Search

Qu'est-ce que la prostatite et l'adénome de la prostate?

Certains hommes croient à tort que la prostatite et l'adénome de la prostate sont une seule et même maladie. En fait, ce sont des pathologies fondamentalement différentes dans la prostate. Il est important de comprendre leurs différences, afin de ne pas retarder la maladie, face à des conséquences graves.

Quelle est la différence entre adénome et prostatite?

Prostatite

Ceci est une inflammation, un gonflement de la prostate. Il en résulte une stagnation du liquide séminal situé dans les structures lobulaires de la prostate. Le bon fonctionnement de l'organe est altéré, la qualité du sperme chute. Le sperme inactif apparaît dans le sperme dont les fonctions de reproduction sont altérées.

Un homme peut tomber malade à tout âge, après la puberté.

Causes de l'inflammation:

  • blessure au périnée;
  • refroidissement excessif de la partie inférieure;
  • mauvaise alimentation en sang dans la région pelvienne;
  • maladies sexuellement transmissibles non traitées;
  • infections sexuellement transmissibles latentes de l'évolution chronique;
  • infections bactériennes;
  • vie sexuelle irrégulière ou changement fréquent de partenaires sexuels;
  • états fréquents de surexcitation, ne se terminant pas par l'éjaculation.

La maladie est aiguë et chronique. La forme aiguë présente des symptômes vifs, tandis que la forme chronique est asymptomatique. Si la forme aiguë n'est pas complètement guérie, elle devient chronique.

Adénome

L'adénome de la prostate (hyperplasie) n'est pas un processus inflammatoire - c'est la prolifération des cellules de la prostate, qui forme une tumeur bénigne. Le processus commence par l'apparition d'un petit nodule. La maladie est extrêmement rare chez les hommes jeunes.

L'hyperplasie de la prostate peut apparaître pour plusieurs raisons, fondamentalement différentes des causes de la prostatite:

  • prostatite chronique pérenne;
  • maladies endocriniennes;
  • excès de poids en conjonction avec un mode de vie sédentaire;
  • perturbation de la production d'hormones;
  • l'âge;
  • prédisposition génétique.

Contrairement à la prostatite, l'hyperplasie ne présente ni forme aiguë ni forme chronique. Il y a une mise en scène. La première étape peut durer plus de dix ans, se manifester sans causer d'inquiétude chez l'homme. Mais les deux étapes suivantes amènent un homme à aller chez le médecin.

Les symptômes de l'adénome de la prostate et de la prostatite étant les mêmes, les hommes sont souvent confus quant à la différence d'adénome avec la prostatite. Seul un médecin est en mesure de voir les différences entre la prostatite et l'adénome de la prostate après les procédures de diagnostic.

Diagnostic des maladies

Diagnostic de la prostatite

Comme la prostatite a une nature principalement bactérienne et infectieuse, le diagnostic vise à identifier l'agent causal de la maladie.
Tout d'abord, le patient est examiné par un médecin en utilisant la méthode de palpation. Au cours de la consultation, le médecin collecte des antécédents de maladie antérieure. Ensuite, on prélève du matériel pour les tests de laboratoire: urine, sang, frottis de l'urètre, secret de la prostate, sperme. Pour exclure l'adénome et déterminer la nature de l'évolution de l'inflammation, réalisée TRUS, échographie. Les résultats dans l'inflammation seront différents de ceux dans l'adénome. Si nécessaire, une tomographie, une biopsie.

Diagnostic de l'adénome

L'enquête vise à étudier la taille de la prostate, le degré de croissance de la tumeur. Méthode rectale numérique par conduction. Le médecin recueille les antécédents médicaux du patient, notamment s'il a des antécédents de prostatite chronique.
Ensuite, des tests sanguins sont effectués pour déterminer le niveau d'hormones. Une échographie, un TRUS, une IRM, une biopsie, une radiographie pour déterminer le stade de la maladie et ses effets sur les organes voisins. Les propriétés qualitatives de l'urine sont étudiées.

Des complications

Complications de la prostate

Si vous ne traitez pas la prostatite, cela peut entraîner une infertilité, une forme chronique. La forme chronique conduit à un adénome ou au développement d'une tumeur maligne. En outre, le risque d'impuissance augmente.

Complications de l'adénome

Dans ses conséquences, l'adénome diffère de la prostatite en ce qu'il conduit à des maladies des voies urinaires, des intestins et des reins. Ils peuvent être les plus difficiles, menaçant même la vie d'un homme.

Conclusion

Vidéo: Elena Malysheva à propos de l'adénome de la prostate dans le programme «Live Healthy».

Comme on peut le constater, la différence entre prostatite et adénome de la prostate est évidente. En conséquence, les principes de traitement sont aussi fondamentalement différents. Par conséquent, il est si important de ne pas émettre d'hypothèses de diagnostic indépendantes et, dès les premières sensations de gêne, consultez un andrologue.

La différence entre prostatite et adénome de la prostate: comment les distinguer?

La prostatite et l'adénome de la prostate sont des maladies urogénitales masculines courantes. Leurs symptômes sont similaires: ils sont accompagnés de troubles de la miction. Les hommes qui rencontrent un problème ne vont souvent pas à l'hôpital à cause d'une fausse honte, ils essaient de se faire soigner seuls, mais ce traitement ne fait qu'aggraver leur état de santé. Les deux maladies sont dangereuses et nécessitent l'intervention immédiate d'un médecin, mais vous devez être capable de différencier les différences. Quelle est la différence entre la prostatite et l'adénome de la prostate?

Caractéristiques et signes de la prostatite

La prostatite est une inflammation aiguë ou chronique de la prostate. Il peut commencer pour les raisons suivantes:

  • troubles circulatoires des organes pelviens;
  • reproduction de bactéries pathogènes;
  • en raison de maladies sexuellement transmissibles;
  • en raison d'une blessure périnéale.

La prostatite chronique n'est pas associée aux infections. Il se manifeste souvent chez les conducteurs de voitures qui doivent rester au volant toute la journée. Souvent prostatite jeunes hommes malades.

Manifestations de différents types de prostatite

Les scientifiques ont identifié 4 types de prostatite:

  1. bactérienne aiguë - causée par une infection bactérienne, elle apparaît de manière inattendue et ressemble aux symptômes de la grippe: frissons, fièvre, maux de tête. C'est un type plus rare de prostatite;
  2. bactérienne chronique - caractérisée par des infections bactériennes récurrentes. Les symptômes peuvent être insignifiants entre les périodes d'exacerbation, parfois le patient se sent complètement en bonne santé;
  3. prostatite chronique. Dans la plupart des cas, la prostatite appartient à cette catégorie, mais elle est la moins étudiée. La cause exacte de ce type de maladie est difficile à établir. Ce type de prostatite peut apparaître en raison d'une exposition à des produits chimiques dans l'urine, de la réponse du système immunitaire à des infections antérieures des voies urinaires ou de lésions nerveuses de la région pelvienne. Les symptômes disparaissent ensuite, puis disparaissent.
  4. La prostatite inflammatoire asymptomatique est généralement diagnostiquée par hasard - lors d'un examen physique ou lors de plaintes d'infertilité. Les hommes atteints de cette forme de la maladie ne ressentent aucune gêne ou douleur, mais le processus infectieux a un effet néfaste sur l'épithélium spermatogène et la composition chimique du liquide séminal.

Habituellement, les symptômes désagréables suivants indiquent une inflammation de la prostate:

  • douleurs dans le bas de l'abdomen, dans le dos et dans les organes génitaux. Plus souvent, ils surviennent en urinant; dans les cas avancés, ils sont permanents;
  • mictions fréquentes, mais en même temps difficiles, douloureuses, avec interruption du débit;
  • écoulement de l'urètre;
  • violations de la puissance;
  • orgasmes douloureux;
  • diminution du désir sexuel.

Dans de rares cas, une éruption cutanée peut apparaître sur la tête du pénis. La transition vers la forme chronique menace de dysfonction érectile et d'éjaculation.

Caractéristiques de l'adénome de la prostate

La prostate normale pèse de 20 à 30 g, mais avec la formation d’une tumeur bénigne, son poids augmente de 50 à 100 g. L’hyperplasie débute dans la zone interne de la prostate. L'adénome de la prostate ne s'étend généralement pas au-delà de la glande, il ne va donc pas vers d'autres organes. Quelle est la différence entre adénome de la prostate et prostatite?

Plus souvent, l'adénome de la prostate est affecté par les hommes lors de l'ajustement hormonal. Il commence généralement à apparaître après 45 ans. Il existe une opinion selon laquelle un adénome apparaît en raison d'une prostatite avancée, mais les études scientifiques ne confirment pas cette hypothèse. Les gens ont plus de chances de développer un adénome de la prostate.

  • avec prédisposition génétique;
  • mener un mauvais style de vie;
  • hommes de plus de 55 ans;
  • les gens de la race noire;
  • les amateurs d'aliments riches en matières grasses;
  • travailleurs des industries dangereuses.

Par ces signes, vous pouvez voir la différence entre adénome et prostatite.

Manifestations de l'adénome de la prostate

Lorsque la prostate grossit, elle se contracte et bloque l'urètre. L'apparition d'une tumeur bénigne s'accompagne des symptômes suivants:

  • rétention urinaire aiguë;
  • il y a une fausse envie d'uriner, généralement la nuit;
  • fuites d'urine après la miction;
  • parfois du sang apparaît dans l'urine.

Il est important d'arrêter la progression de la tumeur. Lorsque l'adénome est en cours d'exécution, des calculs se forment dans la vessie, une intoxication du corps peut survenir et une insuffisance rénale se développe.

Quelle est la différence entre la prostatite et l'adénome de la prostate? La croissance de l'adénome passe par trois étapes:

  • compensée - la miction devient plus fréquente, il est nécessaire d’uriner la nuit. Pendant la journée, la fréquence normale des mictions reste la même. Si la maladie n'est pas traitée, la fréquence d'urination de l'homme augmente. De fausses envies apparaissent. Un flot d'urine est lent. A ce stade, la formation d'une hypertrophie des muscles de la vessie;
  • sous-compensée - la vessie augmente, des modifications dystrophiques se développent dans les parois de la vessie. La miction devient intermittente, la quantité d'urine résiduelle augmente. Lorsque vous urinez doit forcer les muscles, en raison de ce qui augmente la pression intravésicale. Les voies urinaires se dilatent, les muscles perdent de leur élasticité. La fonction rénale est altérée. Les patients sont constamment préoccupés par la soif;
  • décompensée - la vessie s’étire en raison du débordement constant de l’urine. Le vidage est presque impossible: l'urine est libérée à très petites doses. Il existe de graves douleurs dans le bas de l'abdomen, en raison d'un fort débordement de la vessie. Même la tension musculaire n'aide pas. À l'avenir, la douleur et le besoin d'uriner commencent à s'affaiblir car l'urine est déjà affectée en permanence, en petites gouttes. Une insuffisance rénale chronique se produit.

Pour tout symptôme indiquant une maladie de la prostate, une visite chez l'urologue est nécessaire. Une inspection opportune et un diagnostic correct aideront à identifier les premiers germes de la maladie et à prévenir la survenue de complications.

L'adénome de la prostate est différent de la prostatite

Prostatite - cette maladie est une inflammation de la prostate. Ce corps joue un rôle très important pour les hommes, car s'il ne fonctionne pas, il ne sera pas capable de maintenir et de maintenir une activité sexuelle. La prostate vous permet de faire un secret qui, pour la plupart, entre dans le sperme, en d’autres termes, c’est une sorte de transport. La prostate elle-même, pendant la période d'excitation, ferme l'urètre, ce qui empêche le sperme de pénétrer physiquement dans la vessie. En termes simples, le travail de la prostate peut être comparé au travail de la valvule.

Un rôle tout aussi important est la production de prostaglandines, qui sont liées au type d'hormones. Sans traitement approprié de l'adénome de la prostate et de la prostate, il ne sera pas en mesure de fonctionner normalement, ce qui entraînera généralement un dysfonctionnement de l'ensemble du système urinaire. Le traitement de la prostatite doit être effectué dès que possible. La meilleure option dans ce cas serait un traitement, qui commence par les premiers signes et symptômes de la manifestation de la prostatite.

Il existe deux types de maladie chez l'homme:

  • Aigu, ce qui est assez rare.
  • Chronique.

Les deux types de prostatite apparaissent différemment, ce qui signifie que les méthodes de traitement seront également différentes. Il convient de noter que le traitement de la prostatite et de l'adénome de la prostate n'est pas facile à soigner, que le processus en soi est assez laborieux et que les médicaments ne peuvent pas toujours aider. En cas d'adénome, en règle générale, après l'opération, on observe une récupération chez le patient. Dans ce cas, la prévention est très importante pour laquelle il est nécessaire de connaître exactement les causes des problèmes et en quoi une maladie diffère d’une autre.

La maladie est généralement de nature infectieuse, apparaît à la suite d'une infection. Plusieurs raisons peuvent expliquer le développement de la pathologie:

  • Hypothermie sévère.
  • La présence dans le corps humain de différents foyers d’infection (cystite, carie, etc.).
  • Travaillez en position assise et à faible activité, ce qui provoque la stagnation des organes pelviens.
  • Vie sexuelle irrégulière.

Le traitement n’est pas simple. Vous devez donc commencer par vous diagnostiquer par un urologue, qui vous prescrira un traitement qualitatif.

Prostatite diffère de l'adénome, la forme aiguë et chronique de la prostatite diffère également. En cas de symptômes aigus, les symptômes se développeront rapidement à la suite du processus inflammatoire:

  • La température commence à monter, des frissons apparaissent.
  • Intoxication générale.
  • Une douleur intense commence à l'aine et au périnée.
  • La miction devient difficile, voire impossible, à cause des délais.
  • L'envie de sortir de l'urine est souvent douloureuse, souvent la nuit.
  • De l'urètre peut aller du pus.

De tels symptômes, ainsi que des analyses de palpation, aideront à identifier la maladie sous forme aiguë.

Dans la forme chronique de la manifestation de la maladie, les symptômes sont souvent très faibles et leur manifestation ne se produira qu’au moment de l’exacerbation. Les signes chroniques ressemblent à des douleurs à l'aine, au bas de l'abdomen et au périnée. Pendant les périodes d'exacerbation, la miction devient difficile.

Des symptômes similaires peuvent survenir lorsque la vessie devient enflammée. C'est à cause de ce processus inflammatoire que la forme chronique de prostatite se reproduit souvent, même avec un traitement approprié. Pour un bon diagnostic, le médecin traitant vous prescrira des tests pour détecter l’infection de la prostate, par des bactéries et des organismes.

Il est à noter que c'est dans la forme chronique que la maladie se produira plus souvent que aiguë. Il est plus difficile de le traiter et les prédictions ne sont pas aussi bonnes que cela puisse paraître. Tout ceci conduit à penser que le traitement doit être effectué dès la première identification du problème, mais il est préférable d'utiliser des mesures préventives. En règle générale, le problème chez les hommes apparaît car ils ne prennent pas leur santé très au sérieux.

Il existe différentes méthodes pour traiter l'adénome et la prostatite. Certains utilisent des remèdes populaires pour cela, ces derniers ayant recours à la pharmacothérapie. En ce qui concerne la prostatite, les remèdes populaires n’ont pas encore été inventés, ce qui permet de guérir de la maladie. Dans la forme chronique, des complications peuvent survenir et si des dysfonctionnements et d'autres symptômes sont détectés, un diagnostic qualitatif sera nécessaire, puis une stratégie de traitement devra être établie.

L'assistance qualitative ne peut être fournie que par des spécialistes, après des examens de laboratoire et autres. Lorsque le diagnostic est posé et que la forme de gravité du médecin établit un plan de traitement. Ce kit comprend:

  • Prendre des médicaments qui tuent les virus et les bactéries à l'intérieur.
  • Thérapie laser et magnétique, ultrasons et autres types de procédures.
  • Masser, en complément du traitement, pour un effet raffermissant.

Pendant le traitement, vous devrez suivre certaines règles. Il s’agit de maintenir un mode de vie, une alimentation équilibrée, des vitamines et des multivitamines, afin de renforcer le système immunitaire et l’exercice.

Certaines personnes croient que l'adénome résulte d'une prostatite, mais la prostatite est différente de l'adénome de la prostate. L'adénome est une maladie indépendante, il s'agit d'une tumeur bénigne de la prostate, qui n'est pas associée à une infection. Il est vrai que les symptômes de l'adénome sont similaires à ceux de la maladie décrite ci-dessus. En règle générale, il est difficile d'uriner. Il est donc important de savoir distinguer la prostatite de l'adénome. Le discours sur les caractéristiques de l'adénome sera présenté ci-dessous.

L'adénome est très fréquent chez les hommes, principalement chez les personnes âgées. Plus un homme vieillit, plus la probabilité d'une tumeur est grande. L'adénome de la prostate ne peut être guéri que par la chirurgie, lorsque la chirurgie est effectuée lors du retrait.

L'adénome se développe en raison de changements hormonaux dans le corps de l'homme, généralement à l'âge adulte. Le problème apparaît chez les hommes âgés de 40 à 45 ans. Bien que les symptômes soient similaires, la différence entre adénome et prostatite existe toujours:

  • Le patient commence à se détériorer et à perturber l'écoulement de l'urine.
  • Le flux d'urine lui-même sera lent ou intermittent pendant la miction.
  • Le patient commence à aller aux toilettes plus souvent, surtout la nuit.
  • Après la sortie de l'urine, peut-être sa fuite.

Si vous constatez ces symptômes, vous devriez consulter un médecin afin de ne pas déclencher l'adénome et d'éliminer à temps le malaise.

Si la forme de la maladie n'est pas négligée, les urologues utilisent une méthode de traitement conservateur, qui consiste à utiliser des médicaments qui peuvent soulager l'enflure. De plus, les moyens utilisés arrêteront le développement ultérieur de la tumeur. Si l'adénome est déjà assez important et s'accompagne également de complications sous forme de rétention urinaire, le patient n'aura besoin que d'une intervention chirurgicale. L'opération est réalisée par différentes méthodes, en fonction de la complexité et de la clinique.

Aujourd'hui, environ 80% des hommes dans le monde souffrent d'adénome alors que le traitement est réalisé avec des médicaments. Le nombre restant de patients est opéré. Comme traitement peut utiliser différents médicaments, y compris les antibiotiques. Certaines personnes au début du développement du problème peuvent recevoir un traitement simple sans médicament, mais en utilisant des remèdes traditionnels.

La survenue d'une prostatite, adénome de la prostate doit être immédiatement diagnostiquée et traitée. Pour ce faire, vous avez besoin d'une enquête auprès de l'urologue, qui peut établir un diagnostic précis, identifier la forme de gravité et également prescrire le traitement nécessaire.

Vous avez trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée

La prostatite et l'adénome de la prostate sont des maladies urogénitales masculines courantes. Leurs symptômes sont similaires: ils sont accompagnés de troubles de la miction. Les hommes qui rencontrent un problème ne vont souvent pas à l'hôpital à cause d'une fausse honte, ils essaient de se faire soigner seuls, mais ce traitement ne fait qu'aggraver leur état de santé. Les deux maladies sont dangereuses et nécessitent l'intervention immédiate d'un médecin, mais vous devez être capable de différencier les différences. Quelle est la différence entre la prostatite et l'adénome de la prostate?

La prostatite est une inflammation aiguë ou chronique de la prostate. Il peut commencer pour les raisons suivantes:

  • troubles circulatoires des organes pelviens;
  • reproduction de bactéries pathogènes;
  • en raison de maladies sexuellement transmissibles;
  • en raison d'une blessure périnéale.

La prostatite chronique n'est pas associée aux infections. Il se manifeste souvent chez les conducteurs de voitures qui doivent rester au volant toute la journée. Souvent prostatite jeunes hommes malades.

Les scientifiques ont identifié 4 types de prostatite:

  1. bactérienne aiguë - causée par une infection bactérienne, elle apparaît de manière inattendue et ressemble aux symptômes de la grippe: frissons, fièvre, maux de tête. C'est un type plus rare de prostatite;
  2. bactérienne chronique - caractérisée par des infections bactériennes récurrentes. Les symptômes peuvent être insignifiants entre les périodes d'exacerbation, parfois le patient se sent complètement en bonne santé;
  3. prostatite chronique. Dans la plupart des cas, la prostatite appartient à cette catégorie, mais elle est la moins étudiée. La cause exacte de ce type de maladie est difficile à établir. Ce type de prostatite peut apparaître en raison d'une exposition à des produits chimiques dans l'urine, de la réponse du système immunitaire à des infections antérieures des voies urinaires ou de lésions nerveuses de la région pelvienne. Les symptômes disparaissent ensuite, puis disparaissent.
  4. La prostatite inflammatoire asymptomatique est généralement diagnostiquée par hasard - lors d'un examen physique ou lors de plaintes d'infertilité. Les hommes atteints de cette forme de la maladie ne ressentent aucune gêne ou douleur, mais le processus infectieux a un effet néfaste sur l'épithélium spermatogène et la composition chimique du liquide séminal.

Habituellement, les symptômes désagréables suivants indiquent une inflammation de la prostate:

Dans de rares cas, une éruption cutanée peut apparaître sur la tête du pénis. La transition vers la forme chronique menace de dysfonction érectile et d'éjaculation.

La prostate normale pèse de 20 à 30 g, mais avec la formation d’une tumeur bénigne, son poids augmente de 50 à 100 g. L’hyperplasie débute dans la zone interne de la prostate. L'adénome de la prostate ne s'étend généralement pas au-delà de la glande, il ne va donc pas vers d'autres organes. Quelle est la différence entre adénome de la prostate et prostatite?

Plus souvent, l'adénome de la prostate est affecté par les hommes lors de l'ajustement hormonal. Il commence généralement à apparaître après 45 ans. Il existe une opinion selon laquelle un adénome apparaît en raison d'une prostatite avancée, mais les études scientifiques ne confirment pas cette hypothèse. Les gens ont plus de chances de développer un adénome de la prostate.

  • avec prédisposition génétique;
  • mener un mauvais style de vie;
  • hommes de plus de 55 ans;
  • les gens de la race noire;
  • les amateurs d'aliments riches en matières grasses;
  • travailleurs des industries dangereuses.

Par ces signes, vous pouvez voir la différence entre adénome et prostatite.

Lorsque la prostate grossit, elle se contracte et bloque l'urètre. L'apparition d'une tumeur bénigne s'accompagne des symptômes suivants:

  • rétention urinaire aiguë;
  • il y a une fausse envie d'uriner, généralement la nuit;
  • fuites d'urine après la miction;
  • parfois du sang apparaît dans l'urine.

Il est important d'arrêter la progression de la tumeur. Lorsque l'adénome est en cours d'exécution, des calculs se forment dans la vessie, une intoxication du corps peut survenir et une insuffisance rénale se développe.

Quelle est la différence entre la prostatite et l'adénome de la prostate? La croissance de l'adénome passe par trois étapes:

  • compensée - la miction devient plus fréquente, il est nécessaire d’uriner la nuit. Pendant la journée, la fréquence normale des mictions reste la même. Si la maladie n'est pas traitée, la fréquence d'urination de l'homme augmente. De fausses envies apparaissent. Un flot d'urine est lent. A ce stade, la formation d'une hypertrophie des muscles de la vessie;
  • sous-compensée - la vessie augmente, des modifications dystrophiques se développent dans les parois de la vessie. La miction devient intermittente, la quantité d'urine résiduelle augmente. Lorsque vous urinez doit forcer les muscles, en raison de ce qui augmente la pression intravésicale. Les voies urinaires se dilatent, les muscles perdent de leur élasticité. La fonction rénale est altérée. Les patients sont constamment préoccupés par la soif;
  • décompensée - la vessie s’étire en raison du débordement constant de l’urine. Le vidage est presque impossible: l'urine est libérée à très petites doses. Il existe de graves douleurs dans le bas de l'abdomen, en raison d'un fort débordement de la vessie. Même la tension musculaire n'aide pas. À l'avenir, la douleur et le besoin d'uriner commencent à s'affaiblir car l'urine est déjà affectée en permanence, en petites gouttes. Une insuffisance rénale chronique se produit.

Pour tout symptôme indiquant une maladie de la prostate, une visite chez l'urologue est nécessaire. Une inspection opportune et un diagnostic correct aideront à identifier les premiers germes de la maladie et à prévenir la survenue de complications.

La prostatite et l'adénome de la prostate sont les deux maladies les plus courantes de la région urogénitale masculine. Les deux conditions sont assez dangereuses pour la santé et nécessitent un traitement, mais pour les traiter correctement, vous devez être en mesure de faire la différence: où se trouve la prostatite et où se trouve l'adénome de la prostate. Souvent, les hommes et les notions n'ont pas de différence entre eux, car les symptômes sont similaires, mais les causes, le traitement et les conséquences peuvent être complètement différents. Dans cet article, nous analysons en détail: ce qui est tout de même une prostatite est différent de l'adénome!

Quelle est la cause de l'adénome et de la prostatite?

Les causes de ces deux maladies diffèrent considérablement! La prostatite est une maladie aiguë, il s'agit d'une réaction du corps aux états suivants:

  • MST (maladies sexuellement transmissibles);
  • Maladies sexuellement transmissibles;
  • Lésions bactériennes de la prostate.

Mais les théories sur la survenue d'un adénome de la prostate sont très nombreuses, mais la plus plausible est la prétendue "théorie hormonale". En moyenne, entre 45 et 55 ans, un ajustement hormonal chez l'homme commence brutalement, ce qui conduit à une tumeur bénigne de la prostate, un adénome. Une telle tempête hormonale peut être comparée à la ménopause féminine, c'est-à-dire il y a une restructuration de l'organisme entier.

Symptômes de la maladie: comment suspecter une prostatite, un adénome?

Comme mentionné ci-dessus, les symptômes sont assez similaires. La plupart des hommes atteints d'adénome et de prostatite consultent leur médecin avec les symptômes suivants:

  1. Problèmes à uriner: fréquents, douloureux, miction nocturne, faux désirs, etc.
  2. Douleur et malaise dans le scrotum, au-dessus du pubis, dans le bas du dos.
  3. Dysfonction érectile, diminution du désir sexuel.
  4. Décharge de l'urètre. Parfois, il peut y avoir une éruption cutanée sur la tête du pénis.

Si vous avez remarqué au moins un des symptômes ci-dessus, vous devez consulter un médecin immédiatement!

Diagnostic, traitement - y a-t-il une différence?

Puisque les causes des maladies sont différentes, comme nous l'avons déjà démonté, la dianostika sera également différente. En cas de suspicion de prostate, toutes les forces visent à identifier correctement l'agent pathogène et à l'éliminer. Pour cela, des cultures d'urine, une analyse des excrétions de l'urètre et des analyses de sang pour les maladies sexuellement transmissibles, les infections génito-urinaires, etc.

Mais si le médecin suppose que le patient a toujours un adénome de la prostate, un test sanguin pour les taux d'hormones, des échographies et des études fonctionnelles du système urinaire de l'homme sont tout d'abord prescrits.

Une fois que toutes les études nécessaires ont été effectuées, le traitement commence. La tactique de traitement correcte est la clé pour prévenir les complications possibles. Le traitement est complètement différent! Si un homme est diagnostiqué avec une prostatite, au cours de l'examen, le plus souvent, sa raison est trouvée. Par conséquent, vous devez commencer par son élimination. Des antibiotiques sont prescrits en fonction de l'agent responsable de l'infection, ainsi que des anti-inflammatoires, médicaments qui augmentent l'immunité. Très souvent, la physiothérapie est utilisée pour traiter la prostatite: électrophorèse, traitement au laser, massage de la prostate.

Puisque l'adénome de la prostate n'est pas causé par des infections ni par des maladies vénériennes, le traitement antibactérien n'est pas prescrit. Adénome de la prostate est une tumeur bénigne, donc l'objectif principal: arrêter sa progression. Pour ce faire, on prescrit au patient des alpha-bloquants, des médicaments à base de plantes, des cytostatiques (médicaments empêchant la tumeur de se développer). Si la tumeur est déjà volumineuse, un traitement chirurgical (élimination de la prostate) est souvent utilisé.

Si vous retardez la campagne chez l'urologue, ce sont les terribles complications qui peuvent survenir après un certain temps. Avec prostate:

  • La transition vers la forme chronique (qui menace de dysfonctionnement érectile, d'éjaculation, de miction, de douleurs abdominales, etc.)
  • Cancer de la prostate
  • Détérioration du bien-être général.

Pour adénome de la prostate:

  • Rétention urinaire aiguë
  • La formation de calculs dans la vessie
  • L'apparition de sang dans les urines.

Alors résumons! Comme nous l'avons découvert, l'évolution de la maladie peut être presque la même (ce qui confond le plus souvent les représentants du sexe fort), mais les causes, le diagnostic, le traitement sont complètement différents. C’est pourquoi, en aucun cas, l’automédication n’est possible, car cela ne peut qu’aggraver la situation et avoir de graves conséquences.

Les pathologies particulièrement masculines - la prostatite et l'adénome de la prostate, aujourd'hui un phénomène assez commun. Les maladies sont diagnostiquées chez les hommes et les hommes de 20 à 60 ans. Les deux maladies peuvent conduire à l'impuissance et même au cancer.

Afin d'éviter des conséquences graves, les médecins recommandent vivement de rechercher de l'aide dès l'apparition des premiers symptômes suspects. Dans le cabinet du médecin, vous apprendrez le diagnostic préliminaire et, dans cet article, nous verrons en quoi l'adénome de la prostate diffère de la prostatite.

La prostate est un organe localisé dans la région supérieure de l'urètre et présente un tissu fibreux, des passages glandulaires et des lobes, ainsi que des canaux excréteurs. La glande est équipée de vaisseaux et de capillaires.

La tâche principale du corps est la fonction excrétrice d'un secret spécial. La substance dilue le sperme et le rend actif. La substance produite par la glande retient également l'urine et est responsable de la libido dans le corps de l'homme.

Un corps sain empêche la pénétration de nombreux agents pathogènes et maintient un niveau actif de vie sexuelle.

Tout homme qui se respecte doit savoir ce qu'est la prostatite et ses causes. Comme vous l'avez peut-être deviné, il s'agit d'une inflammation de la prostate. Si la maladie est de nature aiguë, le patient sera perturbé par des symptômes graves.

L'inflammation de la prostate et la prostatite sont à la base du développement d'une tumeur bénigne.

Lorsque ce phénomène se produit, les patients se plaignent de:

  1. Détérioration de la qualité de la vie sexuelle.
  2. Diminution de la libido.
  3. Complète impuissance.
  4. L'infertilité est possible.
  5. Tumeurs de nature différente.

Il convient de souligner que, quelle que soit la forme de prostatite: aiguë ou chronique, les premières manifestations se manifestent toujours par l’absence de désir sexuel. Ceci est suivi d'une douleur lors de la miction, une urine trouble est libérée, ce qui est interrompu. L'un des symptômes caractéristiques est le désir nocturne d'uriner. Normalement, une personne en bonne santé n’a pas besoin de se rendre aux toilettes la nuit. Préoccupé par la douleur à l'abdomen et à l'aine.

Si une infection bactérienne est présente, des symptômes d'intoxication générale du corps peuvent être observés, lesquels peuvent provoquer des douleurs articulaires, une fièvre, une anorexie, des frissons.

Si vous perdez votre érection matinale chez un homme auparavant en bonne santé, vous ne devriez pas perdre de vue ce facteur. En soi, ce problème ne sera pas résolu et seul un spécialiste qualifié pourra vous aider. Il est stupide et inopportun de s’automédominer.

L'organe malade se caractérise par une augmentation de la taille, une diminution de la lumière, une forte pression de l'urètre. Tous ces facteurs influencent le processus de miction, à la suite duquel l'urine commence à stagner chez les patients.

Au fil du temps, l'inflammation augmente et un stade aigu de la prostatite se produit. Dans le même temps, le patient a de la fièvre, une température corporelle élevée, une envie fréquente d'aller aux toilettes avec modération, des douleurs à la vidange des intestins, des douleurs articulaires aiguës.

À notre grand regret, les signes de prostatite chez les hommes sont souvent de nature cachée.

Si nous parlons des causes de la prostatite, il s’agit principalement d’une inflammation causée par une infection qui pénètre dans l’urètre. Les hommes qui souffrent de grippe et d'angine de poitrine sous forme sévère, ainsi que de nombreuses autres pathologies infectieuses, font partie de la catégorie à risque accru. Les agents pathogènes pénètrent dans le sang et peuvent se retrouver dans la prostate.

Si nous considérons un certain nombre de facteurs susceptibles d’affecter le développement de la maladie, il convient de souligner ces facteurs:

  1. Vie sexuelle irrégulière.
  2. Mode de vie sédentaire.
  3. Réduire les défenses de l'organisme.
  4. Infections de différents types.
  5. Surexcitation grave, dont l'issue ne s'est pas terminée avec l'éjaculation.

Compte tenu de toutes ces raisons, il est nécessaire de diagnostiquer la maladie rapidement et de prendre les mesures appropriées pour la traiter. Ce n'est qu'ainsi qu'il sera possible d'éviter de graves complications.

Pour comprendre exactement ce que vous avez - adénome ou prostatite, vous devez connaître ces deux maladies.

Lorsqu'un patient pose une question logique, en quoi l'adénome de la prostate diffère-t-il de la prostatite, les médecins expliquent généralement que la prostatite est un processus inflammatoire et qu'un adénome est une tumeur bénigne existante.

Bien que les symptômes de l'adénome de la prostate et de la prostatite chronique soient similaires, il est nécessaire de traiter ces deux maladies de manière complètement différente.

L'adénome est généralement diagnostiqué chez les hommes dès l'âge de 45 ans et diffère de la prostatite en ce que cette maladie est plus jeune avec chaque personne nue et son apparence peut survenir même à 33 ans.

Avec le développement de la pathologie commence le processus de prolifération des tissus de la glande, formant des nœuds mineurs d'un caractère bénin.

Les causes de la maladie sont les suivantes:

  1. Absence de traitement approprié pour la prostatite chronique.
  2. Perturbation de la production d'hormones.
  3. Réduire les défenses de l'organisme.

Symptômes de la maladie:

  1. Pousse régulièrement aux toilettes.
  2. Manque de désir sexuel.
  3. Sensation de vidange incomplète.
  4. Incontinence urinaire.

L'adénome progresse très lentement et se manifeste en trois étapes:

  1. La première phase dure environ 13 ans, accompagnée par des envies peu fréquentes d'aller aux toilettes, l'écoulement de l'urine est généralement lent.
  2. La deuxième étape est accompagnée de discontinuité, et pour la vider, il faut faire un effort. Il existe également une forte sensation de brûlure et des douleurs dans le bas de l'abdomen.
  3. Dans la troisième étape, l'urine est produite par elle-même, ce processus ne peut pas être contrôlé.

En l'absence de traitement approprié, la maladie peut aboutir à un oncologie, ce qui affectera sérieusement la tactique du traitement.

Traiter la prostatite et les adénomes de la même manière est fondamentalement inacceptable. Ce sont deux pathologies complètement différentes nécessitant une approche diagnostique et thérapeutique différente.

Si vous soupçonnez que la prostatite est faite, tout doit être mis en œuvre pour identifier la cause première, c'est-à-dire l'agent causal. Les médecins envoient des patients faire une culture d'urine, effectuer une recherche sur les excrétions et faire un don de sang pour les MST.

Si un adénome est suspecté, le patient subit un test sanguin général et, pour les hormones, une échographie est réalisée.

Une fois que les résultats de tous les tests sont disponibles, il sera possible de commencer le traitement. Définir avec tact les tactiques de traitement est un gage de prévention des complications possibles. La thérapie impliquera une approche complètement différente.

Pour diagnostiquer la prostatite, les médecins envoient des patients faire une culture d'urine.

Si le patient a été diagnostiqué avec la prostatite dans l'étude, alors le but de l'examen sera d'établir la cause fondamentale du développement de la maladie. Comme l'agent causal est connu, le médecin vous prescrira des agents antibactériens et d'autres médicaments dans le complexe. De bons résultats ont des procédures physiothérapeutiques, telles que le massage, l'électrophorèse, le laser.

Lisez aussi sur les méthodes populaires de traitement de la prostatite.

Étant donné que l'adénome ne se développe pas à la suite d'une exposition à une infection, l'approche du traitement sera différente. L'objectif principal du traitement de l'adénome est d'arrêter la progression de la tumeur. Des cytostatiques, des alpha-bloquants, éventuellement une ablation chirurgicale, seront prescrits au patient.

En plus du traitement principal, un régime spécial est requis. Dans ce cas, il y a une énorme différence dans ce que le patient mange. Le maximum doit être exclu du régime alimentaire du sucre et de l'amidon. Oubliez les épices et les épices chaudes. Tout cela provoque une irritation des muqueuses.

Entre les repas, les patients doivent boire une quantité suffisante d’eau propre. À propos de l'alcool devrait être complètement oublié. Les experts recommandent d’ajouter des oignons au menu du jour.

Pour le diagnostic de l'adénome de la prostate, le patient reçoit une numération globulaire complète.

Rappelez-vous que le traitement de l'adénome de la prostate et de la prostatite ne peut en aucun cas être retardé. Sinon, vous risquez de subir un certain nombre de complications indésirables:

  1. La transition de la maladie dans une forme chronique.
  2. Oncologie.
  3. Détérioration générale de la santé.
  4. Rétention urinaire aiguë.
  5. L'apparition de calculs dans la vessie.
  6. Les impuretés du sang dans l'urine.

En résumé, il est utile de dire que nous avons établi les principales différences entre les deux pathologies graves. Bien que les signes d'adénome et de prostatite soient presque identiques, le traitement de ces maladies suggérera différentes méthodes.

Approchez consciemment de votre santé, ne vous soignez pas, contactez des spécialistes compétents dès les premiers symptômes et le rétablissement est garanti.

Adénome de la prostate et prostatite: quelles sont ces maladies, les différences et les méthodes de traitement de la prostate

Certains hommes confondent ces deux maladies, tandis que d'autres pensent que c'est la même chose.

Mais adénome de la prostate, prostatite - deux maladies différentes affectant un organe.

Dans cet article, nous examinerons plus en détail les différences entre la prostatite et l'adénome de la prostate, les méthodes de traitement et les méthodes de prévention.

Prostatite, adénome de la prostate: de quoi s'agit-il?

La prostatite est une inflammation de la prostate, une maladie assez dangereuse qui nécessite un traitement immédiat. Se produit généralement sous deux formes - aiguë et chronique.

Symptômes de prostatite sous forme aiguë:

  • malaise général;
  • augmentation de la température;
  • mictions fréquentes;
  • douleur à l'aine.

Les causes de la maladie sont:

  • hypothermie fréquente;
  • maladies infectieuses;
  • vie sexuelle irrégulière;
  • mode de vie sédentaire.

Si vous ne traitez pas la prostatite, cela peut entraîner diverses complications.

Le plus souvent chez les hommes se produit:

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne qui survient le plus souvent chez l'homme après 50 ans.

Les causes de la maladie sont considérées comme des modifications hormonales, associées principalement à l’âge. Quant aux symptômes, ils sont le plus souvent associés à la miction. Le fait est que la tumeur, progressivement croissante, appuie sur l'urètre. Et plus un homme a de problèmes avec ce processus naturel, plus la tumeur se développe.

L'adénome de la prostate n'est pas une maladie mortelle, mais sans le traitement nécessaire, des complications graves peuvent en résulter. La cystite, l'urétrite et la pyélonéphrite ne sont pas les seules à souffrir de la vessie.

Qu'est-ce qui unit et quelles sont leurs différences?

Ce qui unit les maladies, c'est le fait qu'elles sont soumises au même organe, à savoir la prostate. Les symptômes de la prostatite et de l'adénome de la prostate sont similaires, étant donné que le processus inflammatoire et la tumeur affectent principalement la miction.

Quelle est la différence entre la prostatite et l'adénome de la prostate? La différence entre adénome de la prostate et prostatite réside dans les raisons qui ont provoqué la maladie, certaines méthodes de traitement, etc.

La disponibilité simultanée est-elle possible?

Ces maladies s’accompagnent souvent les unes des autres et il arrive parfois qu’un homme présente simultanément une prostatite chronique, un adénome de la prostate. Et même plus que cela, une maladie peut provoquer une autre maladie. L'adénome contribue au développement de l'inflammation de la prostate, c'est-à-dire la prostatite. Lorsqu'un patient est atteint des deux maladies, les symptômes se manifestent dès les premiers stades.

Qu'est-ce qui est nocif dans ces maladies, qu'est-ce qui devrait être jeté?

Tout d'abord, les hommes chez qui on a diagnostiqué une prostatite ou un adénome de la prostate devraient reconsidérer leur régime alimentaire et changer leur mode de vie. Assurez-vous de restreindre la consommation d'alcool, d'abandonner les cigarettes et les produits nocifs. Telles sont les viandes grasses, les viandes fumées, les boissons épicées et salées, les boissons en conserve et les boissons gazeuses.

Régime et exercice

En ce qui concerne la nutrition de la prostate et de l'adénome de la prostate, la limitation ne devrait pas être trop forte, mais il est préférable d'exclure la malbouffe jusqu'au rétablissement complet.

Les médecins recommandent de porter une attention particulière aux produits contenant beaucoup de zinc et de sélénium. Ce sont des fruits de mer, des légumineuses et des céréales, telles que la farine d'avoine et le sarrasin.

La prostatite et l'adénome sont utiles dans diverses huiles végétales, telles que l'huile d'olive, l'huile de tournesol et l'huile d'olive.

En cas d'adénome de la prostate et de prostatite, l'activité physique devrait être augmentée, mais l'exercice devrait être modéré. Par exemple, la natation est considérée comme très utile dans ces maladies.

Quant au cyclisme, puis au stade d'exacerbation de la maladie, ce type de transport ne fera que nuire.

Se baigner et se réchauffer

L'autotraitement de la prostatite et de l'adénome de la prostate est néfaste; seul un médecin peut donc prescrire un réchauffement. Le bain pour la prostate et l'adénome de la prostate ne peut être utile que dans les premiers stades de la maladie. La température élevée active la circulation sanguine, ce qui permet de soulager la douleur, d'éliminer les toxines et d'éliminer la congestion. Mais avec une prostatite aiguë, une surchauffe peut provoquer un processus inflammatoire encore plus puissant.

À la maison, vous pouvez prendre des bains spéciaux. La température de l'eau doit être augmentée progressivement au cours de plusieurs sessions. La température maximale ne doit pas dépasser 40 à 43 degrés, et la durée d’une plongée est de 15 minutes. Des herbes peuvent être ajoutées à l'eau. Quant à la visite au bain, elle n’est possible qu’après recommandation d’un médecin.

Options de traitement

Il existe de nombreuses façons de traiter la prostatite, l'adénome de la prostate. Ce sont des maladies qui, sans traitement de haute qualité et à long terme, ne feront que se développer. Par conséquent, il est important d’utiliser plusieurs méthodes en même temps pour obtenir le maximum d’effet thérapeutique.

Physiothérapie

Cette méthode de traitement des maladies de la prostate présente de nombreux avantages. La physiothérapie augmente la circulation sanguine, améliore le métabolisme, élimine les toxines et réduit la congestion. Le plus couramment utilisé:

  1. Électrostimulation. Au cours de la procédure, le courant électrique réduit les muscles et agit efficacement sur les organes pelviens de l'homme. Appliquez deux méthodes - urétrale et périnéale.
  2. Électrophorèse. Une petite quantité de courant continu est utilisée, à travers laquelle des substances médicamenteuses sont injectées dans les tissus.
  3. Darsonvalization. Les organes pelviens sont affectés par le courant d'extinction à haute fréquence.
  4. Ultrafonoforez. Les substances médicinales sont administrées par ultrasons.

Le massage de la prostate est souvent utilisé en physiothérapie pour traiter un adénome ou une prostatite. Cela devrait être fait que par un médecin qualifié, en raison de la procédure auto-effectuée plus de mal que de bien.

Médicamenteux

Sans médicament, le traitement peut être retardé, surtout si la maladie s'est déjà développée. Par conséquent, les médecins prescrivent souvent des médicaments pour le traitement de la prostatite et de l'adénome de la prostate, ce qui peut accélérer le processus de guérison autant que possible. Mais l'automédication dans ce cas est contre-indiquée.

Des médicaments

Les antagonistes des récepteurs alpha1-adrénergiques, qui relaxent les muscles de la prostate, sont efficaces dans le traitement des maladies de la prostate. Les plus couramment prescrits sont Setegis, Dalfaz ou Kardura. Si un patient présente une hypotension artérielle, Omnick, Fokusin ou Adenorm sont prescrits.

Parmi les inhibiteurs, le finastéride est souvent utilisé. En ce qui concerne les médicaments à base de plantes, en cas d’adénome ou de prostatite, Permixon, Afala ou Tadenan a un effet thérapeutique.

  1. Antibiotiques

Ces médicaments ne sont pas prescrits souvent, car ils ont des effets secondaires. Cependant, dans certains cas, les antibiotiques ne peuvent pas faire. Par exemple, si la prostatite a été causée par une infection. Par conséquent, l'urologue nomme Levorin ou Gentamicin.

  • Des bougies

    Les suppositoires rectaux sont très souvent utilisés pour traiter les maladies de la prostate, car ils soulagent l'inflammation et arrêtent la croissance de la tumeur.

    La composition de ces médicaments comprend des antispasmodiques, des antiseptiques, des substances antibactériennes, etc. Il existe également des bougies aux herbes, dont les substances actives sont la propolis, des extraits d'herbes, etc. Elles ne sont pas moins efficaces et sont souvent utilisées lorsque les patients ne tolèrent pas certains composants.

  • Méthodes folkloriques

    Vous pouvez appliquer les méthodes traditionnelles de traitement de l'adénome et de la prostatite de la prostate. Il y a beaucoup de recettes, vous devez donc choisir les plus efficaces.

    1. Citrouille Le bénéfice énorme dans le traitement de la prostatite et de l'adénome peut être obtenu en utilisant une citrouille ordinaire. Il est recommandé de boire du jus (1 verre par jour) en y ajoutant un peu de miel. Avec le jus, il est souhaitable d'utiliser des graines de citrouille.
    2. Celandine 1 cuillère à soupe l l'herbe sèche est versée avec un verre d'eau bouillante et infusé pendant plusieurs heures. Une fois le médicament perfusé, il est filtré et pris dans 1 c. l 30 minutes avant les repas.
    3. Diverses compresses. Il est nécessaire de dissoudre 1 c. À thé dans de l'eau bouillante (300 ml). sel de table ordinaire. Dans cette solution doit être humidifié avec de la gaze et mis sur la fourche. La compresse doit être recouverte d'un tissu de coton et enfiler un sous-vêtement épais. Après le séchage, vous devez enlever le sel de la peau et répéter la procédure. Il est recommandé de faire au moins 5 procédures par jour pendant 1-2 mois.

    Prévention

    Tous les hommes sont à risque. Inutile d'attendre l'apparition des premiers symptômes.

    Et si la maladie s'est déjà manifestée, il est nécessaire de prendre des mesures préventives après le traitement.

    C'est un mode de vie sain, une alimentation légère et un exercice modéré.

    Vous devriez essayer de ne pas exposer votre corps à l'hypothermie, de vous protéger pendant les rapports sexuels et au moins deux fois par an de consulter un urologue.

    L'adénome et la prostatite sont des maladies désagréables, mais traitables. L'essentiel, c'est que lorsque les premiers symptômes apparaissent chez le médecin et soient testés. Il est beaucoup plus facile de guérir la maladie au début que de la combattre lorsque des maladies secondaires sont apparues.

    Quelle est la différence entre la prostatite et l'adénome de la prostate

    La prostatite et l'adénome de la prostate sont l'une des maladies les plus courantes du système urogénital de l'homme. Ce sont des maladies complètement différentes, avec différentes causes et différentes méthodes de traitement. Pour commencer le traitement correct, vous devez d'abord comprendre la différence entre l'adénome de la prostate et la prostatite. Les hommes seuls peuvent rarement distinguer les uns des autres, car les symptômes de ces maladies sont similaires.

    En bref, la prostatite est une inflammation de la prostate et l'adénome est une tumeur bénigne constituée de nouvelles cellules.

    Qu'est-ce que la prostatite?

    La prostatite est un gonflement des tissus de la prostate. Selon les statistiques, près de la moitié de la population masculine de la Terre est confrontée à cette maladie. Cette maladie survient le plus souvent chez les hommes âgés de 20 à 55 ans.

    Les signes suivants peuvent être préoccupants:

    • Problèmes d'uriner;
    • L'apparition d'un échec dans la vie sexuelle d'un homme;
    • Douleur fréquente au bas de l'abdomen, au périnée, au scrotum;
    • Le changement dans la quantité et la qualité de l'éjaculation.

    Pour une raison quelconque, une inflammation peut survenir:

    • Infection par un rapport sexuel non protégé. Il peut s'agir des infections suivantes: candidose, chlamydia, gonocoque, virus de l'herpès, ureaplasma, trichomonas, mycoplasmes;
    • L'apparition d'une inflammation de la prostate due à des troubles circulatoires dans les organes inférieurs;
    • Abstinence sexuelle prolongée, interruption fréquente des rapports sexuels;
    • Mode de vie sédentaire. Le groupe de risque comprend les conducteurs, le personnel de bureau;
    • Hypothermie constante du corps. Les amateurs d'activités de plein air en hiver et de plongée risquent également de devenir des patients urologues;
    • Diminution de l'immunité, stress fréquent;
    • Changer le fond hormonal des hommes.

    Selon la forme de la maladie, les médecins distinguent deux types de prostatite:

    1. Pointu Ce type de maladie se développe très rapidement et douloureusement. La forme aiguë est observée lorsque des foyers infectieux apparaissent dans les tissus de la prostate. Les premiers symptômes de l'apparition de la maladie sont une fonction de miction altérée, une rétention urinaire est possible ou, à l'inverse, des mictions fréquentes. des problèmes intimes se posent; une douleur aiguë survient dans la région périnéale, qui peut se propager au bas du dos ou aux jambes; la température du corps augmente, le patient commence à faire de la fièvre. Lors du traitement des cas, un écoulement purulent apparaît. Pour établir un diagnostic précis, le médecin demande au patient de subir un test sanguin, un test d'urine, un test de détection de maladies sexuellement transmissibles et un examen par ultrasons des organes génitaux inférieurs.

    Après un diagnostic précis, le médecin place le patient à l'hôpital. Le traitement comprend les procédures suivantes:

    • Traitement aux antibiotiques;
    • L'utilisation d'anti-inflammatoires;
    • Le rendez-vous de la kinésithérapie;
    • L'utilisation de médicaments qui soulagent le gonflement de la prostate.

    Pour éviter que la maladie ne devienne chronique, il est nécessaire de suivre toutes les recommandations du médecin traitant. Ne pas trop refroidir les membres inférieurs, pour avoir une vie sexuelle régulière avec un partenaire régulier.

    1. Chronique. Le plus souvent, la cause de la prostatite chronique est une forme aiguë non traitée de la maladie. Les causes de la prostatite chronique ressemblent à de nombreux égards à la forme aiguë. A cela peuvent s'ajouter des mauvaises habitudes, une faible immunité, des selles irrégulières.

    Pour le diagnostic, dans le laboratoire doit être analysé pour le secret de la prostate et le sang pour les protéines. À l'aide de la palpation, l'urologue identifiera le processus inflammatoire de la prostate. Les méthodes de traitement ressemblent au traitement de la prostatite aiguë. Après la récupération, vous ne devriez pas porter de sous-vêtements trop serrés, ni de super-cool, ni être soumis à un effort physique intense.

    Adénome de la prostate et sa différence de la prostatite

    Les théories sur l'apparition de l'adénome de la prostate sont nombreuses, mais les médecins adhèrent à la version de base - l'adénome de la prostate résulte de la "restructuration hormonale" du corps de l'homme. Après 40 ans, de nombreux hommes développent une tumeur bénigne de la prostate qui ne s'étend pas au-delà de la glande.

    Les symptômes avec lesquels un homme se présente chez le médecin ne diffèrent pas beaucoup de ceux de la prostatite:

    • Problèmes de miction: douleur, miction trop fréquente ou rare, pulsions trompeuses;
    • Douleur dans le bas-ventre, peut donner dans le dos;
    • Diminution de la puissance.

    La différence entre adénome de la prostate et prostatite ne réside pas seulement dans les causes, mais également dans les méthodes de traitement. Si le médecin soupçonne un adénome de la prostate, il prescrira le diagnostic suivant au patient:

    • Un test sanguin pour les niveaux d'hormone;
    • Échographie;
    • Examen des organes génitaux inférieurs masculins par palpation.

    Une fois le diagnostic posé, la thérapie commence. La question la plus fréquente chez les patients est de savoir comment la prostatite diffère de l'adénome de la prostate dans la zone de traitement. Il s'avère que, avec des symptômes similaires, les méthodes de traitement sont complètement différentes. Si la prostate est principalement l'agent responsable et qu'elle est éliminée, des mesures sont prises avec un adénome pour arrêter la croissance d'une tumeur bénigne. Si l'adénome est petit, des médicaments cytotoxiques sont prescrits pour bloquer la croissance de l'éducation et de la phytothérapie. L'intervention chirurgicale est utilisée dans les cas où la tumeur a atteint une taille menaçante.

    Une autre différence majeure entre la prostatite et l'adénome de la prostate réside dans les complications possibles:

    • Avec la prostatite, il y a un risque de vésiculite (inflammation des vésicules séminales), d'urétrite (douleur pendant les rapports sexuels), d'infertilité, d'apparition de calculs et de kystes dans la prostate.
    • Dans l'adénome de la prostate, la complication la plus fréquente est la rétention urinaire, l'incapacité de vider complètement la vessie. Aussi dans l'urine apparaissent des traînées de sang, il peut y avoir des calculs dans la vessie.

    Si un homme a des problèmes de miction, dans la sphère intime, il y a des douleurs dans le bas de l'abdomen, c'est un passage obligé pour une visite chez l'urologue. Les hommes, la première fois confrontés à des symptômes similaires, s'intéressent principalement à la différence entre la prostatite et l'adénome de la prostate. Seul un diagnostic précis déterminera le type de maladie et le patient se verra prescrire un traitement. Quel que soit le diagnostic posé, l’essentiel est de respecter toutes les instructions du médecin et de respecter scrupuleusement toutes les prescriptions. Un traitement précoce aidera à éviter les conséquences négatives.