hiérarchiser les valeurs limites de la norme de PSA chez l'homme en fonction de l'âge et des caractéristiques individuelles de l'organisme. Les critères d'âge permettant de distinguer les valeurs d'antigène normales sont présentés dans le tableau:

Âge de l'homme, ans

La limite supérieure de la norme PSA, ng / ml

Indications pour la nomination d'une biopsie, ng / ml

Au-dessus de 10 (avec un ratio PSA libre inférieur à 15%)

Indice PSA

Si, lors de l'interprétation des résultats du diagnostic sanguin, une teneur élevée en antigène spécifique de la prostate est détectée, le médecin doit décider de la faisabilité de prélever un tissu de la prostate à des fins d'examen. La conclusion médicale est influencée par des facteurs tels que la différence entre les valeurs normales et les données obtenues lors de l'examen, ainsi que l'indice PSA.

Avec une différence significative entre les valeurs établies de la norme de l'antigène et les résultats du test obtenus, la probabilité d'une biopsie positive augmente. Si le taux de PSA dépasse le maximum autorisé, mais reste dans les 10 ng / ml, les indications aux fins de l'examen histologique dépendent de l'indice de l'antigène prostatique spécifique (Ipsa), calculé à l'aide de la formule suivante: Ipsa = (PSA libre / PSA associé) х100%.

La valeur normale de l'indice est de 15%. Plus le ratio de formes moléculaires libres et liées de l'antigène de la prostate est faible, plus la probabilité de présence de tumeurs malignes est élevée (avec Ipsa inférieure à 10%, la probabilité est de 56%, avec Ipsa supérieure à 25%, la probabilité de cancer ne dépasse pas 8%). Le besoin de biopsie est absent avec une valeur élevée d'Ipsa. La valeur prédictive la plus élevée de l'indice de PSA est observée lorsque le taux de PSA total est de 68 ng / ml.

Causes de PSA élevé

La base élevée de l’utilisation des tests PSA comme mesure de prévention du développement du cancer de la prostate est la grande sensibilité du marqueur tumoral aux changements survenant dans le corps au cours du développement des processus tumoraux. La spécificité de l'antigène de la prostate est la même réaction (augmentation de la concentration sanguine) à des facteurs irritants, qui ne sont pas tous pathogènes. Ainsi, une augmentation de la teneur en PSA dans le sang peut survenir pour les raisons non pathologiques suivantes liées à la physiologie:

  • caractéristiques génétiques (augmentation de la taille de la prostate);
  • changements liés à l'âge (une augmentation du taux d'antigène de la prostate dans le sérum sanguin est corrélée à l'âge en raison d'une augmentation du volume de la prostate due à sa croissance bénigne);
  • pratiquer des sports extrêmes liés à la moto, au cyclisme, etc.;
  • Manipulations instrumentales, viscérales ou interventions chirurgicales dans la région de la prostate effectuées la veille de l'analyse;
  • éjaculation

Bien que le niveau de PSA soit souvent surveillé pour détecter un cancer de la prostate, ce marqueur est spécifique à un organe (en d’autres termes, il n’indique pas une maladie spécifique, mais indique des anomalies dans un organe particulier). En plus des soupçons d'oncologie, une augmentation des concentrations de PSA peut indiquer des pathologies telles que:

  • prostatite infectieuse;
  • maladies des organes pelviens de nature infectieuse;
  • processus inflammatoires se développant dans la prostate (prostatite);
  • adénome de la prostate;
  • ischémie (réduction des paramètres du flux sanguin) ou infarctus (atrophie vasculaire de la glande, dans laquelle le sang cesse de circuler normalement et de fournir de l'oxygène aux tissus) de la prostate.

Peut-il y avoir une diminution de l'indicateur

Sous l'influence de facteurs exogènes et endogènes, le niveau d'antigène spécifique de la prostate peut diminuer. Lors du déchiffrement des tests, la diminution de la concentration de PSA dans le sang n'est pas considérée comme un signe d'écart par rapport à la norme, et la conclusion à propos de la diminution de l'indicateur est uniquement en corrélation avec les résultats de l'étude précédente. Les raisons les plus courantes de réduction des taux de PSA sont les suivantes:

  • diminution de l'activité des processus pathologiques survenant dans la prostate;
  • prendre des médicaments spéciaux, qui font partie du traitement des maladies urologiques;
  • écart prononcé entre le poids corporel d'un homme et sa taille (indice de masse corporelle supérieur à 30).

Méthodes de normalisation des valeurs

Lorsqu’un écart par rapport à la norme du taux d’antigène de la prostate est détecté pendant le diagnostic, il est nécessaire de déterminer la cause exacte de ce phénomène et de prendre des mesures pour l’éliminer. Pour réduire la valeur des indicateurs du contenu de PSA dans le sang peut naturellement ou avec l'aide de médicaments. Si la présence de pathologies de la prostate est confirmée, le médecin développe un traitement basé sur la maladie identifiée.

La concentration en antigène peut être ajustée en suivant un régime alimentaire spécial, qui permet de rejeter ou de restreindre dans le régime alimentaire des aliments augmentant le risque de formation de tumeurs. Pour normaliser la valeur de PSA, vous devez éliminer la consommation de graisses saturées (produits laitiers, beurre, viande grasse) et ajouter plus de fruits (grenades), de légumes (tomates), de baies (raisins) à l'alimentation.

La méthode médicale pour réduire le niveau du marqueur tumoral consiste à prendre les médicaments prescrits par un médecin. Les médicaments qui, avec une utilisation à long terme, sont capables d’abaisser la concentration d’antigène dans le sang appartiennent aux groupes suivants:

  • Inhibiteurs de la 5-alpha réductase (doastastéride et finastéride) - utilisés pour traiter l'adénome de la prostate, ce qui ralentit sa croissance;
  • diurétiques thiazidiques (Arindap, Inspra, Hypothiazide) - médicaments pour le traitement de l'hypertension, l'utilisation prolongée de diurétiques a un effet sur le taux de PSA en le réduisant;
  • médicaments hypolipidémiants (fénofibrate, cholestyramine, niacine) - réduisent les taux de cholestérol et contribuent à la normalisation du poids corporel; une utilisation prolongée peut réduire la concentration d'antigène de la prostate.

Le traitement traditionnel peut compléter un ensemble de mesures visant à normaliser le contenu du marqueur tumoral dans le sang. En cas de pathologies cancéreuses, il est efficace d'inclure des phytopreparations à base d'herbes médicinales (absinthe, plantain, menthe, feuilles d'ortie) ou de plantes toxiques (chaga, aconite, champignon, pruche) dans le processus de traitement. Pour améliorer l'efficacité du traitement, les adénomes utilisent des produits d'abeille, des graines de lin et des noix. Lorsque la prostatite est utile d'utiliser des graines de citrouille.

S'il existe des indications pour déterminer le taux de PSA dans le sang, le médecin vous prescrira un rendez-vous pour le test. Le biomatériau est collecté au centre de diagnostic, ses recherches se font en laboratoire. La définition des marqueurs tumoraux est fournie par les institutions médicales disposant d'un droit documenté à mener des activités dans le domaine des soins de santé. Les prix moyens de la procédure (à l’exclusion du coût de la prise d’un biomatériau) à Moscou sont indiqués dans le tableau:

Décoder l'analyse du PSA chez l'homme

Le PSA (antigène spécifique de la prostate, antigène spécifique de la prostate) est une protéine (protéine), une enzyme produite par les cellules de la glande de la prostate (désignée ci-après par «RV»). Il remplit la fonction de diluer et de réduire la viscosité du sperme, affecte la fertilité masculine.

La définition du PSA dans le plasma sanguin revêt une grande importance en urologie moderne. Ses niveaux les plus élevés sont déterminés dans le liquide séminal. L'enzyme peut entrer non seulement dans le secret du pancréas, mais aussi dans les capillaires qui alimentent le tissu glandulaire et se trouvent dans le plasma sanguin.

C'est grâce aux concentrations plasmatiques que le dépistage du cancer du pancréas chez l'homme est possible.

L'augmentation de la concentration en antigène spécifique de la prostate est associée non seulement au risque de cancer de la prostate, mais également à de nombreuses autres pathologies. Son niveau augmente avec l'adénome de la prostate, la prostatite.

Pour la première fois, la méthode a été introduite dans la pratique médicale en 1986. Les schémas habituels de diagnostic de la pathologie de la prostate ont été révisés.

Depuis lors, les méthodes de détermination de l'antigène spécifique de la prostate ont évolué, leurs forces et leurs faiblesses ont été identifiées. Le suivi de sa concentration permet non seulement de sélectionner un groupe de patients nécessitant une biopsie, mais également de contrôler l'efficacité du traitement.

La prostate est un petit organe musculo-glandulaire, qui est normalement comparable en taille avec une noix.

La prostate fait partie du système reproducteur masculin, située dans le petit bassin, sous la vessie, devant le rectum. Il entoure la section initiale de l'urètre [1,7].

1. Caractéristiques de l'antigène spécifique de la prostate

L'antigène spécifique de la prostate dans sa structure est une glycoprotéine composée de 237 acides aminés, 4 branches latérales glucidiques, adoptant une conformation spécifique utilisant de multiples liaisons disulfure.

Il s'agit d'une sérine protéase neutre, une enzyme dont la fonction est similaire à celle d'autres protéases impliquées dans le processus de coagulation du sang.

La principale fonction enzymatique est la dégradation des protéines du liquide séminal des séminogélines I et II, ce qui conduit à la liquéfaction et à la diminution de la viscosité du sperme. Toutes les informations sur la structure de cette protéine se trouvent dans le gène, qui est localisé sur le chromosome 19.

2. Endroits aux concentrations de PSA les plus élevées

Normalement, le PSA est synthétisé par les cellules épithéliales de la prostate et sécrété dans le liquide séminal. Sa concentration la plus élevée est déterminée dans le stroma de la glande.

Pour pénétrer dans le sang, l'antigène spécifique de la prostate doit subir une série de barrières physiologiques (membrane basale des glandes prostatiques, stroma de la glande, endothélium des capillaires).

Un certain nombre de processus pathologiques (cancer du pancréas, inflammation aiguë de la prostate, traumatismes) peuvent entraîner la rupture des barrières naturelles et augmenter la concentration de glycoprotéines dans le sang.

La prostatite bactérienne aiguë peut être accompagnée d'une augmentation du PSA. Cependant, les taux d'enzymes sont normalisés après un traitement anti-inflammatoire et antibactérien adéquat.

Le massage de la prostate, l'équitation, le vélo, les squats, les soulevés de terre peuvent également entraîner une augmentation du contenu de l'enzyme dans le sang.

Ses faibles concentrations sont déterminées dans les glandes urétrales, l'endomètre, le tissu mammaire normal, les glandes salivaires, l'urine des hommes et des femmes. La définition du PSA dans le plasma chez les femmes peut être associée au cancer du sein, du poumon, de l’utérus, du rein.

3. PSA libre, lié et commun

Le PSA libre, le fPSA (PSA libre) est le principal indicateur pour le diagnostic et le traitement du cancer de la prostate. Cependant, dans l'intervalle allant de 4 à 10 ng / ml (c'est-à-dire légèrement au-dessus de la norme), 75% des hommes n'ont pas d'oncologie, ce qui réduit la spécificité de cet indicateur.

Par conséquent, pour poser un diagnostic chez un patient particulier, il est nécessaire de réaliser une biopsie en moyenne chez 4 hommes présentant des valeurs de fPSA élevées.

Dans le cancer du pancréas, l'augmentation du PSA total (tPSA, PSA total) est principalement due à sa fraction complexe de cPSA (complexée, liée). Dans l'adénome, on observe une augmentation principalement de la fPSA.

Par conséquent, le ratio PSA libre / total est maintenant appliqué: le ratio fPSA / tPSA est inférieur chez les patients atteints de cancer de la prostate.

L'indicateur fPSA est particulièrement utile lors du suivi de patients présentant des valeurs de glycoprotéine constamment élevées par rapport aux résultats négatifs d'une biopsie.

Malgré la plus grande efficacité de l'analyse, celle-ci doit être combinée à un examen rectal numérique (abrégé en PRIX), ce qui permet d'accroître la probabilité de détecter un cancer.

4. Liaison aux protéines plasmatiques

La plupart des glycoprotéines se trouvent dans le plasma sanguin dans un état lié aux protéines (PSA complexé par cPSA). Seule une petite partie de l'enzyme est à l'état libre (PSA libre).

La cPSA est associée à l'alpha-2-macroglobuline (A2M) et à l'alpha-1-antichymotrypsine (A1AXT) du plasma, les deux principaux inhibiteurs des sérine protéases plasmatiques.

Contrairement au plasma, dans l’éjaculat la majeure partie de la fraction libre (fPSA), sa concentration est de 1 mg / ml. Dans l'état associé à A1AXT, le PSA maintient 2 épitopes à l'état libre, ce qui permet des études immunologiques.

Lorsque le PSA se lie à l'A2M, tous les épitopes sont masqués aux anticorps, ce qui rend difficile le diagnostic immunologique de cette fraction de l'enzyme liée.

5. Pharmacocinétique

La demi-vie du PSA a été étudiée chez des patients après une adénomectomie et variait de 2 à 3 jours. La disparition complète des protéines du plasma sanguin a pris 14 à 20 jours. [2]

Indications pour l'analyse:

  1. 1 Dépistage du cancer de la prostate chez les hommes de plus de 50 ans.
  2. 2 Surveillance des patients atteints d'adénome.
  3. 3 Surveillance de l'efficacité du traitement de la prostatite.
  4. 4 Surveillance des patients cancéreux, détermination de la récurrence de la maladie, présence de métastases à distance.

6. Dépistage du cancer de la prostate

Le dépistage de l'oncologie parmi de larges populations d'hommes a permis un diagnostic précoce et opportun du cancer.

Un test sanguin pour le PSA ne prend pas beaucoup de temps et peut réduire la fréquence des cancers avancés. Dans le diagnostic et le traitement de toute oncologie, il est important d'identifier la maladie à un stade précoce.

Malheureusement, le cancer à ses débuts n’est pas accompagné d’une clinique prononcée. Contrairement à l’HBP (augmentation de la partie centrale de la prostate et compression de l’urètre, entraînant des symptômes de miction, besoin accru d’uriner, en particulier la nuit, affaiblissement du flux urinaire) symptômes.

Une petite tumeur est difficile à diagnostiquer avec le DRE. Avant l'introduction généralisée de l'analyse, un examen standard était effectué avant la biopsie. Au moment du diagnostic, des métastases à distance ont été détectées chez 70% des patients.

Depuis l'introduction de la technique, la proportion de patients métastases à d'autres organes a été réduite à 3%, tandis que chez 75% des patients, il n'était pas possible de déterminer le cancer par palpation.

La plupart des urologues déterminent la nécessité d'un dépistage en fonction de l'âge, des symptômes, de l'histoire de la vie (avec hérédité lourde, l'étude est menée plus tôt), des résultats de l'examen du patient. Souvent, les patients eux-mêmes consultent leur médecin pour une demande d’analyse. [3]

7. Antigène spécifique prostatique et HBP

Comme nous l'avons dit, le contenu de PSA dans l'adénome de la prostate augmente. Pourquoi est-ce que cela se passe?

La plupart de cette protéine est synthétisée par les glandes prostatiques de la zone de transition de la prostate. Cette zone se développe avec une hyperplasie bénigne (HBP).

La zone périphérique, dans laquelle une tumeur est localisée dans 8 cas sur 10, ne produit qu'une faible quantité de PSA. Les déviations approximatives de l'indicateur à l'adénome sont établies: augmentation de 0.12 ng / ml sur chaque gramme de glande. [4]

8. Préparation pour l'analyse

Une prise de sang est prise à jeun. La préparation de l’étude inclut une exception 7 jours avant la collecte de sang de toute intervention traumatique de la prostate:

  1. 1 cyclisme.
  2. 2 équitation.
  3. 3 soulevé de terre.
  4. 4 squats.
  5. 5 examen rectal des doigts.
  6. 6 Massage de la prostate.
  7. 7 Cystoscopie.
  8. 8 coloscopie.

Le sang provenant de la veine est centrifugé, le plasma obtenu, qui doit être séparé du sédiment des éléments formés dans un délai de 120 à 180 minutes et fait l'objet d'une étude.

S'il n'est pas possible d'effectuer l'analyse dans l'intervalle de temps spécifié, le plasma est congelé à une température comprise entre -20 ° C et -70 ° C.

Des anticorps mono- ou polyclonaux sont utilisés pour déterminer le niveau de PSA. Ensuite, l'interprétation des valeurs obtenues est effectuée.

9. Facteurs influençant le PSA

La principale limitation de l'utilisation de l'antigène spécifique de la prostate dans la différenciation de l'oncologie du pancréas est une augmentation similaire de la performance dans d'autres conditions pathologiques (HBP, prostatite).

La protéine PSA est produite par les cellules normales, hyperplasiques et néoplasiques du pancréas, mais les cellules cancéreuses synthétisent 10 fois plus d'enzymes par rapport à la masse du pancréas.

9.1. Tissu hyperplasique et relation épithélio-stromale

L'interprétation des résultats peut varier selon le degré d'hyperplasie et le rapport épithélial-stromal. La majeure partie de la protéine est produite dans la zone de transition de la prostate.

Seule une petite quantité de protéines est synthétisée dans la zone périphérique de la glande où se développe un cancer de la prostate dans 8 cas sur 10. Le cancer qui se développe dans la zone de transition de la glande s'accompagne d'une augmentation marquée du PSA.

Les cellules de l'adénocarcinome de bas grade perdent leur capacité à synthétiser une enzyme. Pour cette raison, la concentration de PSA peut être faible chez certains patients atteints d'un cancer avancé.

9.2. Facteurs pharmacologiques

Certains médicaments peuvent influer sur la concentration plasmatique de glycoprotéine:

  • Finastéride, dutastéride - inhibiteurs de la 5-a-réductase pris par les patients atteints d’HBP. Les médicaments de ce groupe peuvent entraîner une diminution de moitié du taux global de PSA dans les 180 jours suivant le traitement. Pour cette raison, chez les patients atteints d'hyperplasie bénigne de la prostate, il est nécessaire de mener des études répétées 60 à 90 jours après le début du traitement afin d'établir un nouveau point de départ à partir duquel l'augmentation du niveau de l'enzyme peut être mesurée.
  • Les médicaments qui affectent le niveau de testostérone dans le sang. L'augmentation de la testostérone dans le plasma sanguin entraîne une augmentation de la concentration de l'enzyme.
  • L'éjaculation augmente le PSA. Chez 7 hommes sur 50 âgés de 50 ans et plus, le PSA plasmatique a augmenté de 41% dans les 60 minutes qui ont suivi l'éjaculation.

9.3. Manipulations urologiques

Les maladies non cancéreuses de la prostate, ainsi que les manipulations urologiques, entraînent une augmentation du PSA. La prostatite aiguë, asymptomatique et chronique, la rétention urinaire s'accompagnent de son augmentation.

En règle générale, l'examen de la glande n'est pas accompagné de modifications de la concentration plasmatique de l'enzyme, mais son niveau augmente de manière significative après son massage (jusqu'à 2 fois) [5, 7].

La cystoscopie, la stadification du cathéter urinaire, l'échographie transrectale peuvent parfois être accompagnées d'une légère augmentation du PSA.

Une biopsie entraîne une augmentation du PSA en moyenne de 7,9 ng / ml dans les 5 minutes suivant la manipulation (environ 24 heures). Le temps nécessaire à la normalisation de l'indicateur est de 2 à 4 semaines.

Après l'éjaculation, le taux d'antigène spécifique de la prostate revient à un nombre normal dans les 2 jours. Après l'élimination de la rétention urinaire, la teneur en glycoprotéines est réduite de 50% dans les 24 à 48 heures.

Dans la prostatite bactérienne aiguë, la concentration plasmatique de PSA dépend de l'efficacité du traitement. Pour cette raison, l'indicateur est utilisé pour contrôler l'efficacité de l'antibiothérapie.

9.4. Race et age

Le risque de cancer de la prostate chez la population noire est plus élevé que chez la population blanche [6]. Le taux augmente avec l'âge et est associé à une hyperplasie bénigne.

Ensuite, parlons du décodage de l’analyse. Les limites normales du PSA total - de 0 à 4,0 ng / ml, ne tiennent pas compte des modifications du volume de la prostate liées à l'âge. Oesterling a proposé un tableau des variations d'âge des normes.

Tableau 2 - Les normes de PSA total (antigène spécifique de la prostate) en fonction de l'âge. Pour voir, cliquez sur la table

10. Surveillance de l'efficacité du traitement

Selon la dynamique du PSA après l'ablation chirurgicale de la glande, une rechute locale et métastatique peut être séparée.

La récidive tumorale peut être présumée lorsque: la détection du PSA dans le sang, avec sa croissance au cours de l'année qui suit une chirurgie, l'indicateur du temps de doublement pendant 6 mois ou moins. Les mêmes caractéristiques peuvent être applicables à la radiothérapie.

Depuis l’introduction du test sanguin de recherche du PSA, le dépistage précoce du cancer du pancréas a fait un bond. En soi, le PSA ne permet pas une séparation exacte entre pathologie bénigne et maligne.

Pour un diagnostic précis, un examen supplémentaire du patient est toujours requis. L'interprétation des résultats ainsi que la désignation de nouveaux examens doivent être effectuées par un urologue.