Search

Pourquoi la tête d'un membre fait mal?

Le pénis est l'organe externe du système génito-urinaire de l'homme. Sa structure: tête, corps (tronc), racine (base). Une paire de corps caverneux et un spongieux constituent le tronc de l'organe en question. Les corps caverneux doivent leur nom à un grand nombre de trabécules (faisceaux transversaux) qui s'étendent du tissu albumine vers l'intérieur. Dans l'espace entre les barres, il y a des «grottes» (lacunes).

Il existe également de nombreuses lacunes sur la tête, qui sont pleines de sang lorsqu'elles sont excitées. La présence sur la tête d'un nombre incalculable de terminaisons nerveuses provoque sa sensibilité extrêmement élevée. Par conséquent, il y a souvent des plaintes d'hommes qui font mal à la tête du pénis.

Qu'est-ce qui a causé le membre douloureux?

La dyspareunie caractérise la douleur dans le pénis masculin en raison d'une lubrification insuffisante dans le vagin féminin. Ce dernier provoque l’étirement du prépuce avec douleur, petites déchirures et formation d’hématomes.

Les troubles vasculaires, certaines infections sont les raisons les plus courantes pour lesquelles le pénis fait mal.

Les processus d’inflammation de la tête et du prépuce caractérisent le concept de balanite et, en conséquence, post. Processus inflammatoire en une étape appelé balanoposthite. La maladie provoque une accumulation de smegma - la substance sécrétoire des glandes sébacées, de l'humidité et de l'épithélium mort. Ce mélange est un lieu idéal pour l'activité vitale des agents pathogènes. Les maladies sont les représentants du sexe masculin, qui ne surveillent pas l'hygiène personnelle, ou ceux qui présentent un rétrécissement physiologique du prépuce (phimosis). Des épisodes rares sont observés balanoposthite sur le fond des allergies et du diabète.

La maladie de La Peyronie est caractérisée par des troubles de la fibrosclérose (formation de cicatrices) de la tunique avec une courbure pénienne nette et un syndrome douloureux.

Une maladie inflammatoire (cavernite) du corps caverneux est possible après une blessure, une urétrite aiguë, une carie, une sinusite, un furonculose, une grippe.

Maladies de la sphère génito-urinaire, colliculite (inflammation du tubercule séminal), contusions et entorses, contention et fractures - telles sont les causes fondamentales des blessures subies par la tête du membre. Le concept de «fracture» en médecine caractérise l'état du tronc du pénis lorsqu'il est plié de force avec un contact sexuel trop actif. Souvent, le processus peut être reconnu par le resserrement caractéristique.

La douleur associée à l'érection et qui dure au moins 6 ou 9 heures se manifeste par le priapisme. La pathologie est causée par des dysfonctionnements du système nerveux central causés par des médicaments.

Ainsi, la douleur dans le pénis est possible en raison des problèmes suivants:

  • blessures du pénis;
  • infections cutanées;
  • la prostatite;
  • l'herpès;
  • processus d'infection dans le prépuce;
  • Syndrome de Reiter (pathologie auto-immune);
  • le priapisme;
  • le cancer;
  • Maladie de La Peyronie.

Symptômes de la douleur dans le pénis

Symptômes de la balanoposthite: rougeur, gonflement du gland du pénis, écoulement de contenu purulent, odeur désagréable, sensation de brûlure et de démangeaisons. Au stade initial de la maladie, la maladie peut être traitée avec beaucoup de succès. Dans les cas plus graves, l'apparition d'ulcères, de suppurations, de gangrène. Les difficultés d'approvisionnement en sang provoquent des douleurs au pénis avec l'apparition de la nécrose et des manifestations ischémiques dans le prépuce. Les diabétiques masculins sont les plus touchés par ce problème.

Les signes de douleur dans le pénis lors de l'infection de l'urètre, le mouvement des calculs le long du canal de miction s'accompagnent d'un faible jet, d'une rétention ou d'une difficulté à uriner. La douleur prend coupante, nettement prononcée. Forme chronique est un signe de brûlure.

Un médecin doit être consulté lorsque les conditions suivantes sont observées:

  • la douleur provoque une érection ou un gonflement du pénis lorsque le pénis est dans un état excité pendant environ une heure;
  • dommages mécaniques au pénis;
  • dans une position, le pénis pendant l'érection accompagne la douleur;
  • une odeur désagréable est émise, le contenu est attribué;
  • la surface de la peau est recouverte de phoques, de plaies, de bulles d'œdème, etc.
  • déficience urinaire (augmentation du besoin, difficulté, douleur, saignement, etc.);
  • frissons et forte fièvre.

Douleurs de la tête du pénis

Pourquoi est-ce que ça fait mal à la tête du pénis?

Un pli de peau en forme de Y se situe juste en dessous de la tête. C'est une bride. La peau sur la tête est plus douce et plus fine. Il existe une grande collection de terminaisons nerveuses dont les réactions sont souvent des sensations douloureuses dans la tête du pénis.

Facteurs influant sur l'apparition de symptômes désagréables:

  • infections / inflammations;
  • blessure résultant d'un dommage thermique, chimique ou mécanique;
  • des perturbations dans le mouvement du sang;
  • l'apparition de corps étrangers (sels, calculs) dans le canal urinaire;
  • défauts congénitaux dans la structure du pénis.

La douleur survient également pendant phimosis quand un membre presse. La maladie se développe lorsque le prépuce se rétrécit et commence à exercer une pression sur la tête du pénis. L'apparition d'une érection avec cette maladie améliore le syndrome de la douleur. Ou le processus se produit en raison de la balanoposthite.

La rupture de la bride est un complément à une douleur intense, éventuellement un saignement. Les raisons de ce phénomène sont la taille réduite de la bride, le manque de lubrification naturelle du vagin, les rapports sexuels trop actifs, la masturbation. Parfois, une cicatrice se forme sur place, ce qui est susceptible de ne pas donner les meilleures impressions lors de contacts sexuels futurs.

Tumeurs malignes - une pathologie rare. Sa conséquence est une douleur à la tête du pénis. Leur apparition est due au papillomavirus, une phase sévère du phimosis, ainsi qu’à la balanoposthite, à l’infection à VIH et à la nicotine.

Une tumeur cancéreuse se fait sentir assez longtemps. Dans l'urine peut détecter le sang ou d'autres substances.

Les processus pathologiques dans les petits vaisseaux se produisent lorsque:

  • diabète sucré;
  • endartérite - une pathologie provoquée par la constriction vasculaire, affecte plus souvent ceux qui abusent de l'alcool et de la nicotine;
  • Athérosclérose - Blocage vasculaire avec plaques de cholestérol.

Ces maladies subissent un développement lent avec préservation de la douleur sourde régulière dans l'organe génital. Manifestation possible d'érosion, d'ulcères trophiques, de gangrène.

La cavernite est caractérisée par une douleur aiguë à la tête accompagnée d'une violation de la fonction de miction. Un abcès peut se former et, s'il n'est pas traité, une impuissance.

S'il y a des symptômes inquiétants avec l'apparition de la douleur, il est nécessaire de consulter un urologue ou un dermatovéréologue.

Douleur coupante dans le pénis

L'uréthrite est caractérisée par une douleur vive dans le pénis, semblable à l'injection d'aiguilles. Le mouvement du sel ou des calculs provoque des douleurs atroces lors de la miction, le jet devient plus faible ou il est impossible d'expulser l'urine.

Les crises de douleur aiguë provoquent l'éjaculation lorsque vous tentez de vous protéger en interrompant les rapports sexuels. Pour rétablir le fonctionnement normal de l'organe sexuel, il est nécessaire de fournir une méthode de contraception différente de celle d'une grossesse non désirée.

La prostatite de la phase aiguë s'accompagne d'une douleur aiguë du pénis et, dans sa forme chronique, la maladie n'est plus aussi douloureuse. Les symptômes de la prostate enflammée sont les suivants:

  • douleur lors de l'élimination de l'urine;
  • douleur à l'aine, à la taille, au pubis, aux testicules;
  • la qualité du sperme est nettement dégradée;
  • douleur au moment du contact sexuel.

Dans une situation de haute sensibilité de la tête du pénis, il y a une douleur aiguë lors de l'éjaculation. L'utilisation d'un gel spécial avec des anesthésiques aide à éliminer les conditions inconfortables.

Douleur à la base du pénis

Le priapisme est une condition dans laquelle se produit une éjaculation avec une douleur prolongée, qui n'a aucun lien direct avec l'excitation sexuelle. Dans ce cas, les patients se plaignent souvent de douleurs à la base du pénis. De plus, en pathologie, seul le corps d'un organe est tendu, alors que, tout comme la tête du pénis, il ne tend pas à l'état mou. La pathologie n'apparaît pas dans les fonctionnalités urinaires. Avec le contact sexuel ou la masturbation, l'état ne devient pas plus facile.

La nuit, des manifestations d'érection pathologique se produisent souvent. La maladie est divisée en deux types: non ischémique et ischémique. La couleur du sang dans l'analyse sera dans la première version de l'écarlate (artériel) et dans la seconde - le marron foncé. La présence de pus dans le sang est une preuve d'infection.

Le priapisme au stade ischémique avancé conduit à la mort des tissus, la gangrène. La tête de chromaticité pourpre foncé menace l'amputation complète du pénis. La dysfonction érectile est associée à une forme grave de la maladie.

Le priapisme peut se développer pour les raisons suivantes:

  • lésion avec apparition d'hématomes, afflux sanguin vers les zones pelvienne et péritonéale;
  • neurogène avec modifications pathologiques des nerfs dues à des lésions du pénis, des tumeurs au cerveau, une encéphalite, une méningite, etc.
  • inflammation de la prostate, appendicite, oreillons, syphilis;
  • intoxication par des toxines ou des éléments chimiques lors de la prise de certains médicaments, intoxication par le plomb, le monoxyde de carbone, etc.
  • problèmes d'hématologie - thrombocytémie, leucémie, anticoagulants;
  • tumeurs malignes (cancer).

Douleur dans le pénis

La courbure et les sentiments douloureux d'un personnage tirant dans l'organe génital sont un symptôme de la maladie de La Peyronie avec la formation de phoques (plaques) dans les corps caverneux. Dans la région du dos de l'organe génital, des néoplasmes sont ressentis, ils peuvent également être concentrés sur les côtés de l'organe. De fortes sensations douloureuses deviennent des compagnons intimes d'intimité, et la courbure du pénis vous fait souvent refuser complètement par contact sexuel. Un trouble de l'érection est caractéristique.

Douleur de la nature avec un signe de brûlure dans le canal spermatique, le testicule, aggravé par l'activité physique ou la tension motrice, est un signe de varicocèle (varices dans le cordon spermatique et le testicule).

Prostatite dans une forme chronique, les maladies infectieuses peuvent devenir des stimulants pour la douleur tirante des zones du pubis et du pénis.

Douleur interne dans l'organe masculin

La violation du corps des artères spongieuses par des blessures expérimentées provoque la formation de cicatrices, qui sont à l'origine de douleurs dans le pénis de l'intérieur pendant les rapports sexuels.

Les processus de l'inflammation, les maladies infectieuses dans le canal de l'urètre procèdent avec un syndrome de la douleur clairement représenté. Le mouvement des sels, des pierres le long de l'urètre est complété par une douleur tangible de l'intérieur, souvent en plus des frissons et la température augmente.

La procédure consistant à serrer un membre spécifiquement à l'aide de fils, fils et autres objets afin de normaliser le dysfonctionnement, obtenir du plaisir, augmenter la taille d'un membre grâce à diverses techniques provoque un traumatisme du corps et une douleur interne. Avec la guérison des tissus mous, la douleur dans le pénis disparaît.

Comment traiter la douleur d'un membre masculin

La honte ou un égoïsme excessif ne permettent pas de demander des soins médicaux en temps opportun. Toutefois, si vous regardez les statistiques, elles ne sont pas rassurantes: de 25 à 75% - dans cette fourchette, le risque de devenir impuissant fluctue si vous ne consultez pas un médecin. Par conséquent, mettre la situation dans une impasse et attendre que tout passe seul ne vaut pas la peine.

Comme méthodes de diagnostic pour déterminer la cause de la maladie est effectuée:

  • inspection primaire;
  • la palpation;
  • diagnostic par des méthodes de laboratoire (frottis, sperme, autres tests, etc.);
  • IRM du pénis et des organes pelviens;
  • Échographie;
  • examens radiographiques.

Pour chaque maladie, utilisez leurs propres méthodes d’examen et de traitement.

La douleur du pénis est traitée de manière conservatrice et chirurgicale.

Par exemple, le phimosis est éliminé par la circoncision. Les fractures, varicocèle impliquent également le chirurgien. La taille du frein est augmentée par une plastie. Les infections génitales sont combattues avec des antibiotiques.

Que dois-je faire si ma tête me fait mal dans le pénis? Demandez à votre médecin.

Partagez-le avec vos amis et ils partageront certainement quelque chose d'intéressant et d'utile avec vous! C'est très facile et rapide, il suffit de cliquer sur le bouton de service que vous utilisez le plus souvent:

Causes de la douleur dans le gland du pénis

La tête du pénis a l'aspect d'un cône et d'une peau plus fine.

Il héberge de nombreuses terminaisons nerveuses, ce qui explique l'hypersensibilité accrue de cet organe.

Avec des douleurs dans la tête du pénis, l'homme ressent un inconfort important.

Avec l'apparition de douleurs accompagnées de fièvre, de frissons, d'éruptions cutanées sur le pénis, vous devez vous rendre chez l'urologue.

Ce n'est que dans ce cas que des conséquences aussi graves que l'impuissance et l'infertilité peuvent être évitées.

Causes de la douleur

Les causes qui causent la douleur à la tête peuvent être les suivantes:

  • infections génitales, telles que la syphilis ou la chlamydia;
  • troubles circulatoires;
  • irritation de l'urètre causée par le dépôt de calculs ou associée à la présence de corps étrangers à l'intérieur;
  • inflammation, en particulier acné ou balanite;
  • piqûres d'insectes, fractures, entorses, ecchymoses;

La cause la plus fréquente de douleur à la tête du pénis sont divers processus inflammatoires.

Ils conduisent souvent à la suppuration. Parfois, ce phénomène est associé à l'accumulation de smegma sous le prépuce, ce qui provoque le développement de divers micro-organismes. Dans ce cas, la douleur est due au non-respect des règles de base d'hygiène personnelle. Parfois, des maladies telles que le diabète, l'urétrite purulente, le phimosis et les allergies y conduisent.

Vidéo: "Raisons pour ne pas ouvrir la tête du pénis"

En plus de la douleur de la tête du pénis, il existe également une éruption cutanée, des démangeaisons, une rougeur de la peau et un écoulement avec une odeur désagréable. Cela signifie qu'un patient développe l'une des infections sexuellement transmissibles.

Parmi les blessures du pénis peut être noté la blessure la plus facile - ecchymose. À la suite d'une blessure, la graisse sous-cutanée est endommagée et une douleur intense apparaît. En même temps, la taille du pénis augmente et l'organe lui-même gonfle et empêche le mouvement. Il commence également à comprimer l'urètre.

Avec une luxation ou une fracture du pénis, ce qui peut arriver lors d'un rapport sexuel brut, il y a une douleur et un choc sévères. En outre, une hémorragie interne peut en être une conséquence.

En raison de troubles circulatoires liés à l'endartérite, à l'athérosclérose et au diabète sucré, il existe des douleurs constantes dans la tête du pénis, même sans le toucher. L'état de la peau se détériore également en raison de l'apparition de gangrène sur la peau, d'ulcères et d'érosion.

Pour comprendre la nature des maladies du pénis, il est nécessaire de connaître sa structure.

La douleur dans le pénis pendant les rapports sexuels survient à cause de la courbure du phallus, qui peut être congénitale. Parfois, la cause est la maladie de La Peyronie ou la fibrose caverneuse. Dans ce cas, l'homme souffre pendant l'érection.

Parfois, pendant les rapports sexuels, les hommes utilisent du fil de fer, des fils et d'autres dispositifs pour stimuler une érection. Cela conduit à la pénétration de corps étrangers dans l'urètre et à une lésion de l'urètre. En conséquence, le processus inflammatoire commence, ce qui entraîne une douleur à la tête du pénis.

La tête du pénis peut également faire mal à cause de l'utilisation de la méthode de protection en interrompant le contact sexuel, vous devez donc utiliser une autre méthode de contraception.

En cas de douleurs coupantes à la tête, on peut suspecter un processus inflammatoire dans la prostate. Dans ce cas, la douleur survient pendant les rapports sexuels et pendant la miction. En outre, des douleurs se manifestent à l'aine, dans les testicules, au périnée, au pubis et dans le bas du dos.

Parfois, la cause d'une douleur intense peut être une hypersensibilité de la tête du pénis, en particulier lorsque le sperme est libéré. Cela peut être évité avec un gel anesthésique.

Quelles maladies peuvent survenir?

Avec des sensations de coupe douloureuses, on peut suspecter une urétrite et une lithiase urinaire. Les sensations douloureuses dans le pénis d'un personnage tirant parlent du syndrome de Peyroni, dans lequel il y a des formations denses à l'intérieur des plaques de pénis. Une douleur intense se produira également pendant les rapports sexuels. De plus, il y a une courbure de l'organe sexuel.

Dans les maladies infectieuses, il existe également des douleurs lancinantes dans le pénis, l'aine et le pubis. Douleur du caractère tirant et sensation de brûlure observée avec varicocèle. Une urolithiase peut entraîner des douleurs à l'intérieur de la tête du pénis, si les calculs commencent à bouger.

La balanoposite est caractéristique d'une douleur aiguë à la tête du pénis, accompagnée de rougeurs et de démangeaisons, de lésions des tissus des ganglions lymphatiques de l'aine. Après cela, des érosions apparaissent à la surface de la tête et du pus.

Les sensations douloureuses sont souvent associées au phimosis, dans lequel le rétrécissement de la chair se produit et son exposition devient impossible. Lors du rétrécissement, la chair serre la tête et provoque une douleur.

Le tissu de bride déchiré provoque également une douleur à la tête du pénis et des saignements. Cela peut être dû à des relations sexuelles agressives ou à une masturbation fréquente.

Une maladie comme la cavernite provoque une douleur intense à la tête du pénis. Sa cause est une inflammation de l'urètre, des traumatismes génitaux et des maladies infectieuses.

La chlamydia, la syphilis, la trichomonase et d'autres infections génitales provoquent souvent des maux de tête. En outre, des symptômes tels que brûlures, bouffées vasomotrices, démangeaisons et hyperthermie peuvent apparaître.

Vidéo: "Les signes des MST"

Symptômes associés

La douleur à la tête du pénis est souvent accompagnée de symptômes supplémentaires. En les analysant, le médecin peut déterminer les causes de la maladie et prescrire le traitement approprié.

Par exemple, s'il y a violation du processus urinaire dans le pénis, nous pouvons parler de lithiase urinaire. Dans la plupart des cas, en plus des douleurs aiguës, l'homme développe une forte sensation de brûlure, des démangeaisons, une rougeur de la tête, de la fièvre et une augmentation des ganglions lymphatiques dans l'aine.

Les conséquences

En cas de douleur dans le pénis, un besoin urgent de consulter un médecin. En l'absence de traitement rapide, la douleur et l'inflammation dans le pénis peuvent entraîner l'impuissance et la stérilité. Il est également impossible de s'automédicament, car cela pourrait avoir des conséquences indésirables.

Lorsque la maladie est contractée, elle peut facilement se transformer en gangrène et provoquer une nécrose de la peau.

Traitement

Le traitement de tous les processus inflammatoires se produisant dans la tête du pénis est un urologue, un vénéréologue et un chirurgien.

Un traitement correctement prescrit aidera à se débarrasser des symptômes désagréables en une semaine seulement. Dans certains cas, des bains ordinaires à la Furacilline à base d’extrait de camomille peuvent aider.

Une thérapie antivirale et antibactérienne peut également être prescrite. Mais avant de choisir une méthode de traitement, il est nécessaire d’examiner l’organe génital et de faire un don de frottis afin de mener des recherches bactériologiques.

En cas d'ecchymose du pénis, vous devez appliquer une compresse froide sur le point sensible. Des analgésiques non stéroïdiens sont également prescrits. Lorsque la circulation sanguine est altérée, il est important de consulter un médecin à temps. Il prescrira un traitement adéquat pour son rétablissement.

Guérir la courbure du pénis n'est possible qu'avec l'aide de la chirurgie. La maladie de La Peyronie peut être traitée de manière conservatrice avec un traitement anti-sclérotique et anti-inflammatoire. En l'absence d'amélioration, vous pouvez vous mettre d'accord sur le fonctionnement et les prothèses. Le traitement par balanoposthite est effectué à l'aide de bains de camomille et de furatsiline. Lorsque les complications sont prescrites des médicaments antibactériens.

Lors du traitement des douleurs dans la tête du pénis, il est important de suivre les règles d'hygiène. Parfois, cela seul aide à éliminer complètement le problème. Le savon devrait être utilisé rarement, et le membre devrait être lavé avec de l'eau chaude ordinaire. Après les procédures à l'eau, la tête du pénis doit être bien séchée.

Drogues

Le renforcement de l'immunité est d'une grande importance, il est donc important de choisir les immunomodulateurs appropriés. Le médecin prescrit des médicaments pour cette maladie, en fonction de la cause de son apparition. Si elle est causée par une bactérie, des agents antibactériens sont utilisés. Des médicaments antimycotiques sont utilisés pour le type candida, et le type allergique est traité avec des crèmes à base de stéroïdes.

Les onguents antiseptiques, en particulier l’onguent de Levomekol, jouent un rôle important dans le traitement de l’inflammation et de la douleur dans le pénis. Il a un puissant effet anti-inflammatoire et antimicrobien. Avec l'aide de cette pommade, vous pouvez nettoyer les tissus de pus et accélérer leur guérison. Mais en cas de réaction allergique aux composants de cet agent, il ne peut être utilisé.

Les antibiotiques topiques, notamment Batrafen, Clotrimazole, Triderm, Lamisil, Dermozolon et autres, sont également largement utilisés pour traiter cette maladie.

Aussi bons effets ont des médicaments avec une activité bactéricide élevée, en particulier, la solution de Miramistin. Il est capable de tuer même les virus. La miramistine est utilisée sous forme de compresses pour le traitement des organes génitaux et l'introduction dans l'urètre. Après 15 minutes, les brûlures et la douleur disparaissent.

Pour le traitement du pénis peut également être utilisé un médicament antimicrobien Sangviritrin, qui est utilisé sous forme de bains. Les solutions Rotocan et Furacilin conviennent à cet effet.

Dans les cas avancés, des antibiotiques à large spectre sont prescrits: érythromycine, olétrine, biseptol et autres. Après chaque traitement à l'eau avec une solution thérapeutique, vous devez essuyer le pénis et le lubrifier avec une pommade antiseptique.

Traitement chirurgical

Tout en maintenant un hématome qui a été formé en raison d'une ecchymose, une intervention chirurgicale est nécessaire pendant une longue période, ce qui permet d'éliminer les caillots sanguins. En cas de fracture du pénis, une intervention chirurgicale obligatoire est nécessaire, qui consiste à ouvrir un hématome et à arrêter le saignement.

Mais le pénis à la suite de l'opération peut devenir courbé. Une autre conséquence désagréable de l'opération est parfois l'impuissance. Si les corps étrangers et les petites pierres ne sortent pas avec l'urine, ils sont enlevés par chirurgie endoscopique.

Traitement à domicile avec des remèdes populaires

Dans le traitement de la douleur dans le gland du pénis souvent utilisé la médecine traditionnelle:

  • décoctions et infusions d'herbes de Hypericum, plantain, camomille et autres plantes médicinales. Ils sont composés de bains et de compresses, et servent également à laver les plaies;
  • l'huile médicinale obtenue à partir de fleurs de calendula et l'huile d'olive sont utilisées pour lubrifier le pénis;
  • Les feuilles de psyllium sont bien lavées, malaxées et appliquées sur la plaie avec un bandage. Après quelques jours, l'inflammation cessera;
  • Les feuilles d'aloès sans épines, 2 fois par jour, appliquent la pulpe à la zone enflammée, ce qui donne un soulagement rapide des symptômes;
  • Les bains chauds contenant du bicarbonate de soude aident également à traiter rapidement l’inflammation.

Mais les remèdes populaires n’aident que s’ils sont utilisés régulièrement. En outre, dès les premiers signes de douleur, vous devez consulter un médecin dès que possible.

Douleur irradiant à la tête du pénis

Douleur s'étendant à la tête du pénis

Les maladies du système génito-urinaire sont caractérisées par un complexe symptomatique prononcé. La douleur qui se propage à la tête du pénis est un symptôme qui survient dans les cas de prostatite chronique, d'urolithiase, d'attaque de colique rénale, de MST, d'IST et de certaines maladies inflammatoires du système génito-urinaire (urétrite, cystite).

La douleur qui se propage à la tête du pénis est dans la plupart des cas un symptôme de la prostatite. Il convient de noter que dans la prostate se trouve un grand nombre de terminaisons nerveuses et de nerfs. Quand ils sont irrités, l'homme ressent une douleur qui peut irradier vers le sacrum ou le gland du pénis. Tous ses processus inflammatoires sont caractérisés par une douleur intense et un dysfonctionnement.

La prostatite est une maladie de la prostate caractérisée par son inflammation. Ses symptômes sont prononcés et se caractérisent par le développement de troubles sexuels, de troubles de la miction ainsi que par la névrotisation complète du patient.

La douleur qui irradie à la tête du pénis lors d’une attaque de coliques néphrétiques occupe le deuxième rang en termes d’incidence des maladies urologiques.

La colique rénale est une attaque de douleur aiguë qui se produit en raison du chevauchement de la lumière de l'uretère et du résultat d'une perturbation du flux d'urine du rein vers l'uretère.

La nature de la douleur dans les coliques néphrétiques peut être arquée, aiguë ou aiguë. La douleur dépend de l'emplacement de la pierre dans le système urinaire. On observe souvent une douleur irradiant vers la tête du pénis avec une pierre située dans la zone de la ligne d'uretère invasive.

La douleur donnant au gland traitement du pénis Kiev

Une colique rénale peut survenir lorsqu'une personne est dans un état de relaxation ou en train de courir, marcher, soulever des poids ou trembler. Au moment où l'attaque de la colique rénale peut durer de quelques minutes à plusieurs heures. Dans les cas de coliques néphrétiques, les patients se plaignent de douleurs dorsales insupportables, irradiant vers la tête du pénis, de sécheresse de la bouche, de vomissements et de nausées. Certains patients ont une miction altérée.

La douleur qui irradie à la tête du pénis pendant la lithiase urinaire est due à la compression de la lumière de l'uretère avec un tartre étranger, un caillot de sang ou une partie de la tumeur. Les symptômes caractéristiques de cette maladie sont des douleurs fréquentes, principalement observées dans la région lombaire et irradiant vers la tête du pénis, vers l'aine, la face interne de la cuisse ou le bas de l'abdomen. La nature de la douleur peut être aiguë, sourde, se produire de manière constante ou périodique. Dans la lithiase urinaire, on observe également des symptômes tels qu'une miction altérée, du sang dans les urines, de la fièvre, des vomissements et des nausées, ainsi qu'une faiblesse générale.

La douleur qui se propage à la tête du pénis est observée chez la plupart des patients atteints de MST, IST.

MST, IST - maladies et infections souvent transmises sexuellement par un partenaire infecté. Les agents responsables de ce groupe de maladies sont les microorganismes pathogènes (gonocoques, streptocoques, chlamydia, mycoplasmes), les champignons et E. coli.

La douleur irradiant à la tête du pénis est caractéristique des maladies inflammatoires des voies urinaires. Le plus commun d'entre eux est l'urétrite (inflammation de l'urètre). La cystite (inflammation des parois de la vessie) chez l'homme est assez rare en raison de la structure anatomique de l'urètre.

Ces maladies sont caractérisées par une douleur dans l'abdomen, qui est transmise au bas du dos, à la tête du pénis, au sacrum et à l'aine. Les patients ont des problèmes pour uriner, un écoulement verdâtre ou jaunâtre, souvent avec une odeur désagréable. La température corporelle monte à 38-39 degrés. Le traitement de la maladie sous-jacente au centre d'urologie de Kiev prévoit l'élimination des symptômes et l'élimination des complications.

La douleur qui irradie à la tête du pénis disparaît après le traitement de la maladie sous-jacente. Grâce à un traitement efficace dans la clinique d'urologie, le problème disparaît, ainsi que tous ses symptômes.

Douleur dans le pénis

Très souvent, la douleur dans le pénis se manifeste dans le processus d'érection, à la suite d'un traumatisme, de la stagnation, de troubles circulatoires, d'un traitement médicamenteux. Une partie du système reproducteur masculin est le pénis, composé de la racine (base), du corps (tronc) et de la tête. Deux corps caverneux et spongieux forment le corps du pénis. Les corps caverneux ont reçu leur nom en raison des nombreuses barres transversales ou trabécules qui s'étendent vers l'intérieur depuis la structure protéique.

Dans les intervalles des barres transversales se trouvent des "grottes" (lacunes). La tête contient également un grand nombre de lacunes, qui sont remplies de sang lors du processus d'excitation sexuelle. Être dans la tête d'une variété de terminaisons nerveuses conduit à sa sensibilité maximale.

Qu'est-ce qui cause la douleur dans le pénis?

La dyspareunie terme médical - douleur dans le pénis survient avec un manque de lubrification naturelle des femmes. Cela provoque des étirements douloureux du prépuce, des larmes et même la formation d'hématomes.

Troubles vasculaires, un certain nombre d'infections sont des causes courantes de douleur dans le pénis. Les processus inflammatoires dans la tête, le sac préputial (pli du prépuce) sont décrits par le terme balanite et post respectivement. Maladie inflammatoire simultanée appelée balanoposthite. La maladie est associée à l'accumulation de smegma - une substance sécrétant les glandes sébacées, l'épithélium mort et l'humidité. Ce mélange est idéal pour la reproduction de microorganismes pathogènes. Les hommes qui ne suivent pas d'hygiène personnelle ou qui présentent un rétrécissement physiologique du bord de la chair (phimosis) sont sensibles à la maladie. Balanoposthite allergique rarement observé et dans le contexte du diabète.

La maladie de La Peyronie se caractérise par des troubles de la fibrosclérose (formation de cicatrices) de la tunique avec une courbure et une douleur péniennes marquées.

Une maladie inflammatoire du corps caverneux (cavernite) peut se développer en tant que complication d'une blessure, urétrite aiguë, grippe, carie, furonculose, sinusite.

Urolithiase, colliculite (inflammation du tubercule séminal), contusion, luxation, fracture, déficience - causes de la douleur dans le pénis. Le terme médical «fracture» décrit l'état de flexion violente du corps du pénis lors d'un rapport sexuel «agressif». Le processus est souvent accompagné d'un resserrement caractéristique.

La douleur due à une érection, durant au moins six à neuf heures, se manifeste par le priapisme. La pathologie se développe sur le fond des dysfonctionnements du système nerveux central, après la prise de médicaments pharmacologiques.

Ainsi, la douleur dans le pénis se produit avec les problèmes suivants:

  • blessure au pénis;
  • infection de la peau;
  • l'herpès;
  • inflammation de la prostate;
  • infection du prépuce;
  • le cancer;
  • Syndrome de Reiter (maladie auto-immune);
  • le priapisme;
  • Maladie de La Peyronie.

Symptômes de la douleur dans le pénis

Des rougeurs, un gonflement des zones de la tête du pénis, des pertes purulentes, une odeur forte, des démangeaisons et des brûlures accompagnent la balanoposthite. La maladie est bien traitable au stade initial de développement. Les situations graves sont décrites par l'apparition d'ulcères, d'ulcères et de gangrène.

Les problèmes d'approvisionnement en sang provoquent des douleurs dans le pénis avec formation de nécrose, manifestations ischémiques du prépuce. Les patients diabétiques sont les plus touchés.

Infectés par l'intimité, les maladies sont détectées par la douleur, les cloques, les condylomes, la dysurie (difficulté à uriner), les adénopathies.

Les symptômes de douleur dans le pénis lors de l'infection de l'urètre, la formation de calculs dans l'urètre s'accompagnent d'un affaiblissement du jet, d'une miction retardée ou difficile. La douleur est vive, coupante, douloureuse dans la nature. Le processus chronique se déroule avec une sensation de brûlure.

Il est recommandé de consulter un médecin si de telles conditions sont observées:

  • douleur associée à l'érection ou apparaissant lorsque le pénis gonfle, si l'état excité du pénis ne s'éteint pas dans l'heure qui suit;
  • dommages mécaniques au pénis;
  • une érection est accompagnée de douleur dans une certaine position du pénis;
  • écoulement, odeur désagréable;
  • la peau du pénis est recouverte d'abcès, de cloques, de phoques, un gonflement se produit, etc.
  • violation de la miction (besoin fréquent, douleur, difficulté, écoulement sanguin, etc.);
  • température, frissons.

Douleur dans le gland du pénis

Ci-dessous, sur la tête, un pli cutané: une bride. La peau recouvrant la tête du pénis est beaucoup plus fine et douce. Dans cette partie du pénis, il existe une grande accumulation de terminaisons nerveuses, dont les réactions provoquent souvent des douleurs dans le gland du pénis.

Facteurs influant sur l'apparition de symptômes désagréables:

  • inflammation / infection;
  • blessures diverses résultant de dommages mécaniques, chimiques ou thermiques;
  • troubles circulatoires;
  • la présence de corps étrangers de l'urètre (calculs, sel);
  • troubles congénitaux de la structure du pénis.

Les douleurs sont causées par la compression de la tête du pénis avec phimosis. La maladie se développe avec le rétrécissement du prépuce, en appuyant sur la tête du pénis. La condition de l'érection au problème donné ne fait que renforcer le syndrome douloureux. Ou le processus se développe en raison d'une balanoposthite (inflammation). Brûlure, démangeaisons, rougeur et gonflement de la tête s'ajoutent à la douleur.

La rupture de la bride provoque une douleur intense et éventuellement un saignement. La raison peut être physiologique: bride courte, manque de lubrification vaginale naturelle, accouplement agressif, masturbation. Une cicatrice peut apparaître sur le site de la rupture, ce qui peut provoquer une gêne au cours de la vie sexuelle ultérieure.

Les tumeurs malignes sont une pathologie rare entraînant des douleurs à la tête du pénis. Leur apparition provoque l'apparition de papillomavirus, de formes avancées de phimosis et de balanoposthite, de tabagisme, de SIDA. Les douleurs cancéreuses sont présentes de manière constante pendant une longue période. Du sang ou d'autres impuretés peuvent être détectés dans l'urine.

Les pathologies des petits vaisseaux se retrouvent dans les maladies:

  • diabète sucré;
  • L'endartérite est une maladie qui entraîne une vasoconstriction. C'est plus fréquent avec l'abus d'alcool et de cigarettes
  • Athérosclérose - blocage des vaisseaux sanguins avec des plaques de cholestérol.

Les maladies décrites se développent lentement en maintenant une douleur constante et douloureuse dans le pénis, avec l’apparition possible d’érosion, d’ulcères trophiques, de gangrène.

La douleur aiguë à la tête avec violation de la fonction urinaire est caractéristique de la cavernite (inflammation des corps caverneux). Un abcès peut apparaître et, en l'absence de traitement, l'impuissance.

Si vous constatez des symptômes d'anxiété accompagnés de douleur, vous devez contacter un urologue ou un dermatovéréologue.

Douleur aiguë dans le pénis

L’urétrite aiguë se caractérise par une injection d’aiguille similaire, une douleur aiguë dans le pénis. La promotion de calculs ou de sel provoque des douleurs douloureuses au cours du processus de miction, un affaiblissement du flux ou une incapacité totale à effectuer l'excrétion de l'urine.

L'éjaculation avec accès de douleur intense se produit lorsqu'un rapport sexuel interrompu sert de méthode de contraception. Pour rétablir le fonctionnement normal du système de reproduction, il suffit de choisir un autre moyen de prévenir la grossesse.

L'état de la prostatite aiguë se caractérise par une douleur aiguë dans le pénis, tandis que le stade chronique est moins douloureux. Les symptômes de l'inflammation de la prostate sont:

  • douleur en urinant;
  • douleur du périnée, des zones lombaires et pubiennes, des testicules;
  • détérioration de la qualité du sperme;
  • douleur pendant les rapports sexuels.

Une douleur aiguë lors de l'éjaculation peut être observée en cas d'hypersensibilité de la tête. L'utilisation d'un lubrifiant spécial contenant des substances anesthésiques aide à éliminer l'inconfort.

Douleur à la base du pénis

Une longue et douloureuse érection qui n'est pas liée à l'excitation sexuelle s'appelle le priapisme. Les patients se plaignent de douleurs à la base du pénis. Il est à noter que seul le corps du pénis est en tension, la tête du pénis reste molle. Les violations de la fonction urinaire ne se produisent pas. Les rapports sexuels ou la masturbation ne soulagent pas la maladie.

L'attaque d'érection pathologique se produit plus souvent la nuit. La maladie est divisée en deux types: ischémique et non ischémique. La couleur du sang prélevé sera sombre (veineux) dans le premier cas et écarlate (artériel) dans le second. La détection de pus dans le sang indique le processus d'infection.

La forme ischémique lancée du priapisme conduit à la nécrose des tissus et à la gangrène. La couleur noir-violet de la tête d'un membre menace d'amputation. La complication de la maladie peut être une violation de l'érection.

Les raisons du développement du priapisme:

  • neurogénique - modifications pathologiques des nerfs dues à une blessure d’un membre, à une tumeur au cerveau, à une méningite, à une encéphalite, etc.
  • lésions dues à des toxines, à des produits chimiques - à la suite de l'utilisation de médicaments, d'une intoxication au monoxyde de carbone, au plomb, etc.
  • traumatisme avec formation d'hématomes, saignements dans le péritoine et dans la région pelvienne;
  • problèmes hématologiques - leucémie, thrombocytémie, utilisation d'anticoagulants;
  • maladies inflammatoires - prostatite, appendicite, oreillons, syphilis;
  • néoplasmes (cancer).

Tirer la douleur dans le pénis

Courbure, douleur tirante dans le pénis - signes évidents de la maladie de La Peyronie avec formation de phoques (plaques) dans le corps caverneux. Les néoplasmes sont plus souvent ressentis à la palpation à l'arrière du pénis, mais peuvent également se trouver sur les côtés. Une douleur intense est accompagnée par une intimité ou une courbure du pénis qui empêche complètement la commission de rapports sexuels. Caractérisé par un dysfonctionnement érectile.

Des douleurs tiraillantes avec sensation de brûlure dans le testicule et le cordon spermatique, aggravées par le mouvement ou la tension physique, indiquent le processus de varices du cordon spermatique.

Maladie chronique de la prostate, les lésions infectieuses peuvent également provoquer une douleur à la traction de la zone pubienne et du pénis.

Douleur à l'intérieur du pénis

Dommages aux artères, corps spongieux en raison de blessures entraîne la formation de cicatrices, qui à leur tour causent une douleur à l'intérieur du pénis en cours d'intimité.

Les infections, les processus inflammatoires dans le canal urétral se produisent avec un syndrome douloureux prononcé. Le mouvement de la pierre, le sel dans l'urètre s'accompagne de douleurs internes sévères, parfois accompagnées de frissons, de la température.

Le processus de compression artificielle du pénis avec des fils, un fil pour normaliser le dysfonctionnement, pour obtenir du plaisir, pour augmenter la taille du pénis avec différents appareils entraîne des blessures et des douleurs internes. La douleur dans le pénis disparaît au fur et à mesure que le tissu guérit.

Pourquoi la douleur à la tête chez les hommes?

La situation où la tête du membre est blessée est très répandue, car cette partie du corps est très sensible. Par conséquent, les processus pathologiques qui se produisent dans cette zone provoquent également des symptômes physiologiques prononcés sous forme de douleur.

Avant de considérer les raisons pour lesquelles la tête du pénis fait mal, il est important de comprendre comment déterminer l'emplacement de la douleur. Des sensations désagréables peuvent survenir:

  • douleur à la base du pénis, tandis que la douleur provoque souvent une érection prolongée, dans laquelle la tête de l'organe reste molle;
  • dans l'urètre, avec presque toujours une violation de la miction;
  • Dans le corps du pénis entier, dans tous les cas, la dysfonction érectile se produit.

La douleur à la tête du pénis est statistiquement plus fréquente que la douleur des localisations ci-dessus, car cette zone a une sensibilité maximale. En ce qui concerne les caractéristiques physiologiques, l’hygiène de la tête du pénis est difficile, ce qui réduit l’immunité locale et contribue au développement de maladies de nature infectieuse.

La douleur dans le pénis peut être causée par un traumatisme, des lésions cutanées ou une maladie infectieuse. Afin de déterminer la cause de la pathologie, il est important de consulter un médecin rapidement. Mais pour avoir une idée générale des raisons pour lesquelles certaines pathologies apparaissent, il sera utile que tout homme sache quoi faire si la tête du pénis fait mal.

Phimosis

Douleur dans le pénis - un satellite fréquent d'un phénomène tel que le phimosis. Il s'agit d'un rétrécissement du prépuce, dans lequel une personne ne peut pas exposer la tête du pénis pendant les rapports sexuels ou l'hygiène personnelle. Le problème de l'autodiagnostic réside dans le fait que dans les premiers stades de la pathologie, les symptômes peuvent ne pas apparaître, mais de temps en temps. Chez certains patients, l'exposition de la tête est problématique par rapport au fond de l'érection, tandis qu'en repos, le prépuce est facilement enlevé. Chez d'autres patients, au contraire, en cas de phimosis, le problème ne se manifeste que lors d'un contact sexuel avec un partenaire ou lors d'une masturbation.

Phimosis peut être divisé en deux types en fonction de son étiologie:

De nombreux garçons de moins de cinq ans ont un phimosis congénital et disparaissent ensuite d'eux-mêmes. Parfois, il disparaît à l'adolescence. Avec le phimosis acquis, le problème survient à la suite de lésions de la peau du prépuce lors de relations sexuelles brutales ou de blessures. Des cicatrices se forment sur le lambeau cutané, ce qui fait que le prépuce perd son élasticité.

Le pronostic de la maladie dépend de la tactique de traitement et de la rapidité du traitement chez le médecin.

Balanite et balanoposthite

La balanite (inflammation de la tête du pénis) et la balanoposthite (inflammation de la tête et du prépuce) sont des maladies courantes qui se produisent souvent en même temps que le phimosis du prépuce. La principale cause des pathologies est l'hygiène intime. Si la membrane muqueuse du pénis n'est pas correctement nettoyée du smegma (lubrification naturelle) et des résidus d'urine, l'immunité locale de la peau est réduite, les microorganismes pathogènes bénéficient de conditions favorables à la reproduction. La douleur coupante dans le pénis est l’un des signes les plus courants de cette pathologie.

Au début, les deux maladies sont parfaitement traitables. Mais il est très important d'identifier l'agent causatif de la pathologie (infection) ou des facteurs provoquant (phimosis) et de les éliminer. Dans certains cas, vous aurez peut-être besoin de l'aide d'un chirurgien.

Blessure mécanique

La muqueuse sur la tête du pénis est très sensible, il est donc facile de se blesser lors d'un contact sexuel ou d'une masturbation. Le prépuce est également souvent soumis à des blessures, par exemple si vous le tirez brusquement et brutalement vers l'arrière. Ce groupe de raisons est l’un des facteurs de provocation les plus populaires expliquant pourquoi un mal de tête de pénis après une relation sexuelle fait mal.

À la suite d’une blessure, des microfissures apparaissent sur la peau et les muqueuses, lesquelles sont elles-mêmes capables de provoquer une douleur lancinante dans le pénis lors de la marche, de la miction ou des relations sexuelles. Mais dans la plupart des cas, les microdamages côtoient l'infection si les bactéries sont endommagées.

La douleur dans ce cas est une conséquence du processus inflammatoire. Le système immunitaire tente de réparer les dégâts, de sorte que le flux sanguin augmente dans cette zone. En raison de l'augmentation de la perméabilité capillaire dans la zone d'inflammation, le liquide est expulsé des vaisseaux, un œdème apparaît, ce qui serre les terminaisons nerveuses et provoque une douleur. Au cours de l'érection, la douleur dans le pénis peut augmenter car, lors de l'excitation sexuelle, le sang afflue encore plus.

Les lésions cutanées dues à des sous-vêtements synthétiques de mauvaise qualité et les allergies à l'hygiène intime peuvent également être classées parmi les lésions. Des traumatismes peuvent souvent être causés par l'introduction d'objets étrangers dans l'urètre lors de la masturbation. Le patient peut ne pas contacter le médecin pendant une longue période en raison de la délicatesse de la situation.

En règle générale, la douleur de cette genèse est facilement éliminée grâce à une bonne hygiène sexuelle, à l’utilisation de moyens spéciaux à usage local (pommades anti-inflammatoires). Mais si le traitement a été effectué de manière incorrecte, des cicatrices peuvent se former sur le site de la blessure, ce qui provoquera un phimosis. Par conséquent, il est important de ne pas se soigner soi-même, mais de consulter un médecin immédiatement après l'apparition d'une douleur à la tête du pénis après la miction, lors d'un contact sexuel ou au repos.

Les infections

Dans les cas où un homme a mal à la tête du pénis, il y a lieu de suspecter la présence de maladies sexuellement transmissibles. La plupart d'entre eux ne peuvent être reconnus sans des tests de laboratoire spéciaux pour l'analyse du sang, de l'urine et du frottis provenant de l'urètre.

Il convient de mentionner une maladie telle que la cavernite, une inflammation des corps caverneux du pénis. Dans ce cas, la douleur à l'intérieur du pénis peut être localisée à la fois dans la tête et à la base du pénis. Cette maladie est une genèse infectieuse, elle est presque toujours accompagnée d'un dysfonctionnement érectile.

Autres raisons

Les causes de ce qui fait mal au membre principal, beaucoup, et il est impossible de tout énumérer. Lors d'une consultation à temps plein avec un médecin, tous les facteurs provoquants et antérieurs, les maladies concomitantes et les antécédents du patient sont pris en compte. La liste des causes courantes d'inconfort dans l'aine peut être complétée par les pathologies suivantes:

  • piqûres d'insectes;
  • des brûlures;
  • les engelures;
  • tumeurs oncologiques;
  • la prostatite;
  • violation de l'hygiène personnelle;
  • acné.

Souvent, un patient peut avoir plusieurs raisons à la fois pour lesquelles une douleur aiguë ou douloureuse se forme dans le pénis. Et pour un traitement efficace, il est important de tous les identifier et de les éliminer. Sinon, la pathologie non révélée progressera et se reproduira, et la douleur réapparaîtra.

La douleur est-elle dangereuse?

En soi, la douleur dans le pénis ne peut pas être dangereuse. Son expression n'est pas susceptible de nuire de manière significative à la santé humaine, même si elle réduira certainement la qualité de vie et l'efficacité d'une personne.

Mais il est important de comprendre que la douleur est le moyen naturel pour le corps de signaler la présence d'une pathologie. Et en ignorant ces signaux, la pathologie progresse, ce qui est déjà très dangereux.

Si nous considérons le préjudice spécifique d’une pathologie prolongée, dont l’un des symptômes est la douleur à la tête du pénis, nous pouvons distinguer au moins trois complications courantes auxquelles les patients sont confrontés le plus souvent.

  1. Miction difficile - est une conséquence de la propagation de l'inflammation sur les tissus de l'urètre et de l'urètre. Si l'urine ne peut pas sortir facilement lorsqu'il y a un désir de vider la vessie, une infection bactérienne se produit dans l'urètre, qui peut s'élever plus haut et affecter le système urinaire. En règle générale, ces pathologies procèdent de la fièvre.
  2. Dysfonctionnement sexuel - peut survenir dans le contexte d’une gêne psychologique due à une douleur localisée dans la région inguinale ou à la progression de la pathologie elle-même, qui a provoqué la douleur lors de l’introduction du pénis. Dans la plupart des cas, la dysfonction érectile est temporaire, c'est-à-dire qu'après l'élimination de la pathologie, l'activité sexuelle du mâle se stabilise.
  3. Infertilité - le mécanisme d'occurrence de cette complication est identique au développement de la rétention urinaire. Si le liquide séminal ne peut pas s'échapper librement de l'urètre, il persiste dans les testicules et devient cancérogène au fil du temps. La motilité et la fertilité des spermatozoïdes d'un homme diminuent et le liquide séminal lui-même nuit à l'homme non seulement à l'homme, mais également à son partenaire sexuel lors de rapports sexuels non protégés.
  4. La gangrène est la complication la plus dangereuse de l'inflammation localisée dans la région du pénis. La conséquence d'une gangrène en cas d'échec du traitement ou de son absence est l'amputation de l'organe.

Il est important de comprendre que le développement des pathologies décrites se produit presque toujours si l'homme, ressentant une douleur à la tête du pénis, ne consulte pas de médecin.

Diagnostics

La première étape des procédures de diagnostic, si la tête du pénis a mal, consiste à prendre une histoire et à examiner le patient. À ce stade, le médecin peut, avec un degré de probabilité élevé, déterminer la cause de la douleur, mais pour confirmer le diagnostic et choisir le mode de traitement le plus efficace et le plus sûr, un certain nombre d'études sont nécessaires:

  • analyse d'urine complète;
  • test sanguin clinique;
  • examen biochimique du sang;
  • frottis urétral;
  • Échographie;
  • examen aux rayons x;
  • IRM

Dans chaque cas, la liste des tests peut varier en fonction de l'état du patient, de ses antécédents et de son tableau clinique. Dans certains cas, vous devrez peut-être consulter un médecin d’une autre spécialisation étroite.

Traitement

Le traitement efficace des pathologies qui provoquent des douleurs dans le pénis lors de la miction, du contact sexuel ou au repos, ne peut être qu'étiologique. Si vous n'identifiez pas la cause du symptôme, le traitement peut être exclusivement symptomatique, c'est-à-dire éliminer la douleur en prenant des analgésiques.

C'est pourquoi le diagnostic joue un rôle crucial dans le traitement approprié. La douleur aiguë et persistante dans le pénis est éliminée à l'aide de diverses méthodes de traitement.

Avec le phimosis diagnostiqué, les médecins ont le plus souvent recours à une intervention chirurgicale, réalisant le plastique du prépuce ou son excision complète. Si la pathologie a affecté le tissu urétral, une chirurgie plastique urétrale peut être réalisée.

Lors de la confirmation de l'origine infectieuse de la pathologie, des antibiotiques sont utilisés. Le médecin peut prescrire un médicament à large spectre ou le prendre à l'aide d'une culture bactérienne d'urine ou d'un frottis de l'urètre.

En cas d'inflammation grave, des médicaments anti-inflammatoires sont utilisés, par exemple des glucocorticoïdes. Pour un traitement sûr, ils sont utilisés sous la forme de préparations topiques - pommades. Dans ce cas, le nombre d'effets secondaires du médicament est minime, tandis que l'utilisation interne réduit l'activité de l'immunité générale, ce qui a de lourdes conséquences. Il est important de comprendre que les médicaments hormonaux ne peuvent pas éliminer la cause de la maladie, ils ne peuvent donc être utilisés qu’avec des médicaments destinés au traitement étiologique.

Pendant la période de traitement, il est extrêmement important de respecter les règles d'hygiène personnelle lors de l'utilisation de préparations antiseptiques (Miramistin, furatsilin). Dans certains cas, le médecin peut recommander l'utilisation des méfaits de la médecine traditionnelle. Une décoction de camomille ou de sauge est capable d'éliminer efficacement l'inflammation de la membrane muqueuse. Mais appliquer de tels outils n’est possible que dans le cadre d’un traitement complexe.

Prévention

Pour ne jamais faire face à la sensation désagréable lorsque la tête du pénis fait mal à l'intérieur, vous devez suivre un certain nombre de recommandations. Il est impossible d'éliminer complètement tous les facteurs qui entraînent un symptôme tel que la douleur, mais il est tout à fait réaliste de minimiser le risque de sa survenue.

Maintenir l'activité de l'immunité - tâche principale d'une personne cherchant à éviter la survenue de toute pathologie. Afin d'éviter une diminution de l'immunité globale, il est nécessaire d'éviter les maladies virales, de manger des aliments sains et équilibrés, d'éviter l'inactivité physique et d'éliminer en temps voulu les sources d'infection chronique (caries, amygdalite). L'immunité locale est maintenue en maintenant l'hygiène.

Étant donné que de nombreux hommes souffrent de maux de tête du pénis après les rapports sexuels, il est important d’éviter les lésions de l’organe lors du contact sexuel avec un partenaire et lors de la masturbation. Afin d’éviter les infections sexuellement transmissibles, qui provoquent également des douleurs dans le pénis lors de la miction, il est nécessaire de toujours utiliser un préservatif lors des rapports sexuels avec une nouvelle partenaire, ainsi qu’avec une constante pendant ses règles ou lors de relations sexuelles anales.

En outre, un homme doit régulièrement consulter un médecin à des fins préventives afin de détecter une pathologie dangereuse à un stade précoce de son développement, lorsque le traitement est plus rapide, plus simple et plus efficace.